masculins / OL - Le Havre J-4

Cris : "J’ai envie d’aller au combat !"

Publié le 23 septembre 2008 à 15:05 par R.B

Le défenseur brésilien a répondu à la presse ce mardi...

Cris, vous étiez titulaire samedi au havre… Est-ce que, selon vous, vous avez réalisé votre meilleur match depuis le début de saison?
Oui, c’est mon match le plus complet. Je me suis senti très bien sur le terrain pendant 90 minutes. Il reste encore du travail, c’est sûr, mais pour moi c’est déjà un bon début.

Comment va ce genou alors ? On en a beaucoup parlé ces derniers jours…
Mon genou va très bien ! Il faut l’oublier, s’il vous plait ! Il est très solide, très costaud. J’ai beaucoup travaillé et maintenant il ne faut plus en parler…

Mais comment expliquez-vous votre baisse de forme lors de ce début de saison ?
Disons qu’après ma blessure l’an dernier, j’étais bien revenu en fin de saison. Et puis il y a eu les vacances. Je suis rentré au Brésil où j’ai coupé avec le football. J’ai surtout profité de mes proches, je n’ai pas vraiment travaillé. C’est une erreur de ma part, je la paye aujourd’hui, mais je ne referai plus cela. Durant les prochaines vacances, je sais déjà que je vais travailler…

Vous auriez du faire plus de musculation par exemple ?
Oui, je suis resté 3 semaines sans rien faire et j’ai perdu du muscle au niveau du genou. Après, lors du stage à Tignes en début de saison, mon genou a mal supporté le travail. Il aurait fallu que je travaille un peu plus sur Cybex. J’en ai parlé avec le staff, on a essayé d’adapter le travail, mais ce n’était pas pareil. Dès que je suis revenu à Lyon, en revanche, je me suis remis sur Cybex, et aujourd’hui je retrouve peu à peu toutes mes forces…

Va-t-on retrouver le grand Cris ?
J’ai encore du travail. J’ai surtout besoin d’enchaîner les matchs. Je ne suis pas encore à 100% mais contrairement à ce que j’ai pu entendre, je ne suis pas non plus à 50 ou 60 %... Il me manque juste du rythme. Mais au Havre déjà, j’ai senti que ça allait beaucoup mieux. Maintenant j’ai envie de jouer et d’aller au combat !

Et d’être de nouveau titulaire samedi face à Nancy ?
J’aimerai bien oui, mais vous savez, c’est l’entraîneur qui décide. Moi je me sens bien, et je vais bien travailler toute la semaine pour être titulaire ce samedi. Après le coach décide. Je respecte ses choix mais c’est toujours difficile d’accepter une place de remplaçant…

Et puis après Nancy, il y aura ce fameux déplacement à Munich… Après la nul face à la Fiorentina, quel sera l’objectif de l’OL en Bavière ?
La victoire ! Le Bayern est une très grande équipe mais on doit aller là bas pour l’emporter ! Il faut avoir cet état d’esprit en tout cas. C’est primordial en Ligue des Champions. On aime ce genre de rencontre. La Ligue des Champions c’est tellement particulier… L’ambiance, les stades, les équipes… Quand on joue ce genre de match, on a qu’une envie… se donner à fond. Mais n’oublions pas ce match de Nancy. Il sera tout aussi important.

L’équipe lyonnaise vous semble encore plus forte cette année ?
Oui, je pense. Le groupe est très fort et très complet. Tous les postes sont doublés. L’entraîneur a de multiples solutions pour chaque match et le banc de touche est toujours très performant. On l’a vu durant les derniers matchs, les remplaçants peuvent modifier le cours d’un match. Fred a été très bon contre Nice, Piquionne a été décisif au Havre… Boumsong ou Mensah n’hésitent pas à jouer sur les côtés… tout le monde est impliqué et l’état d’esprit est excellent. C’est à l’image du coach, qui parle peu, mais qui a un état d’esprit incroyable.