masculins / Sedan - OL J-4

Cris : « On ne lâche rien »

Publié le 14 novembre 2006 à 14:30 par BV

Auteur du but égalisateur contre Valenciennes vendredi, Cris revient sur la formidable motivation qui anime les Olympiens. Durant une semaine de travail tronquée par les rencontres des sélections nationales, il évoque également la seleçao et ses ambitions sous le maillot lyonnais.

« C’est un peu différent ». La constatation de Cris ne peut souffrir d’aucune contestation : Tola Vologe a des allures de camp déserté en ce milieu de semaine réservé aux sélections. 12 joueurs retenus sous leur maillot national, un important contingent de blessés : depuis lundi, le centre d’entraînement de l’Olympique Lyonnais ne jouit pas de sa traditionnelle effervescence..

Après une série de matchs amicaux aux quatre coins de l’Europe, Gérard Houllier ne retrouvera la partie valide de son groupe que jeudi, seulement 2 jours avant la rencontre contre Sedan. « Ce n’est pas grave car nous nous connaissons tous très bien. Nous formons une équipe unie » rassure le Brésilien. Pour l’heure, les jeunes du centre de formation ont été incorporés au sein de l’effectif professionnel pour faire tourner la machine lyonnaise. Un apport qui ne sera pas de trop afin de préparer au mieux le déplacement olympien à Sedan. Un duel "grand écart" entre le leader et le dernier du classement de Ligue 1 en unique objectif, " l’important est de penser "match après match". Si on va jouer contre Sedan le week-end prochain mais qu’on pense déjà à Madrid, nous ne gagnerons pas. C’est sûr. Nous ne penserons au Real qu'après".
Tout juste concède-t-il qu'« on ne connait pas trop cette équipe de Sedan, avant d’ajouter qu’on s’attend à un match difficile, comme toutes les rencontres que nous disputons ». Cette saison, les Lyonnais retrouvent en effet régulièrement sur leur route des formations à l’envie et à la détermination décuplées en comparaison de celles entrevues lors des séances vidéo. « Ce match contre Sedan ne sera pas différent de nos rencontres précédentes car toutes les équipes que nous affrontons jouent leur meilleur football avec l’envie de nous faire tomber ».
Une réalité que les Olympiens ont une nouvelle fois pu vérifier vendredi contre Valenciennes. Devant des Nordistes bien regroupés après l’ouverture du score sur leur seule occasion de la partie, Cris et les siens n’ont dû leur salut qu’à une tardive réalisation de leur défenseur central brésilien qui égalisa d’une somptueuse tête lobée. « Ce but était difficile à inscrire car le ballon était haut. Il fut très important car il nous permit d’égaliser et nous donna confiance pour la fin du match ».

Malgré l’absence de bon nombre de ses traditionnelles armes offensives, l’OL cultive donc toujours cette formidable capacité à revenir au score dans les derniers instants. Comme face à l'AS Saint-Etienne ou au PSG, il a de nouveau fait montre d’une volonté hors du commun pour renverser une situation pourtant bien mal engagée. « C’est vrai qu’on ne lâche rien… même à 5 minutes de la fin. On forme équipe composée de joueurs qui pensent continuellement à vaincre ».

Malgré des prestations de tout premier plan, le numéro 3 lyonnais est encore une fois absent de la liste de Dunga pour affronter la Suisse mercredi 15 novembre. Respectueux des choix du sélectionneur brésilien, il rappelle l’impérieuse nécessite d’enfiler les succès entre Rhône et Saône pour retrouver le groupe auriverde. « C’est actuellement un peu délicat pour moi car le coach cherche de nouveaux joueurs mais je demeure prêt s’il m’appelle. Je vais travailler car, pour l’heure, le plus important c’est que je joue bien ici et que l'on gagne le championnat ». Une philosophie dont les supporters lyonnais ont match après match, saison après saison, toutes les raisons de se réjouir.
Sur le même thème