masculins / ASM - OL

Crucial pour l’avenir, important pour la mémoire...

Publié le 24 mai 2011 à 09:01 par EC

L’AS Monaco est en Ligue 1 depuis 1977, et l’OL en Ligue des Champions depuis 1999… Dimanche, une ère peut se terminer pour l’un des deux clubs…

  La rencontre entre l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais, dimanche à 21h pour le compte de la 38e et dernière journée de Ligue 1 version 2010-2011, est d’un enjeu que l’on ne perçoit peut-être pas de prime abord. Les Monégasques sont actuellement en position de premier relégable avec 44 points et un de retard sur le dix-septième. Une défaite dimanche les condamnerait obligatoirement. Un nul peut leur suffire, et une victoire les maintiendrait. Les Monégasques ont donc leur destin entre leurs mains, tout comme les Lyonnais. S’ils gagnent, ils seront troisièmes et qualifiés pour le tour préliminaire de Ligue des Champions. Un match nul suffira si le PSG ne les rattrape pas à la différence de but et même une défaite pourrait les qualifier.

Les enjeux sont donc importants pour le présent et le futur des deux clubs. Mais d’un point de vue historique, cette rencontre est également primordiale.

Commençons par l’AS Monaco. Et nous nous apprêtons à parler d’un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaitre : le club de la Principauté n’est en effet pas descendu en Ligue 2 (à l’époque deuxième division) depuis la saison… 1975-1976, soit 35 ans ! Les joueurs du Rocher étaient alors en lutte pour ne pas descendre avec… l’OL, mais l’ASM perd à domicile 4 à 3 contre Lille quand, dans le même temps, Lyon bat Troyes 2 à 0. Monaco termine la saison en tant que premier relégable, et l’OL est sauvé. Mais Monaco ne pleurera pas trop longtemps : il remonte dès la saison suivante, et est donc en Ligue 1 depuis la saison 1977-1978 sans interruption. Mieux : les Monégasques parviennent même à être Champions de France dès leur retour dans l’élite, et donc en tant que promu !

  En ce qui concerne le club de Jean-Michel Aulas, il n’a plus terminé au-delà de la troisième place depuis 13 ans et la saison 1997-1998 où il termine sixième. Depuis, les Lyonnais ont toujours fini sur le podium, et qualifiés en Coupe d’Europe. En coupe de l’UEFA pour la saison 1998-1999 puisque, même si l’OL termine troisième, cette place n’était alors pas qualificative pour la Ligue des Champions. Et, depuis la saison 1999-2000, l’OL a toujours participé à la Ligue des Champions, bien qu’éliminé au tour préliminaire cette saison-ci contre Maribor.

Alors, si les deux clubs insistent sur l’importance économique qu’ont, respectivement pour Monaco et l’OL, le maintien dans l’élite et une qualification en Ligue des Champions, d’un point de vue historique, le classement final de ces deux équipes revêt également une dimension exceptionnelle. Une ère peut s’arrêter pour l’un des deux clubs, voire les deux – même s’il faudrait un scenario rocambolesque.

Ainsi, si les enjeux pour le futur de leur club n’est pas assez motivant, peut-être que Lyonnais et Monégasques se retourneront vers l’Histoire pour mesurer l’importance du rendez-vous de dimanche…