masculins / OL - Real Madrid J-2

Coupet et Réveillère on hâte d'y être

Publié le 11 septembre 2005 à 14:25 par SR

Enfin, arrive le match dont tout le monde parle. Jusqu'ici, les joueurs de l'Olympique Lyonnais étaient restés muets sur le sujet 'Real de Madrid'. Ce matin, à Tola Vologe, à deux jours de la rencontre, les langues se délient.

Grégory Coupet et Anthony Réveillère se plient au jeu des questions-réponses



Les résultats en championnat ? On gagne. On ne peut pas dire que l'on a fait un grand match contre Monaco puisque dans la gestion, à 2-0 on aurait pu faire moins d'effort et appréhender le match de mardi soir. Enfin, d'un autre côté, on revenait d'une trêve de 10 jours où l'on était tous éparpillé ; On ne s'est vu qu'une matinée pour bosser ensemble ; On comptait 2 nouveaux dans le système de jeu et au bout du compte… on bat Monaco 2 buts à 1. Ce qui nous permet de laisser un concurrent direct à 9 points par-dessus le marché. On peut dire que c'est une belle performance.

Le Real de Madrid ? Depuis que l'on joue la Ligue des Champions on attendait cette affiche là. Ça y est, elle arrive enfin. Un Real diminué nous donne un peu plus d'espoir. J'ai hâte d'y être. Je ressens l'engouement des Lyonnais. La billetterie prise d'assaut nous laisse penser que nos supporters attendent cette échéance depuis un petit moment déjà et cela nous donne la volonté de faire une grande partie.

Commencer par le Real ? On se dit que c'est préférable puisqu'il débute juste leur championnat. On pourrait penser que l'équipe madrilène n'est pas encore rodée. Méfiance tout de même puisqu'elle possède des talents individuels importants. A nous de leur répondre en imposant un grand collectif. Dans ce mini championnat que propose la Champions League, on n'a pas le droit à l'erreur à domicile et tout cela fait que c'est le meilleur moment pour prendre le Real.

L'absence de Zidane ? Je suis déçu et content qu'il ne soit pas là. Il nous aurait certainement fait souffrir. Même sans « Zizou », cela reste le Real avec des individualités énormes et quant on est gardien… on est plutôt inquiet.





Anthony Réveillère



Le Real de Madrid ? C'est une belle affiche. Ce n'est pas plus mal de débuter chez nous contre une grande équipe d'Europe. On a hâte d'y être et d'affronter les meilleurs joueurs du monde. La tache parait compliquée même s'ils ont perdu hier contre le Cela Vigo, on a pu s'apercevoir qu'ils aimaient bien jouer. On peut s'appuyer là-dessus en restant compact et bien préparer nos coups.

L'engouement autour du match ? Je ne le ressens pas trop encore mais plus la rencontre approche et plus cela va venir. On sait déjà que le stade va bouillonner mardi soir comme cela à été le cas contre Manchester et comme c'est aussi le cas lors de chaque match de Ligue des Champions. De notre côté, on ne fait pas de complexe face au Real. Nous sommes habitués à cette compétition et ce n'est pas le premier grand club que l'on rencontre. La nouveauté, c'est que le club n'a encore jamais affronté les Galactiques en compétition officielle. Le Real, débute son championnat n'a peut être pas encore ses automatismes et il manquera certains joueurs clefs. Il faudra tout de même rester vigilant… on connaît les grandes équipes. Même amoindri, le Real de Madrid a un super banc. Robinho où Baptista sont à surveiller avec la même attention que l'on aurait eue sur Ronaldo et Zidane.

Décomplexé ? Les matchs de la saison dernière nous ont donné un peu plus de confiance mais le club est habitué à la Ligue des Champions et l'expérience peu nous servir lors de confrontations comme celle qui arrive. Notre force vient de notre solidarité, dans les bons comme dans les mauvais moments, que ce soit pour défendre ou attaquer, cela sera notre énergie mardi soir.



SR
Sur le même thème