masculins / Monaco - OL J-2

Coupet: "Aussi important pour eux que pour nous"

Publié le 16 février 2005 à 13:26 par R.B

[IMG4675L]<b>Grégory Coupet </b>a montré son énorme talent lors du match à <b>Toulouse</b>. Un talent qu'il n'a pas perdu pendant sa blessure au genou. Un "Greg" qui parle de son genou... de ses défenseurs... de Monaco... de sa façon de pratiquer son métier... et qui est le témoin de la 26ème journée qui à travers son pronostic sur le match des Verts... annonce le derby...

D'abord un cri du cœur. « Ce temps est usant ; le vent, le froid, les terrains et je ne te parle pas des ballons, il n'y en a pas un de droit… quel plaisir de jouer en hiver ! Il faudrait faire quelque chose… ». Greg Coupet a le regard sombre sous les cheveux encore mouillés. Il sort d'une séance d'entraînement où il s'est pourtant livré, comme d'habitude, sans ménagement. Il a joué 8 matchs depuis son retour dans la cage olympienne. Parle nous un peu de ce genou Greg ? «Lors du dernier rassemblement avec l'Equipe de France, j'ai passé un test au Cybex. Il me reste 5% de déficit musculaire. Ce n'est pas grand-chose ; mais je vais tout récupérer et même plus. Je sais que je devrais faire un travail spécifique jusqu'à la fin de ma carrière. Je suis rassuré, tout en n'ayant pas eu encore ce choc test… ».



En l'attendant, cela n'a pas empêché le gardien international de montrer qu'il était revenu à son meilleur niveau. « Je me suis senti bien tout de suite. Je n'ai jamais eu d'appréhension ; je n'ai pas calculé un seul instant. Et puis, les arrêts réflexes que j'ai faits contre la Suède et face à Toulouse m'ont prouvé que mes séances de musculation n'avaient pas altéré ma vitesse d'intervention dans ce genre de situation. Le 2ème arrêt dimanche était certainement le plus complexe à effectuer. J'avais, comme on dit vulgairement, le cul entre 2 chaises pour intervenir… ». Grégory le gardien magnifique ne cache pas son bonheur d'être le dernier rempart d'un groupe qui défend avec un tel réalisme. «Il y a quelques saisons, j'avais parlé des défenseurs niçois et parisiens ; je les avais cités en exemple. Là, c'est vraiment un grand bonheur de jouer derrière des mecs comme Essien, Réveillère, Diarra, Cacapa… Ils ont tous progressé dans leur agressivité pour défendre… Cette agressivité, cette abnégation… de mon but, c'est vraiment beau à voir. Et Cris ? Tout ce qu'il fait est quasiment propre… Franchement, j'apprécie toujours autant Heinze, mais à l'OL, c'est le top… ».



Heureux, il aborde la série de rencontres à venir, les unes après les autres. «Je suis obligé. Tu n'imagines pas la prise de tête que me procure chaque match. Il faut que je sois à 100%. Je ne peux pas, je ne veux pas laisser la moindre place à quelque chose qui pourrait me déranger. Tiens l'autre matin, en me pesant je faisais 400 g de plus que mon poids de forme (81 kg). Le soir, je n'ai mangé qu'une soupe. Je ne savais pas à quel point j'étais comme cela. J'ai réalisé pendant ma blessure. Pour être apte à pratiquer mon métier comme je l'entends, il faut savoir se préparer. Un autre exemple : si nous somme au vert et qu'il y a le soir un match de rugby à la télé, je ne le regarde pas. Je privilégie le sommeil. Et si je n'arrive pas à dormir, je reste dans le noir… Alors tu peux comprendre que de temps en temps, j'ai besoin de décompresser parce qu'à la vitesse où s'enchaînent les matchs, cela te pompe beaucoup d'énergie. Peu importe! J'ai besoin d'être rassuré psychologiquement et je n'accepte jamais de subir les événements. Je dois être prêt comme je l'entends. Cet été, je t'annonce que je vais faire le vide pendant les vacances en sachant que je pratiquerais quand même du sport là ou je serais avec ma famille.».



