club

Coupet Grégory

Né le 31 décembre 1972 au Puy en Velay. Après presque 12 saisons complètes à l’OL, «Greg » annonce le 23 mai 2008, soit la veille de la finale de la Coupe de France contre le PSG qu’il disputera son 518ème et dernier match sous le maillot lyonnais.

Le plus grand gardien de l’Histoire lyonnaise va tirer sa révérence par un nouveau trophée à l’issue d’un match où il aura été décisif. Une carrière française immense pour le natif du Puy. Après des débuts logiques chez les Verts, où il connaitra la D2 et la D1, il « ose » venir à l’OL après l’affaire Olmeta- Sassus. En janvier 2007, il ne doit pas se douter qu’il vient de signer un bail avec le club lyonnais et surtout qu’il va faire de tels progrès. Il aura tout connu de l’ascension olympienne.

Commençant par une Coupe Intertoto en 2007, avant une Coupe de la Ligue en 2001, les 7 titres de champion de France, les 5 Trophées des Champions, la Coupe de France en 2008, les 3 quarts de finale de la Champions League… et ses sélections en Equipe de France (34) en étant sans jouer dans le groupe France au Mondial 2002 et 2006 et à l’Euro 2004, sans oublier les Coupes des Confédérations.

Plus de 600 matchs en professionnel
, une progression donc et surtout une régularité acquise au fil de son travail avec Joël Bats, lui qui avait appris son métier au Centre de Formation des Verts avec Jeannot Dees. Des arrêts décisifs, des matchs historiques comme ceux à Blackburn, à Barcelone, au Bayer Leverkusen, à Madrid, face à Milan… à Nantes… Son talent façonné par le travail et la passion lui permettant au fil des saisons de faire l’arrêt qu’il faut au moment opportun sans avoir été sollicité du match, ou de faire un récital comme celui de Nantes en championnat lors de la saison 2005-2006.

Avec le temps, il deviendra un des leaders de l’OL tout en refusant d’être nommé capitaine. Il le sera tout de même une fois à Lens pour l’ouverture de la saison 2001- 2002, défaite 2 à 0. Sportif doté d’un mental à toute épreuve, il reviendra aussi fort, voire plus après les pépins physiques, lui qui a souvent dit qu’il était un rescapé après sa fracture de la main à l’époque stéphanoise. Il reviendra après un genou endommagé face à Fenerbahce en 2004- 2005 ; il reviendra encore après une blessure plus grave à l’autre genou à l’entraînement début août 2007. Une blessure qui le mettra sur le flanc 5 mois. En bossant comme jamais, il retrouvera son niveau en fin de saison, surmontant quelques boulettes inhabituelles et les critiques des impatients. Il surmontera aussi l’énorme déception de ne pas avoir été titularisé par Raymond Domenech pour le Mondial allemand de 2006 ; le sélectionneur lui préférant Fabien Barthez.

Le 23 mai 2008, il décide donc que sa vie sportive lyonnaise est finie après ce match contre le PSG. Il s’en va sans avoir encore de club. Début juillet, il s’engage pour 2 saisons (plus une en option) avec l’Atlético Madrid, un des grands clubs d’Espagne. Ce passionné voulait un autre défi pour lui et sa famille avant de ranger les crampons. Il sait qu’il doit beaucoup à l’OL et l’OL sait aussi ce qu’il doit à ce gardien et à cet homme qui suit désormais de très peu Serge Chiesa, le recordman des matchs joués à l’OL.

Voir aussi

Anderson Sonny | Benzema Karim | Claudio Caçapa | Caveglia Alain | Chiesa Serge | Coupet Grégory | Cris (Cristiano Marques Gomes) | Diarra Mahamadou dit "Djila" | Di Nallo Fleury | Domenech Raymond | Edmilson José Gomes Moraes | Govou Sidney | Juninho Pernambucano | Lacombe Bernard | Lloris Hugo | Mignot Aimé | Toulalan Jérémy

<< retour à l'Histoire de l'Olympique Lyonnais