masculins / OL - ASSE

Cruel !

Publié le 30 mars 2014 à 23:11 par R.B

Les Verts se sont imposés dans un derby intense et incertain… Dommage que l’arbitre ait oublié un penalty flagrant pour les Lyonnais… Une mauvaise opération…

 Un derby attendu au-delà de la rivalité bien connue entre les deux clubs. Trois points d’écart en effet et une lutte pour une place européenne, voire la troisième marche du podium. Les Verts devancent les Lyonnais avant ce 108ème derby. Un derby à enjeux. Un derby que les Olypmpiens abordent sans plusieurs titulaires. M. Lopes, Umtiti, Bisevac, Grenier, Fofana ou encore Dabo ; sans oublier Benzia, suspendu. Les Stéphanois étant privés de Romain Hamouma et de Corgnet. L’OL, malgré ses absents, a gardé  son animation. L’ASSE innove avec une défense à trois axiaux.

Tactique et prudent pour débuter ce 108ème derby. Lacazette sonne les premières charges côté gauche.  La dimension physique monte d’un ton. La première frappe du match sera lyonnaise et non cadrée (Lacazette). Tous le ingrédients d’un derby s’expriment. L’OL prend un léger ascendant… mais  la muraille verte est bien en place. Et Lopes s’envoie en l’air pour sortir la première occasion de but (20ème) signée Clerc. Magistral… Et encore superbe devant Brandao et Erding (26ème). Les Verts sont  récompensés dans la foulée presque logiquement par Erding sur une remise de la tête de Brandao à la réception d’un long centre de Trémoulinas. 4 frappes stéphanoises dans cette première ½ heure… toutes cadrées et dangereuses.

  Les Verts dominent, imprègnent le rythme. Solides, réalistes, bien organisés. Mais une exceptionnelle combinaison lyonnaise avec au départ Gomis tout en technique, justesse et puissance permet à Lacazette d’égaliser. La troupe lyonnaise et les supporters ont un orgasme collectif ! Un but de rêve qui dope la fin de première période lyonnaise. 45 minutes intenses, spectaculaires et au final équilibrées. Un régal. Les deux équipes ne mégotent pas dans leur envie de victoire malgré la tension évidente.

 Gourcuff touché à la cheville est resté aux vestiaires. Briand le remplace et Lacazette recule d’un cran. L’OL confisque le ballon avec un Malbranque omniprésent bien aidé par Ferri, Mvuemba. Les Verts restent à l’affût avec Trémoulinas dans tous les bons coups. Un slalom de Bedimo donne des frissons aux coéquipiers de Perrin (56ème). Une accalmie dans le rythme et les intentions à l’heure de jeu. Un penalty évident pour l’OL est oublié de façon grotesque par l’arbitre (62ème) ! Les  Verts sont moins fringants techniquement…

Difficile de prévoir le scénario final… Brandao continue son travail de sape toujours contestable et irritant mais les Verts reprennent l’avantage sur un centre de Cohade repoussé par Lopes dans les pieds de Gradel (74ème) qui avait remplacé Erding. L’OL repart de l’avant, accumule les corners. L’arbitre a des décisions vraiment douteuses… oubliant de siffler des fautes dans les deux sens. Ferri, Gomis butent sur Ruffier ou un de ses coéquipiers. Le mur vert plie sans rompre…

Son restant de forces pour arracher au moins le nul, l’OL le met avec une immense générosité sans récompense malgré la bonne entrée en jeu de Danic. L’OL laisse filer les Verts et le LOSC….

...


La feuille de match

A Lyon, stade de Gerland, 36 822 spectateurs ; arbitre, M. Buquet. OL 1 ASSE 2 (mi-temps : OL 1 ASSE 1)

OL : A. Lopes – Tolisso, B. Koné, Gonalons (cap), Bedimo – Ferri, Malbranque (puis Danic 77ème), Mvuemba, Gourcuff (puis Briand 46ème) – Gomis, Lacazette (puis  N’Jie 88ème). Entr : Garde.

ASSE : Ruffier – Clerc, Bayal, Zouma, Perrin (cap), Trémoulinas – Guilavogui, Lemoine, Cohade (puis Diomandé 88ème)– Erding (puis Gradel 67ème), Brandao. Entr : Galtier.

Buts : pour l’ASSE, Erding (28ème), Gradel (74ème) ; pour l’OL, Lacazette (38ème)

Avertissements : pour l’ASSE, Trémoulinas (11ème), Cohade (39ème), Brandao (69ème) ; pour l’OL, Mvuemba (45ème)

...







Sur le même thème