masculins / Toulouse - OL J-3

Coupet: "Ce n'est que du bonheur"

Publié le 10 février 2005 à 12:47 par R.B

[IMG3443L]Ce n'est pas encore le printemps, mais le soleil chauffait de façon bien agréable les terrains de Tola Vologe. Du physique pour se dégourdir les jambes et mettre en route le palpitant avant une opposition entre les bleus et les blancs. En ce lendemain de match international, Grégory Coupet a exprimé une fois de plus son bonheur d'avoir joué... son bonheur du programme excitant qui attend les Lyonnais...

Ce n'est pas encore le printemps, mais le soleil chauffait de façon bien agréable les terrains de Tola Vologe ce jeudi matin. Du physique pour se dégourdir les jambes et mettre en route le palpitant avant une opposition entre les bleus et les blancs. Ces derniers se sont imposés avec notamment un Pierre-Alain Frau buteur. Chez les bleus, Cacapa et Benarfa se sont livrés sans retenue. Claudio doit jouer samedi avec la CFA contre Yzeure. Le capitaine est bientôt de retour. Diatta, lui, n'a participé qu'au physique. « J'ai joué mercredi soir à Créteil avec le Sénégal contre le Cameroun. C'était un bon match avec de l'engagement ; nous perdons sur la fin sur une frappe lointaine… ». Abidal, entré à la 68ème minute de jeu contre la Suède, a participé à la première période de cette opposition sous le regard du célèbre Choriste Jean-Baptiste Monier, en visite à Tola Vologe dans le cadre de son stage dans une radio lyonnaise. A quelques pas de là, Christian Perez, coéquipier de Joël Bats et de Paul Le Guen au PSG de 1988 à 92, regardait lui aussi les débats.



Après le jeu, retour aux vestiaires pour l'ensemble du groupe à l'exception d'Hartock, Colleu, Le Guen, Frau qui se sont offerts du rab avec une belle séance de coups francs. Cette séance à peine terminée, Grégory Coupet sortait dans la belle lumière lyonnaise. Alors raconte ? « Ce 11ème match en bleu, c'est plutôt bien passé. Je trouve sincèrement que ce groupe progresse ; nous avons produit du jeu ; il y a du mieux. Il faut simplement arriver à gérer nos phases intenses et nos coups de mou. Certes nous avons connu des moments délicats pendant ces 90 minutes. Mais cela me semble normal ; nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour travailler ensemble, notamment derrière. Je le répète ce match est porteur d'espoirs. Raymond Domenech ? Il n'a rien dit après la rencontre. Je fais comme vous, je lis les journaux ». Et ta performance ? « Je suis conscient de ce que j'ai fait. Le Stade de France qui m'ovationne, c'est un immense plaisir. Le fait de jouer après le forfait de Barthez ? Ce n'est que du bonheur, tout en ne souhaitant aucun mal à Fabien. Pour la suite, il faudra bien évidemment s'imposer contre nos adversaires du groupe ».



De l'Equipe de France à l'OL, il n'y a pas de temps pour souffler. « Ce match à Toulouse risque d'être chaud. Les Toulousains vont certainement vouloir nous faire payer le 4 à 0. Le contexte sera différent. Nous jouons à Toulouse et dans une autre compétition. En plus, Juninho sera suspendu. Nous, nous avons envie de continuer. La Coupe est une épreuve qui nous plait. La gagner, cela serait bien… » Et ce mois de février ? « C'est du bonheur d'enchaîner un tel programme. Nous avons une équipe de compétiteurs qui aime ce genre de défis. Il n'y a pas un match où nous voulons, où nous pouvons faire l'impasse. Monaco ? D'accord, mais je vois toujours Lille, Marseille. Ce qui est bien pour nous, ce sont les retours dans le groupe de Wiltord, Cacapa… C'est notre mercato ».



R.B

Sur le même thème