masculins / OL - ASSE J-2

Coupet: "Pas d'autre alternative que les 3 points"!

Publié le 24 février 2005 à 19:34 par R.B

[IMG3362L]Lendemain de match signifie entraînement à la carte. Si les principaux acteurs de la rencontre n'ont pas traîné sur le terrain après quelques foulées pour se dégourdir les jambes, les autres membres du groupe y sont restés une petite heure. <b>Bergougnoux </b>était présent ; il est de nouveau opérationnel, alors que <b>Réveillère</b> et <b>Cacapa </b>poursuivent leurs soins. Et le Derby est déjà bien présent...

Lendemain de match signifie entraînement à la carte. Si les principaux acteurs de la rencontre n'ont pas traîné sur le terrain après quelques foulées pour se dégourdir les jambes, les autres membres du groupe y sont restés une petite heure. Bergougnoux était présent ; il est de nouveau opérationnel, alors que Réveillère et Cacapa poursuivent leurs soins.



Un lendemain d'exploit européen et 48h avant le derby cela ne peut laisser indifférent. Les joueurs en sortant des vestiaires ont donc été sollicités pour parler notamment de ce match de samedi contre les voisins verts.



Florent Malouda :



« J'ai découvert au match aller l'ambiance d'un derby. J'espère que sportivement cela se passera aussi bien qu'à St-Etienne et que nos supporters seront à fond avec nous. Pour l'instant, on privilégie la récupération, mais le jour du match, nous aurons une motivation et un engagement identiques à ceux de mercredi soir à Brême. Cette équipe stéphanoise a progressé depuis le 3 à 2. Elle a pris de la maturité ; elle sait jouer à l'extérieur. Je me méfie car les Verts vont peut-être se servir du scénario du match aller pour préparer le retour. Cette formation est tournée vers l'offensive ; elle peut aussi jouer en contres… mais sincèrement ce n'est pas trop leur style de jeu. L'absence d'euphorie ? Le président nous a tout de suite parlé du derby dans les vestiaires à Brême. Il est déjà dans nos esprits. Ces dernières semaines, nous avons la tête dans le guidon… on verra plus tard pour l'euphorie. Les Verts ? Je n'étais pas né lorsque la grande équipe existait. En revanche, je connais la ferveur verte. A Lyon, les gens veulent inverser le sens de l'histoire. Le Derby ? Je le place au premier rang des vrais derbies devant celui du Nord entre Lille et Lens. Quant à PSG – OM, c'est autre chose… tout en �tant l'affiche du championnat».



Juninho :



« A l'aller, nous avions soufferts, mais je crois que notre victoire était méritée. Le pénalty ? C'était la première fois que j'en marquais un en 2 temps. Le gardien a eu du mal à repartir sur la reprise. S'il y a un pénalty samedi, je le tirerais. Comment ? On verra… L'ambiance des derbies, je la connaissais au Brésil entre notamment les Vasco – Flamengo (deux clubs de la ville de Rio). C'était très important pour les joueurs, les supporters, les clubs. Une défaite est toujours plus longue à accepter dans un tel match. Ton coup franc à Brême ? Ce n'est jamais facile. En ce moment, j'ai de la réussite. Cette réussite, elle vient aussi de la réussite collective… »



Grégory Coupet :



«Nous n'avons pas de pression pour ce derby, d'autant que notre match à Brême va nous servir, nous aider. Nous n'avons pas d'autres alternatives que les 3 points. Les Verts seront revanchards ; ils sont en bonne forme actuellement, comme en témoigne leur match à Auxerre. Ce groupe a un bel équilibre, je l'ai souvent dit. Il est jeune et talentueux. S'il acquiert les automatismes, il sera de plus en plus difficile à bouger ».



R.B

Sur le même thème