masculins / Sélections

Corentin Tolisso : « L’objectif maintenant est d’être appelé à chaque fois et faire le Mondial »

Publié le 30 mars 2017 à 16:32 par SC

Quelques heures après son retour de sélection à Lyon, le tout nouveau international français s’est confié aux medias de l’OL sur ses premiers pas en équipe de France et ses prochains objectifs.

Le premier rassemblement en Bleu… 

« Je suis arrivé dans le même taxi que Benoît Costil. J’ai découvert le château, qui est un emblème de l’équipe de France. J’ai fait quelques autographes en arrivant. J’ai pris la taille pour les costumes et on m’a expliqué comment ça allait se passer la semaine… Didier Deschamps m’a parlé. Il m’a dit ce qu’il attendait de moi pendant ce stage… C’est vraiment un autre monde par rapport aux Espoirs. Ça montre que je franchis des paliers. Je connaissais beaucoup de joueurs des équipes de France de jeunes. Ce n’était pas tout nouveau de jouer avec des joueurs comme Kurzawa, Rabiot, Bakayoko… Il y avait une très bonne ambiance. J’ai dû chanter une petite chanson pour le bizutage, ça s’est bien passé. »

tolisso

Source photos : fff.fr

… puis la première sélection contre l’Espagne 

« C’était un moment avec beaucoup d’émotions, notamment lors de la Marseillaise. Il y avait mes amis et mon père dans les tribunes. Il ne fallait pas que je me crispe et que je joue mon jeu comme à l’OL. Car si j’ai été appelé en équipe de France, c’est par rapport à ma façon de jouer en club donc il fallait que je montre ce que je savais faire. » 

Satisfait de ta performance ? 

« Oui et non. Je n’ai pas touché énormément de ballons, mais j’en ai pas beaucoup perdu. J’aurais aimé apporter plus offensivement. Je suis aussi déçu du résultat. C’est toujours rageant de perdre. L’ambition maintenant ? Quand on a goûté une fois, c’est certain qu’on veut y retourner. L’objectif est d’être appelé à chaque sélection et de faire la Coupe du Monde en 2018. »

tolisso

Source photos : fff.fr

Le ¼ de finale européen face à Besiktas 

« Ça va être une double confrontation compliquée. Besiktas est une bonne équipe. On aurait préféré avoir le match retour à domicile. Il faudra faire une grande performance à l’aller car on sait que ça sera encore plus compliqué là-bas, dans une très grosse ambiance. Le foot turc est réputé, tout comme l’ambiance. Ça va être une découverte pour de nombreux joueurs. A Rome, on a aussi connu une ambiance impressionnante. Il faudra jouer notre jeu et tout donner pour se qualifier. Il faudra être le plus sérieux possible et surtout ne pas prendre de but à l’aller. C’est important car ça augmenterait nos chances de qualification. »