masculins / Viry - OL J-5

Coupe de France: L'OL et la Vieille Dame

Publié le 03 janvier 2005 à 14:51 par R.B

[IMG728L]La Coupe de France a toujours un parfum particulier. Les petits rêvent d'exploits ; les grands se disent qu'ils ont l'occasion d'enrichir leur palmarès et certains souhaitent même réaliser le doublé. Sans oublier que son vainqueur accède automatiquement à la Coupe Uefa. L'OL, par le passé, a aimé passionnément cette vieille Dame au point d'inscrire 3 fois son nom sur sa belle robe et de s'incliner 3 fois à ses pieds. Un peu d'histoire... avant ce 1/32ème de finale contre Viry-Chatillon...

La Coupe de France a toujours un parfum particulier. Les petits rêvent d'exploits ; les grands se disent qu'ils ont l'occasion d'enrichir leur palmarès et certains souhaitent même réaliser le doublé. Sans oublier que son vainqueur accède automatiquement à la Coupe Uefa. L'OL, par le passé, a aimé passionnément cette vieille Dame au point d'inscrire 3 fois son nom sur sa belle robe et de s'incliner 3 fois à ses pieds.



Contre Viry-Chatillon, l'OL disputera son 197ème match de Coupe de France et affrontera son 92ème adversaire différent. Angers étant l'équipe que les Lyonnais ont rencontrée le plus souvent (6 fois) devant Sochaux (5 fois). Les Gones ont perdu 18 fois contre une formation inférieure à eux hiérarchiquement. 16 fois, ils se sont arrêtés en 1/32ème de finale ; 10 fois en 1/16ème ; 15 fois en 1/8ème ; 4 fois en ¼ ; 2 fois en ½. Et 3 finales perdues et autant de gagnées. 14 fois en 54 participations, les Olympiens ont été sortis d'entrée. Le premier des 196 adversaires de l'OL fut le RC Vichy.



Au rayon des buteurs, Fleury Di Nallo qui a joué 4 des 6 finales, 2 succès, est à ce jour le meilleur canonnier avec 27 buts. Bernard Lacombe, 2 finales dont une gagnée, suit avec 20 buts. Bernard l'ayant gagnée 2 fois avec Bordeaux en marquant « une paire de buts ». Puis suivent Schultz (18 buts) ; Kabongo (14 buts), Chiesa (13 buts), Combin (12 buts), Guy (11 buts), Nikolic (10 buts) et… Orts, l'actuel entraîneur de Viry, (9 buts : 1 Feyzin, Grenoble 2, Toulouse 1, Romans 2, Moulins 1, Angers 2). Le record sur un match appartient à Kabongo : 5 buts contre Ales, succès 6 à 1 en 1/32ème de finale en 1989 et à Spadiny lors du 6ème tour contre Givors en 1986. En 1964, l'année de la finale gagnée contre Bordeaux, Nestor Combin avait marqué 8 des 12 buts lyonnais. Bernard Lacombe a en fait autant en 1976 et 1973 ; Di Nallo en a mis 7 en 1971. Le record sur une édition appartient à Kabongo avec 10 buts en 89, mais contre des adversaires plus qu'abordables !



Sous le maillot Lyonnais et parmi les joueurs actuels, Sidney Govou arrive en tête avec 5 buts devant Juninho, Malouda et Elber 2 buts…



6 décennies pour 54 éditions. Si celles des années 60 et 70 ont été riches avec un total de 6 finales (3 succès), la décennie 80 fut pauvre avec au mieux 5 éliminations en 1/8ème de finale. Et la suivante étant la plus triste ! De 90 à 99, l'OL sera éliminé 6 fois d'entrée et 3 fois en 1/16ème. L'édition 98 sauvant la face avec une sortie en ½ finale. Les années 2000 avaient commencé par 2 éliminations en quarts de finale, avant 2 sorties de route contre Châteauroux et Libourne en 1/16ème et 1/32ème. La saison dernière tout le monde a gardé en mémoire le cinglant 4 à 1 enregistré en 1/8ème à Monaco. Enfin le dernier succès dans cette Coupe remonte au 17 juin 1973 contre Nantes (2 à 1) et la dernière finale au 12 juin 1976 contre Marseille (défaite 2 à 0). 2 hommes actuellement dans l'organigramme du club olympien ont déjà remporté cette Coupe: Bernard Lacombe en 1973 avec l'OL et en 86 et 87 avec Bordeaux, même si en 87 il n'a pas disputé la finale; Paul Le Guen, lui, l'a soulevée 3 fois avec le PSG en 93, 95 et 98.



Et pour conclure… depuis la période de l'après-guerre, 8 clubs ont réalisé le doublé coupe-championnat : l'ASSE (68, 70, 74 et 75) ; OM (72 et 89) ; Auxerre (96) ; Bordeaux (87) ; Monaco (63) ; Reims (58) ; Nice (52), Lille (46).



R.B

Sur le même thème