masculins / stage maroc

Cris : « Je suis toujours bien là »

Publié le 03 janvier 2011 à 16:23 par R.B

Le capitaine de l’OL a vécu une première partie de saison marquée par plusieurs séjours à l’infirmerie… Mais il est confiant pour la suite… et pour les résultats de l’équipe. Une interview à retrouver ce soir dans OLSystem…

Il fut d’abord question des récentes vacances. « Je suis resté en France. Ma famille est venue du Brésil. Nous étions 11 à la maison. C’était bien. On a rigolé. On est allé à Mégève, à Paris… cela a fait du bien… ». Il fut question de ses deux garçons qui jouent évidemment au ballon. «Vinicius, 12 ans, joue à Palmeiras. Il est numéro 6, mais je pense qu’il va finir en défense centrale. Il est vraiment bon. Il s’est fait tout seul au début sans dire qu’il était mon fils. Le petit, Igor, 10 ans, c’est un dribbleur… ». Il fut question des anciens brésiliens de l'OL. "J'ai des nouvelles de Juninho. Il est en vacances au Brésil... Cléber Anderson n'a pas de club... Fabio Santos a arrêté sa carrière... Quant à Fred, je n'ai plus de nouvelles..."

Ce ballon rond, Cristianio ne la pas trop vu pendant les 5 premiers mois de la saison. « J’ai l’impression que je ne l’ai pas commencée. C’est dur toutes ces blessures. Tu te rends compte, 3 fois j’ai du m’arrêter. C’est la première fois de ma carrière. Chaque fois que je revenais à mon meilleur niveau, je me blessais de nouveau. J’ai besoin d’enchainer pour être bon. Sur les 26 matchs disputés, j’en ai joué 13… ». Cris parti en vacances blessé. « J’en ai profité pour me soigner, me reposer. Maintenant, cela va, mais je ne suis pas encore  prêt pour jouer ce samedi à Caen. On a décidé de prendre son temps, de bien travailler. J’espère revenir pour Lorient… ».

Alors faut-il s’inquiéter pour le Policier ? « Non. Je suis toujours là. J’ai toujours envie… ». Souvent blessé mais bien présent pour parler du passé récent et du futur. «On a beaucoup parlé de l’OL. Cela a été difficile, mais on est bien remontés au classement. On peut être champion de France. L’équipe a progressé ces dernières semaines. Lisandro est bien revenu dans le coup. Lloris a été présent comme d’habitude. Et puis Yoann, Jérémy et moi, on va revenir… Il y a le championnat où aucune équipe n’a fait la différence. Il y a ce nouveau rendez-vous avec le Real Madrid qui sera encore favori. Et puis, n’oublions pas la Coupe de France qui débute ce samedi à Caen. J’ai gagné la Coupe du Brésil. Avec l’OL, je n’avais pas joué la finale face au PSG en 2008. Si on peut… ».

Cris optimiste, toujours blagueur, souriant qui compte sur les supporters. « Il faut qu’ils soient derrière nous. On en a besoin. Je sais qu’ils ont été déçus en début de saison, mais ils doivent nous aider, nous pousser. Et moi quand je les entends crier mon nom, cela me motive encore plus… ». Le divin chauve regarde devant et conclut : « ce stage, c’est aussi l’occasion de discuter entre nous, d’échanger. C’est important… ». Echanger aussi dans quelques heures avec son compagnon de chambre Michel  Bastos qui doit arriver du Brésil. « Cela va être dur pour lui… ». Une derrière phrase prononcée avec le sourire.

Sur le même thème