club

De 1950 à 1960

Le 3 août 1950, le Docteur TRILLAT MM. GROSLEVIN, VITALIS, MARCEAU, CARREL, DAURENSAN et MAILLET créent l’Olympique de Lyon et du Rhône.

Le 3 août 1950, le Docteur TRILLAT MM. GROSLEVIN, VITALIS, MARCEAU, CARREL, DAURENSAN et MAILLET créent l’Olympique de Lyon et du Rhône.


1950-1951 : Première saison de l'Olympique Lyonnais

Le Président Grosvelin charge l'ancien entraîneur du LOU, Oscar Heisserer, d'effectuer un recrutement tant économique que judicieux afin d'accéder à la D1 dès la première année. Le 27 août 1950, L'OL joue le premier match de son histoire contre le C.A Paris et gagne 3-0 devant 3000 personnes…Le pari fou est réalisé : l'OL est champion de France de deuxième division en 1951. La dernière victoire face à Monaco (3-2) s'effectue même devant 5000 spectateurs.

L'effectif : Azzouz, Calligaris, Deligny, Chapuis, Ferrier, Gorenstein, Juillard, Jurilli, Grimonpont, Latron, Lergenmuller, Maschio, Marin, Rodriguez, Rolland, Scalon, Stekiw, Tichy, Woehl, Dupraz.

Entraîneur : Heisserer de 1950 à 1954


1951-1952 : Révélation de l'année : Gilbert Bonvin

Ce solide défenseur deviendra d'ailleurs l'un des meilleurs français quelques années plus tard. Cependant les affaires tournent vite mal pour l'OL. Et devant l'inexpérience du groupe, l'entraîneur rechausse les crampons à l'âge de 38 ans. Malgré toutes ces bonnes volontés, l'OL ne parviendra pas à assurer son maintien.

L'effectif : Bonvin, Calligaris, Dutto, Friedrich, Juillard, Jurilli, Lergenmuller, Ninel, Marin, Flamion, Rodriguez, Grillon, Rolland, Tichy, Woehl, Dupraz, Genet, Heisserer.


1952-1953 : Préparer l'avenir

Cette première expérience de la D1 a laissé des traces, aussi bien sportives que financières. Une dizaine de joueurs s'en vont, remplacés par seulement trois véritables renforts : Schultz, Duval et Christiansen. Pendant que les jeunes Bonvin et Lerond s'aguerrissent, et que Schultz commence à marquer des buts, l'OL prépare l'avenir. Mais le club devra patienter encore un peu pour rejoindre l'élite.

L'effectif : Bonvin, Banguillot frères, Chérif, Duval, Chimani, Jurilli,Lerond, Marchangelli, Mariotti, Marin, Ninel, Tichy, Devaquez, Martinez, Cappon, Christiansen, Genet, Schultz, Sarrin.


1953-1954 : Objectif D1

De nombreux joueurs d'expérience sont recrutés dans ce but, dont Hjarlmarsson et Jensen. La saison est difficile, émaillée de graves blessures (Genet et Sarrin), mais l'OL termine la saison en tête de son groupe, devant Troyes, et sera même champion de France de D2 pour la seconde fois en 4 ans.

L'effectif : Bonvin, Belver, Dechoux, Duval, Dutto, Lerond, Habera, Hjalmarsson, Ninel, Novak, Pallutch, Martinez, Cappon, Christiansen, Genet, Schultz, Sarin, Konrady, Manaiarud, Jensen.

1954-1955 : construire l'avenir en D1

Cette seconde saison en D1 sera plus bénéfique que la première. C'est le début d'un long séjour (plus de 25 ans) parmi l'élite. Malgré un changement d'entraîneur en cours de saison, l'OL réalise quelques bonnes performances, grâce notamment à de nouveaux joueurs d'expérience, tel que l'international Suisse Fatton, mais aussi Farmanian, Mouynet, Kermali, Cossou, Dalla Cieca, qui encadrent les jeunes talents prometteurs que sont Le Borgne, Gardon, Djorkaeff ou Sabathier.
Lors de cette saison, L'OL termine à une honorable 12ème place du championnat, et accède aux demi-finales de la Coupe de France.

L'effectif : Bonvin, Duval, Dutto, Farmanian, Fatton, Lerond, Hjalmarsson, Ninel, Jensen, Novak, Knayer, Nunge, Genet, Schultz, Sarin, Konrady, Sinibaldi, Mouynet, Kermali.