Du tempérament, de la volonté, de l'expérience, de l'envie, du travail, de la joie de vivre… cela donne ce talent reconnu sur tous les terrains de football. Alors Monaco ? « On va là bas pour gagner. L'objectif, c'est de repousser un peu plus loin un adversaire pour le titre. Je pense que cela va donner un super match entre 2 équipes qui possèdent un gros collectif et des individualités de qualité. Sincèrement, ce match est aussi important pour eux que pour nous. En plus, il y a 2 très bons coachs sur les bancs ; cela risque de passer par un sacré match au point de vue tactique. Enfin, la pelouse est en bon état ; cela peut avoir son importance ». Lors de ses dernières visites l'OL n'a guère brillé au tableau d'affichage : défaites en championnat (2 à 1, 2 à 0 et 3 à 0) ; défaite en Coupe de France 4 à 1 ; revers aussi lors de feu Tournoi Club Europe 4 à 0. Et « Greg » s'est même fait bouger l'épaule par Nonda, il y a deux saisons au point de laisser sa place juste après la mi-temps à Nicolas Puydebois. « Ouais… c'est jamais aisé… ». Au fait que pense-t-il de son vis-à-vis Roma ? «J‘adore sa sobriété, sa simplicité. Ce gars là rassure ses défenseurs. Sinon, je me méfie de Kallon et de Saviola. L'Argentin a de l'expérience et un gabarit difficile à maîtriser. Attention aussi à Adebayor qui prend de plus en plus d'envergure. Enfin jouer à Louis II est devenu intéressant au fil des ans, parce que les Monaco – OL sont maintenant des affiches et que le stade est plein. Quant à l'arbitre, en général, je ne regarde pas à l'avance son nom. Mais pour vendredi, je sais que ce sera M. Garibian".



Avant d'être le témoin de cette 26ème journée, juste un petit retour en arrière avec le numéro un olympien. D'abord en lui demandant quel est à ses yeux son meilleur match de la saison et celui le moins abouti ; puis ses premières pensées en envisageant le déplacement à Brême. «Pour mon meilleur match, je dirais celui de Nice. Il a lancé la saison sur de bons rails avec ce succès… Pour le moins abouti ? Le match retour contre Fenerbahce. Non seulement je me suis blessé, mais ce soir là il n'y a pas grand-chose qui, pour moi, a fonctionné proprement. Un match pas propre… des ballons merdiques… Pas de quoi être satisfait. Brême ? D'abord je suis content à l'idée de retrouver la Champions League, même si je ne pense pas encore au match. Mais j'avoue que ce déplacement reste un mauvais souvenir. Cela a été rare les fois où j'ai perdu 4 à 0 avec l'OL ! Ce jour là, nous aurions pu jouer toute la nuit et cela n'aurait rein changé à l'affaire. Alors j'attends bien évidemment autre chose de ce déplacement ».



Place aux pronostics de Grégory sur cette 26ème journée



Monaco – OL

« L'OL… je vais dire 2 à 0 ».



Strasbourg – PSG

« Match nul. Strasbourg semble mieux… le PSG vient de changer d'entraîneur et s'est qualifié en Coupe de France… ».



Bastia – Marseille

« Match nul si les Corses jouent de la même manière que contre nous".



Caen – Ajaccio

« Le match de la mort. Match nul, l'enjeu va prendre le pas sur le jeu ».



Lens – Nantes

«2 collectifs de qualité. Match nul ».



Rennes – Nice

« Rennes à domicile est difficile à battre. Les Rennais donc ; ils misent tout, j'ai l'impression, sur ces rencontres ».



Toulouse – Bordeaux

« Avec la même envie qu'ils ont montré contre nous, je dirais les Toulousains ».



Istres – Auxerre

« Je dis Istres. Ce sera la surprise et mon pote Sébastien Perez va nous aider à être champion… »



Metz – Lille

« Les Messins, il faut qu'ils obtiennent le nul… pour eux et pour nous.. »



ASSE – Sochaux

« Les Verts… comme cela le derby sera lancé sur de bonnes bases… ».



R.B



Sur le même thème