masculins / OL Féminin jeunes

D3 : d'ors et déjà en phase finale

Publié le 20 avril 2006 à 18:13 par PC avec MG

Les leaders du groupe B ont effectué un bon déplacement samedi dans le Doubs où elles se voyaient opposer la jeune et performante équipe de Besançon longtemps positionnée pour jouer la montée.

OL FÉMININ : 3E DIVISION
La réserve d’ors et déjà en phase finale

À Besançon
OL2 féminin bat Besançon 4-2 (0 -2)
Buts pour l’OL2 : Christèle Braillard (sp 10e), Sabrina Zemrini (25e), Ambre Heuillard (60e), Amandine Soulard (92e).

Les Lyonnaises ont effectué l’entame de match idéale en ouvrant le score par Christèle Braillard à la 10 minute sur penalty suite à une faute commise sur Aurélie Kaci. Dans le quart d’heure qui suivait, Sabrina Zemrini plaçait une splendide frappe enroulée pied gauche donnant de l’air aux Olympiennes, il est vrai, peu inquiétées dans ces 45 premières minutes.
Mais les doubistes volontaires et bien organisées ne souhaitaient pas abdiquer si vite. Malgré le troisième but olympien signé Ambre Heuillard alertée dans la profondeur par Aurélie Kaci (60e), elles parvenaient à placer quelques banderilles et mieux encore. Ainsi, sur une relance lyonnaise dans l’axe, elles récupéraient à la ligne médiane et leur attaquante avisant la gardienne Amandine Plasson avancée, ajustait un lob impeccable (85e). À 3 à 1, les locales poussaient encore et trouvaient même la récompense à leurs efforts sur une balle perdue par la défense rhodanienne (85e). 3-2, le vent de l’espoir n’a cependant pas eu le temps de souffler bien longtemps car, Amandine Soulard profitant d’un Besançon tout à l’attaque, chipait un ballon sur la ligne médiane et s’en allait, seule, sonner le glas (92e) doubiste. 2-4.
L’entraîneur Vincent Ye a préféré ne pas insister sur les deux buts concédés. Il note la bonne gestion tactique face à une formation qui joue très haut et piège souvent l’adversaire au hors-jeu.

L’OL2, à deux matches de la fin de la saison régulière, est d’ors et déjà assuré de sa victoire dans le groupe B. Il se prépare désormais à poursuivre la compétition dans un tournoi final inédit destiné à désigner l’équipe championne de France sur les 4 poules.
Il devrait se trouver confronter à Blanc-Mesnil ou Gravelines, tous deux prétendantes à la première place du groupe A. A Toulouse large leader du groupe C laissant pour l’instant Montpellier à 10 points et, en principe, Juvisy, digne réserve de son équipe fanion promise au titre de D1, leader du groupe D devant Soyaux à 6 points.
Sur le même thème