masculins / Le coin des filles

Coupe Rhône Alpes : elles sont en finale

Publié le 02 mai 2007 à 18:58 par MG avec PC

<font color="#fe9c9c"><b> Hier, mardi 1er mai, pendant que les grandes gagnaient leur place pour la finale du Challenge de France, les plus jeunes, emmenées par Cécile Locatelli, accédaient au dernier tour de la Coupe Rhône-Alpes.</b></font>

Coupe Rhône-Alpes : En route pour la finale

En 1/2 finale de coupe Rhône-Alpes, à Saint-Romain–de-Surieu (38), l’OL3 bat Saint-Romain-de-la-Sanne 3-0 (1-0).
Buts de Marine Buet (39e), Marlène Legal (73e), Marine Lespinasse (87e).

Voici les jeunes olympiennes en finale de la coupe Rhône-Alpes. Galvanisées par l’enjeu et un retour express de leurs coachs et camarades de jeu rentrées in-extrémis de Moulins avec leur victoire en coupe Fédérale pour les supporter, le groupe a su s’armer de patience pour contourner l’opposition des pensionnaires d’Honneur de ligue.
En première période, la domination territoriale lyonnaise a tardé à trouver une réponse. Il fallut en effet attendre la 39e minute et de nombreuses tentatives infructueuses pour voir Marine Buet inscrire un but d’opportuniste. Dans un trou de souris et quasiment dos au but dans un angle fermé, elle reprenait un centre à ras terre d’Habla Babasaïd très travailleuse sur son côté droit.
Touchées mais pas abattues, les Iséroises tentaient bien de planter quelques banderilles, sans grand danger pourtant. La vigilance cependant restait de mise. En effet sur un terrain rendu difficile après la pluie d’orage, les erreurs techniques pouvaient se payer cash.
Fatigué en seconde période, Saint-Romain multipliait les fautes, notamment sur le déboulé de Marlène Legal côté droit. Cette dernière décidait de se faire justice, inscrivant un fort joli coup franc des 20 mètres, légèrement excentré.
À 2-0 à 1/4 d’heure de la fin, les dés étaient jetés. Marine Lespinasse, jusque-là assez malheureuse dans ses tentatives, trouvait enfin la récompense à ses efforts. Sur un coup franc intelligemment joué par-dessus la défense, Marlène Legal servait Lespinasse qui gratifiait le public d’une amortie poitrine en extension et d’une splendide reprise (3-0).
« Il faudra élever notre niveau de jeu si l’on veut remporter la finale, commentait Cécile Locatelli un peu sur sa faim. Nous étions totalement désorganisées en première période. La domination ne me suffit pas. Ce n’est pas normal que l’on gâche autant d’occasions. Nous commettons trop d’erreurs techniques. J’ai vu du mieux en seconde période, de belles phases de jeu. Nous avons débloqué la situation sur coup franc… Tout cela est encore insuffisant. »
Il reste encore du temps pour peaufiner tout cela jusqu’au jeudi 17 mai, date de la finale à Rumilly. Avec l’espoir de retrouver une coupe conquise il y a deux saisons.

Coupe fédérale 16 ans : un grand pas vers les phases finales

Il convient de ne pas chanter victoire trop vite mais le déplacement à Moulins du groupe de Cécile Locatelli, mardi 1er mai, a apporté son brin de bonheur ainsi que de bons enseignements. La victoire 4-0 face à Nord Allier (3 buts Kenza Dali, 1 de Lydia Miraoui) reflète une implication totale des olympiennes sollicitées sur de nombreux fronts sportifs et scolaires mais qui réagissent dans la solidarité.
Ce deuxième tour qualificatif des phases interrégionales sur les trois programmés arrivait bien près de rencontres difficiles disputées dimanche dans les championnats respectifs. Décrassage et séances de massage distillées par un coach tous azimuts ont aussi contribué à la récupération , à la bonne ambiance et à l’esprit combatif de l’équipe.
Nord Allier a cependant vendu chèrement sa peau et les Lyonnaises ne disposaient que d’une longueur d’avance à la mi-temps (1-0) malgré de nombreuses occasions et deux poteaux.
« Je redoutais un peu la mise en route. Le réveil musculaire pour un match à 10 heures est délicat, surtout avec la répétition rapprochée des efforts, appuie Cécile Locatelli. La résistance opposée par Nord Allier, les duels engagés ainsi que nos nombreuses occasions manquées ont retardé l’échéance ».
En seconde période, les olympiennes ont appliqué les consignes : lâcher plus vite le ballon, jouer dans les pieds surtout sur une pelouse mouillée, plus de présence devant le but. Et la réussite a souri.
« J’avais une appréhension au souvenir du parcours catastrophique de l’an dernier, poursuit Cécile Locatelli. Mais les filles ont su s’arracher. De plus Nord Allier a baissé pied physiquement. Mentalement, c’est un match qui va nous servir car cela fait longtemps que je n’avais pas vu une si bonne opposition. Maintenant, il nous reste encore à rencontrer Aubières le mardi 8 mai à la plaine des jeux (15 h). Il ne faut surtout sous-estimer personne. Après, on parlera des Phases finales et de la Roche-sur-Yon ».
Sur le même thème