masculins / OL Féminin

D1 : L'OL féminin à Hénin Beaumont

Publié le 26 novembre 2005 à 14:35 par AT/PC

<b>D1 : L'OL féminin à Hénin Beaumont<br/><br/> « Se livrer offensivement »</b><br/><br/>

L'équipe fanion de la section féminine reste sur de très bonnes prestations en matière de jeu soldées cependant sur deux courtes défaites (1-0) chez les ténors du championnat que sont Montpellier il y a deux semaines et Juvénile dimanche dernier à Gerland. On peut dire que la désormais très jeune formation olympienne privée en outre de son internationale Sandrine Dussang blessée à la cheville depuis maintenant un mois, fait douter les meilleures. Douter oui, mais cela ne suffit pas.
Les circonstances font que Farid Benstiti a dû faire appel à la « classe biberon » et il n'a pas été déçu du comportement des filles du centre de formation.
« Je suis heureux de leur répondant, explique-t-il. Elles manifestent de l'enthousiasme, du respect et de l'envie. La manière est aussi très satisfaisante mais il y a ce manque de maturité, d'expérience qui pèse au fil du match. Les adversaires ont douté mais au final on perd deux matches. Et puis, on ne doit pas se tromper d'objectif. Quand de très jeunes joueuses doivent répéter 15 à 20 fois dans la rencontre des sprints au coude à coude avec des adversaires à qui elles rendent trois kilos de muscles, on prend des risques. Je crains la répétition des efforts. Nous devons donc poursuivre notre travail de fond, soigner la qualité et surtout préserver les organismes. Nous avons des exemples au club : des joueuses comme Gwenaël Pelé, Anne-Laure Perraud, Cécilia Josserand connaissent ou ont connu de gros passages à vide parce qu'elles ont été trop sollicitées. Mais notre politique mise en place essentiellement avec des filles de la région prouve qu'elle fonctionne. On attend cette nouvelle génération.
En attendant, il me semble que depuis deux semaines, on ressent un nouvel élan au club. Maintenant, il nous faut aller chercher les victoires ». Ordre de mission lancé pour ce dimanche à Hénin Beaumont.

L'entraîneur Lyonnais retrouvera un groupe plus proche de la norme et d'une moyenne d'âge légèrement supérieure. Le front de l'attaque accueillera le retour de Sandrine Brétigny expulsée à Montpellier et qui, outre le match de suspension automatique purgé contre Juvisy, demeure simplement sous le coup d'une suspension avec sursis.
Sandrine Dussang est toujours out. Bonne nouvelle cependant, elle reprendra la course la semaine prochaine. « C'est une pièce maîtresse et elle manque les trois matches les plus importants ! Regrette l'entraîneur qui connaît la difficulté de manoeuvrer des nordistes classées deuxièmes avec 5 victoires, 1 nul (à Soyaux 1-1), 3 défaites (0-7 contre Montpellier, 1-0 à Compiègne, et 4-1 à Toulouse dimanche dernier).
« Hénin, c'est toujours un gros morceau. Nous devrons faire preuve de solidité et de réalisme. Ce qui m'intéresse, c'est d'aller gagner là-bas. Pour cela, il faut que l'on se livre offensivement. » Et face à l'une des moins bonnes défenses du championnat, l'OL ne devra pas se poser de question pour se relancer.

Dimanche à Hénin Beaumont,
Hénin Beaumont (2e, 25 points) - OL féminin (4e, 22 points) à 15 heures.

Le groupe : Aurore Pégaz - Gwenaël Pelé, Delphine Blanc, Coralie Ducher, Emilie Gonsollin, Laura Gandonou, Simone, Sarah Chorfa, Alix Faye-Chellali, Ludivine Bruet, Claire Morel, Coralie Belin, Sandrine Brétigny.
Sur le même thème