Entraîneur : Julien Darui 1954 (6 mois), puis Lucien Troupel (55-59)


1955-1956 : une saison de rodage

L'OL finira dans la première partie du tableau en championnat, malgré un parcours moyen, et brillera surtout en Coupe de France. Ainsi, après avoir éliminé D'elle, Le Red Star et Brest, les Lyonnais battent les redoutables Aiglons Niçois aux prolongations en 1/4 de finale. Un penalty en faveur de l'OL oublié par l'arbitre les contraindra à s'incliner face à Sedan (1-0) en demi-finale.

L'effectif : Alberto, Antonio, Beveragi, Beetschen, Dutto, Farmanian, Fatton, Lerond, Ninel, Missana, Knayer, Genet, Schultz, Mignot, Novak, Konrady, Sinibaldi, Mouynet, Kermali, Ramon, Rocci.


1956-1957 : une année peu glorieuse

Une douzième place en championnat et une élimination en 8ème de finale de la Coupe de France par Nice ponctuent cette saison, où seule l'arrivée (pour 7 Millions de Francs) de "Loula" Cossou, qui sera plusieurs fois meilleur buteur de l'OL, s'avère être un événement marquant pour le club.

L'effectif : Antonio, Beetschen, Cossou, Daniel, Dutto, Salen, Fatton, Lerond, Ninel, Knayer, Schultz, Mignot, Novak, Konrady, Constantino, Mouynet, Kermali, Moresco.

1957-1958 : avant le mondial suédois

L'OL perd Ernie Schultz, qui a marqué quelques 92 buts sous les couleurs du club et note l'arrivée de Le Borgne. Enfin, 2 lyonnais, André Lerond et Robert Mouynet, figurent parmi la liste des 22 joueurs sélectionnés pour le Mondial de Suède, où la France terminera 3ème. L'OL se classe 8ème du championnat et est éliminé en 8ème de finale de la Coupe de France par Reims (2-0).

L'effectif : Abderrazak, Antonio, Beetschen, Cossou, Dutto, Salen, Hernandez, Hugues, Lerond, Ninel, Mignot, Constantino, Mouynet, Kermali, Moresco, Le Borgne, Lewandowicz, Monnet.


1958-1959 : arrivée d'Antoine Dalla Cieca

En championnat, on assiste encore à une saison moyenne, l'OL stagne en milieu de tableau. Cependant, en Coupe de France, le club écrit une nouvelle page de sa jeune histoire, en sortant en 8ème de finale le grand Reims des Fontaine, Penverne, et Vincent... pour se faire éliminer par le Stade Rennais au tour suivant, après avoir mené par deux fois à la marque.
Enfin, L'OL participe pour la 1ère fois de son histoire à une compétition européenne : le Coupe des Villes des Foires. Mais, l'apprentissage est dur et l'expérience difficile, l'OL est éliminé par l'Inter Milan, après avoir encaissé un cinglant 7-0 au match aller. Le retour sera plus glorieux : un match nul 1-1 à Gerland.

L'effectif : Abderrazak, Antonio, Beetschen, Cossou, Dutto, Salen, Hernandez, Hugues, Lerond, Ninel, Mignot, Constantino, Mouynet, Kermali, Moresco, Le Borgne, Lewandowicz, Monnet.

Cette saison 1958-1959 est aussi la dernière du Président Grosvelin qui cède sa place à Ferdinand Maillet, qui restera à la tête du Club de 1959 à1965.


1959-1960 : Changement complet d'effectif

Le club enregistre en ce début de saison les départs du Président, de l'entraîneur et de 4 des principaux joueurs : les défenseurs internationaux Mouynet et Lerond, les attaquants Cossou et Constantino. Eugène Njo Léa et Jules Sbroglia sont les deux principales recrues, auxquelles viennent s'ajouter la "révélation naissante", Jean Djorkaeff, et Nestor Combin, venu d'Argentine. Cet inconnu, qui a quitté l'Amérique du Sud pour Lyon presque par hasard, va faire le bonheur de l'OL. Mais commence en cette année 59 une période de 3 années difficiles pour l'Olympique Lyonnais.

L'effectif : Antonio, Beetschen, Combin, Dalla Cieca, Daniel, Devlaminck, Dutto, Djorkaeff, Salen, Hugues, Ninel, Mignot, Marteleur, Le Borgne, Njo Léa, Sbroglia, Grobarcik, Gardon.

Meilleurs buteurs : Njo Léa (9) - Salen (8).
Championnat : 16ème sur 20, avec 31 points en 38 matchs.
Coupe de France : Eliminé en 1/16 de finale par Monaco

Entraîneur : Gaby Robert de 1959 à 1961