Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - SB29 J-1

« Dans le jeu, on doit faire beaucoup mieux »

Publié le 20 octobre 2012 à 09:00 par BV

Malgré la 12e place au classement du Stade Brestois, l’entraîneur breton dresse un constat sans concession du jeu développé par son équipe. Il loue également la formation lyonnaise.

Comment qualifieriez-vous le début de saison du Stade Brestois ?
On est conscient de posséder un nombre de points acquis de manière assez heureuse, d’avoir réalisé un début de saison qui, en termes comptables, ne reflète pas forcément la physionomie de nos matches, il faut être clair. Deux de nos victoires à domicile, contre Troyes (2 – 1) et Valenciennes (2 – 1), ont été tirées par les cheveux, face à des adversaires qui nous étaient supérieurs. On aurait deux ou trois points de moins, il n’y aurait pas à crier au scandale, mais ce sont des points qui nous ont fait du bien parce qu’ils nous ont amené un peu de confiance. J’aurais tort d’être mécontent de notre nombre de points, mais on doit faire beaucoup mieux dans le jeu.

 Qu’est-ce qui ne vous a pas plu dans le jeu de votre équipe ?
Moi, j’aime bien le jeu. Quand on arrive dans un nouveau club, on a des idées ambitieuses plein la tête, mais quand on perd 4 – 0 à Saint-Etienne, et que l’on prend quatre buts à deux reprises contre Nice, à un moment donné, il faut revenir à des choses de base. On a aujourd’hui resserré les boulons et on ouvre forcément moins d’espace, on est revenus à un peu plus de rigueur défensive. Ce n’est pas toujours très beau à regarder, mais tous les points sont importants. Je voudrais que les joueurs aient davantage confiance en eux, prennent conscience de leurs possibilités pour que l’on puisse retrouver un jeu qui aille un peu plus de l’avant. On affiche de plus une certaine fragilité à l’extérieur lorsque l’on encaisse le premier but, c’est ce qu’il faut gommer.

Où situeriez-vous les qualités de votre équipe ?
C’est surtout une équipe qui sait d’où elle vient, qui elle est. Le groupe est sain, sait qu’il devra batailler toute la saison. La force de mon équipe réside dans ses qualités mentales. On a de plus la chance d’être soutenus par nos supporters, par toute une ville, c’est très important au quotidien pour le confort de travail.

On doit être très costauds mentalement pour pouvoir, d’une semaine sur l’autre, ne pas sombrer dans le pessimisme quand ça va mal ou verser dans un optimisme béat quand on obtient des victoires qui ne sont pas méritées.

Par quoi passe le maintien dans l’élite ?
Je savais en arrivant à Brest que cela allait être une saison compliquée, à l’image des deux dernières au terme desquelles l’équipe s’est sauvée lors de la dernière journée.  Là-dessus, il n’y a aucune surprise. On doit être très costauds mentalement pour pouvoir, d’une semaine sur l’autre, ne pas sombrer dans le pessimisme quand ça va mal ou verser dans un optimisme béat quand on obtient des victoires qui ne sont pas méritées. On fait notre championnat en sachant que l’on ne sera pas dans la même cour que Lyon notamment. Avec la réception de Bordeaux (1 – 1), on a attaqué les sommets que constituent Lyon, Toulouse, Lorient, Lille. On les attaque avec beaucoup d’humilité.

Dans ces conditions, peut-on s’attendre à voir dimanche onze Brestois recroquevillés devant leur but, défendant à tout prix le point du match nul ?
Il est difficile de dire à son équipe : « Aujourd’hui, on joue le nul. » Il faut d’abord croire en ce que l’on fait, rester bien organisés, laisser un minimum d’espaces à cette équipe de l’OL talentueuse qui possède des joueurs capables de faire la différence à n’importe quel moment. On devra défendre debout et chercher à profiter du moindre contre qui se présentera.

Que pensez-vous de l’OL ?
Je suis issu du monde de la formation, j’ai souvent joué contre l’OL dans les catégories de jeunes. Avec le Stade Rennais, on a disputé une demi-finale de Coupe Gambardella contre l’OL (gagnée en 2003), trois finales de championnat de France des réserves professionnelles, deux gagnées et une perdue. J’ai également lancé à Sedan des jeunes Lyonnais qui n’étaient pas conservés à Lyon comme Karaboué, Valdivia ou Court. Pour moi, ce sont les jeunes les mieux formés car ils sont habitués très tôt à une concurrence féroce, c’est ce qui manque aujourd’hui dans nos centres de formation. L’OL est à mes yeux le club français qui peut faire comme Barcelone, c’est-à-dire avoir une identité de jeu en associant des jeunes issus de son centre de formation à des joueurs venus de l’extérieur qui possèdent la même philosophie. Le virage pris par l’OL en raison des contraintes économiques est certainement le bon en regard de la conjoncture actuelle. Si l’OL parvient à conserver dans les années à venir les jeunes joueurs que Rémi Garde a lancés depuis un an, il redeviendra ce qu’il a été lors de la dernière décennie, j’en suis convaincu.



Vous connaissez tout particulièrement plusieurs joueurs de l’effectif lyonnais…
Oui, quatre sont issus du centre de formation du Stade Rennais (où il fut entraîneur entre 1992 et 2007) : Réveillère, Mvuemba, Gourcuff et Briand. J’ai eu Antho Réveillère pendant deux saisons, cela ne nous rajeunit pas. De voir ces joueurs dans l’effectif lyonnais, pour moi, c’est de la fierté, cela signifie qu’ils n’ont pas trop perdu leur temps à un moment donné. J’espère qu’ils ne se mettront pas trop en valeur dimanche. Cette saison, c’est le 10e anniversaire de notre victoire en Gambardella en 2003 (contre Strasbourg, 4 – 1, Briand et Gourcuff avaient chacun marqué un but, Mvuemba était également titulaire). Si on m’avait dit à l’époque qu’il y aurait aujourd’hui autant de Rennais à l’OL, je ne l’aurais pas cru.

A titre personnel, c’est votre première saison à la tête d’un club de Ligue 1. Comment vivez-vous cette découverte ?
Je ne sais pas si c’est le fait que l’on soit au bout de la terre, ici à Brest, mais je suis en tout cas moins sollicité que la saison dernière à Nantes. Cela tient sans doute à la position géographique de la ville de Brest, mais pour moi il n’y a rien de changé.

 

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème