masculins / ASSE - OL J-1

Coupet : "je me sens très bien"

Publié le 25 janvier 2008 à 09:35 par R.B

Grégory Coupet retrouve le Chaudron et enchaîne son 6ème match de suite depuis son retour. Tour d’horizon avec le gardien international…

Un peu de footing avec le groupe ; du tennis ballon aux côtés de Roux et Bats. Voilà en substance la matinée de « Greg » à Tola Vologe. A 48 heures d’un match, c’est presque quartier libre. « Greg » va disputer son 496ème match sous le maillot lyonnais et son 11ème derby en Olympien. « Le derby, cela me tient à cœur comme aux autres. Cela fait partie aussi des matchs qu’il faut remporter avant le grand rendez-vous contre Manchester. Obsession ? Oui, mais obsession de prendre des points partout. Je sais que cela sera compliqué. Moi, je suis motivé. J’enchaîne des matchs intéressants». Ces Verts version Laurent Roussey, il les a vus jouer. Pour lui pas de doute quant à la force de ce groupe. « C’est une force collective ; il n’y a pas d’individualités. Elle est aussi derrière son entraîneur ».

Quel visage pour l’OL après le succès face à Lorient, mais après aussi les 2 rendez-vous manqués au Mans et à Lens ? « On est à l’abri de rien. Tout le monde connaît notre jeu. C’est quand même plus facile d’être en alerte quand tu disputes un derby. C’est un événement. Le succès face aux Bretons nous a permis de préparer ce rendez-vous dans la sérénité». On lui demande s’il a un souvenir particulier de ces oppositions. Grégory avoue ne pas avoir beaucoup de mémoire avant de se souvenir du but de Sidney Govou dans les arrêts de jeu. « Sidney qui marque à St-Etienne, c’est énorme pour lui qui a été formé à l’OL ».

La fin du mois de janvier approche. Il a renfilé ses gants depuis le début de l’année et se pose obligatoirement la question de ses sensations. «Je me sens très bien. Les sensations sont bonnes. Je suis revenu sur les terrains comme si rien ne s’était passé avec le sentiment très fort du plaisir. Ce sentiment passe avant la pression et tout le reste. Je pense être à 90% de mes moyens. Je m’étais donné un mois. J’ai retrouvé un rythme régulier, sans fatigue particulière. Il y a cette obligation de régularité avant tout ». L'Equipe de France? « J’imagine pouvoir être dans le groupe ».

[IMG39537#R]Après sa santé, ses sensations, quel diagnostic porte-t-il sur son équipe, sur le championnat et Bordeaux, ce voisin un peu encombrant ? «C’est plutôt un stimulant cette présence bordelaise. Nous, nous devons rester concentrés sur notre jeu. Lorient a montré notre pouvoir de réaction. Il faut que l’on prenne plus conscience encore de la nécessité du replacement défensif, du pressing en avançant. Il ne faut pas oublier toutes ces tâches défensives. J’avais constaté certains manques lorsque j’étais en tribune. C’est plus facile ». Les absences des uns et des autres, le Mercato ? « Il y a de très bons jeunes à l’OL. Si Sandy devait jouer, ce ne serait pas un problème. On doit s’adapter. Boumsong ? C’est un stoppeur type ; un gabarit ; un international ; un joueur d’expérience. Il voudra prouver tout ceci s’il vient à l’OL et c’est positif pour le club. » Enfin, il avoue son admiration intacte pour Janot, le gardien de la maison d’à côté ; comme il avoue qu’il y a de très bons jeunes gardiens en France à l’image de Lloris, Mandanda. Il ne le dira pas... mais il n'a pas encore envie de passer la main. Cela se sent à la détermination qu'il a mise pour revenir sur les terrains.
Sur le même thème