masculins / OL Féminin jeunes

Cruelle désillusion pour les 16 ans en coupe fédérale...

Publié le 10 mars 2006 à 15:39 par PC avec MG

Après avoir passé ses tours départementaux sans le moindre encombre, les 16 ans sont sorties de la coupe fédérale par la petite porte. Analyse d’une absence collective coupable.

Dernier tour régional, A Ambilly, OL féminin bat Ambilly 5-0. Claix bat OL féminin 2-1.

Le goupe : Alicia Allemoz – Laura Gandonou, Sarah Chorfa, Candice Pognat, Déborah Taghavi, Marine Denoyer, Océane Caïraty, Aurélie Kaci, Lydie Miraoui, Mélanie Martin.

Ces équipes, les 16 ans de l’OL féminin les avaient déjà battues sans encombre lors des tours précédents. Excès de confiance, manque de concentration, les jeunes filles alignées par la responsable de la formation, Cécile Locatelli, ont failli à leur mission pourtant ô combien importante.
Les 16 ans de l’Olympique Lyonnais féminin ne disputeront pas les tours interrégionaux de cette coupe fédérale qu’elles affectionnent tant et moins encore cette fameuse phase finale remportée plusieurs fois. Cela faisait deux saisons qu’elles se promettaient de rapporter le trophée au club. Ces deux dernières années, elles avaient dû se satisfaire d’une troisième place. Pire donc, en juin, il n’y aura rien sinon un grand vide.

« Je suis en colère, confiait Cécile Locatelli. J’ai loupé quelque chose. Je ne comprends pas comment des joueuses possédant une expérience du haut niveau n’aient pas pu jouer plus juste. J’ai cru, naïvement peut-être que les « anciennes » sauraient se glisser sans problème dans un rôle de leaders. Mais non. Nous avons été incapables de prendre des initiatives devant le but, d’accélérer le rythme. Nous avons manqué d’envie.
Une fois que Claix a ouvert la marque, nous avons arrosé la cage. L’adversaire ne s’est pas embarrassé de détail dans ce jeu à 7 auquel il faut bien se plier. Les olympiennes se sont mises au niveau de l’adversaire en oubliant leur propre potentiel.
C’est la première fois que nous sommes éliminées à ce niveau. La défaite fait partie d’un tout, mais je suis déçue du comportement. »


Les objectifs des moins de 16 ans s’arrêtent donc là, dans un océan de regrets et de frustration. Il faudra trouver un autre objectif afin de souder la jeunesse dans cette aventure annuelle qui servait à exprimer des talents mais aussi à souder les esprits. Très très dommage !
Sur le même thème