masculins / FC Zenit - OL

Cueillis à froid

Publié le 20 octobre 2015 à 22:40 par SC

Les Lyonnais sont passés à côté de leur entame de match. Et ils ont payé le prix fort de leur retard à l’allumage.

1 petite minute et 57 secondes… c’est le temps dont ont eu besoin les joueurs du Zenit Saint-Pétersbourg pour mettre une première fois à mal une défense lyonnaise congelée. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir été prévenu quelques secondes plus tôt avec une sueur froide dès la première minute et cette offensive russe plein axe, finalement annihilée par la puissance de Yanga-Mbiwa. Une première grosse chaleur dans la surface sans conséquence.


Hubert Fournier :

C’était le meilleur moyen de se mettre un handicap. C’est le tournant du match. Prendre un but en Ligue des Champions, à la 2ème minute et à l’extérieur, tout devient compliqué après. Il y a ensuite une équipe en pleine confiance et une autre qui doute ».


Sur l’action d’après, les Lyonnais récupèrent le ballon proche de leur surface. Gonalons n’assure pas bien sa transmission pour Jallet, qui lui aussi ne parvient pas à prendre le contrôle du cuir. Shatov lui chipe dans les pieds et lance à l’entrée de la surface Dzyuba, qui trompe Lopes du plat du pied. Même pas deux minutes de jeu et voilà les joueurs olympiens déjà dos au mur, cueillis à froid par une équipe russe qui a su profiter d’un début de match catastrophique de son adversaire pour prendre les devants. Et devenir l’auteur du but le plus rapidement encaissé par l’OL dans son histoire en Ligue des Champions.

Sur le même thème