club

De 1970 à 1980

Lubjomir Mihajlovic arrive en provenance du Partizan de Belgrade. Ce défenseur d’expérience, finaliste de la Coupe des clubs Champions en 1966, devient rapidement un élément de base de la défense lyonnaise...

De 1970 à 1980

1970-1971 : Arrivée de Loubo

[IMG29984#L]Lubjomir Mihajlovic arrive en provenance du Partizan de Belgrade. Ce défenseur d’expérience, finaliste de la Coupe des clubs Champions en 1966, devient rapidement un élément de base de la défense lyonnaise.

L’OL va briller une nouvelle fois en Coupe de France, en se qualifiant notamment pour les quarts de finale au dépend de l’ASSE, gagnant le match retour 3-0 (coup du chapeau pour Di Nallo), malgré la défaite 2-0 au match aller. Les Lyonnais atteignent la finale, mais la perdent devant Rennes 1-0 sur un pénalty d’André Guy, ex-joueur lyonnais transféré 6 mois plus tôt.

Les jeunes lyonnais, emmenés par Lacombe, prennent leur revanche et remportent la Coupe Gambardella.

L'effectif : Baeza, Chauveau, Chiesa, Coluna, L'homme, Di Nallo, Mihajlovic, Maison, Perrin, Conrath, Popluhar, Lacombe, Prost, Felix, Ravanello, Ravier, Valette, Guy, Domenech.

Meilleurs buteurs : Di Nallo (21) - Chiésa (6).
Championnat : 7 ème sur 20, avec 40 points en 38 matchs.
Coupe de France : finale perdue face au Stade Rennais.

1971-1972 : Bernard Lacombe : révélation de l'année

[IMG29985#R]Il marque 19 buts en cette saison. L'O.L. ne dispute pas de Coupe d'Europe, et d'ailleurs presque pas de coupe du tout, en disparaissant dès les 1/32 de finale de la Coupe de France devant Brest, qui joue en deuxième division.

Mais le temps fait son œuvre, et le mélange des joueurs expérimentés (les Yougoslaves Mihajlovic et Trivic), d'anciens du Club (Di Nallo et Chauveau) et de jeunes (Domenech et Lacombe), commence à produire des effets intéressants. L'O.L. devient plus régulier en championnat, découvre une certaine rigueur défensive sans pour autant perdre ses qualités offensives. L'intelligence des dirigeants lyonnais est alors de tout mettre en œuvre pour conserver ce groupe, son esprit et quatre de ses meilleurs joueurs, arrivés simultanément en fin de contrat : Chauveau, Baeza, Mihajlovic et Di Nallo.

Ce dernier demeure fidèle à son Club malgré les sollicitations de Saint-Etienne, Strasbourg, Paris-S.G., Monaco et Metz dont le rêve est de reconstituer le tandem Di Nallo - Combin.

L'effectif : Baeza, Chauveau, Chiesa, L'homme, Di Nallo, Mihajlovic, Conrath, Lacombe, Prost, Felix, Ravanello, Ravier, Valette, Domenech, Trivic, Clopin, Maillard, Cacchioni.

Meilleurs buteurs : Lacombe (19) - Di Nallo (17).
Championnat : 5 ème sur 20, avec 45 points en 38 matchs.
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Brest.

1972-1973 : Et trois !

[IMG29986#L]En championnat, la saison est moyenne. Alternant le bon (match nul à Nice 2-2 contre les Aiglons, alors leader avec 6 points d’avance) et le mauvais (défaite 4-2 à Gerland contre Nantes), l’OL finit 13ème du championnat.

En Coupe de France, c’est encore une année victorieuse, avec de nombreux exploits. En effet, l’OL va se qualifier pour la finale en éliminant l’OM et Avignon, sur les mêmes scores aller(défaite1-0) et retour(victoire 4-1). L’OL gagnera la finale 2-1 contre Nantes grâce à un but inscrit de la main par Lacombe et un but inscrit sur penalty de Trivic. En outre, deux affaires marquent cette saison :
- Serge Chiesa ne se rend pas au stage national de Saint-Malo : il sera suspendu 2 matchs.
- Les joueurs du championnat de France décident de faire grève le 1er décembre : ce jour-là, seulement 2 matchs sont joués par les pros (Rennes - Nice et Nantes - Nîmes).

L'effectif : Baeza, Chauveau, Chiesa, Di Nallo, Mihajlovic, Lacombe, Prost, Felix, Ravier, R. Domenech, A. Domenech, Trivic, Maillard, Cacchioni, Berger, Chemier, Thiry, L'Homme, Valette.

Meilleurs buteurs : Lacombe (23) - Di Nallo (14).
Championnat : 13 ème sur 20, avec 35 points en 38 matchs.
Coupe de France : Victoire face à Nantes.

1973-1974 : Encore une belle saison, et, fait rare, sur les trois tableaux.

En Coupe d'Europe, l'OL est certes éliminé au second tour (1/8 de finale), mais face à une grande équipe, le PAOK Salonique. En championnat, Lyon termine à son meilleur classement depuis la création du club, en 3ème position, ne subissant qu'une seule défaite à domicile face à Monaco.

En Coupe de France, le club est éliminé en 1/4 de finale aux tirs au but par Sochaux. Cette belle saison est ponctuée d'une qualification pour la Coupe de l'UEFA, épreuve remplaçant la Coupe des Villes de Foires.

L'effectif : Baeza, Chauveau, Chiesa, Di Nallo, Mihajlovic, Lacombe, Ravier, R. Domenech, A. Domenech, Cacchioni, Berger, Chemier, Thiry, L'homme, Valette, Jacquet, Maneiro, Mariot.

Meilleurs buteurs : Chiesa (15) - Di Nallo (14) - Lacombe (13).
Championnat : 3ème sur 20, avec 55 points en 38 matchs.
Coupe de France : Éliminé en 1/4 de finale par Sochaux.

1974-1975 : Place aux jeunes

L'OL se sépare de deux de ses joueurs de base, Daniel Ravier et Jean Baeza, sans même les remplacer. Les responsables techniques jouent la carte de la continuité en donnant leur chance aux jeunes joueurs du club. Cette politique s'avère efficace en championnat, où Lyon termine une nouvelle fois à la troisième place.

En Coupe d'Europe, par contre, les Lyonnais n'ont pas les mêmes résultats. Des rencontres difficiles lui sont proposées, dont celle contre les redoutables allemands de Mönchengladbach, qui gagneront la compétition cette année-là. Cette saison verra aussi le départ de Di Nallo, le petit prince de Gerland, après 10 saisons jouées à l'OL.

L'effectif : Baldassara, Chazal, Chauveau, Chiesa, Di Nallo, Mihajlovic, Lacombe, R. Domenech, A. Domenech, Cacchioni, Chemier, Thiry, L'homme, Valette, Jacquet, Maneiro, Mariot, Zuang, Bernad, Ferrigno.

Meilleurs buteurs : Lacombe (17) - Chiésa (14).
Championnat : 3ème sur 20, avec 48 points en 38 matchs.
Coupe de France : Éliminé par le Stade de Reims en 1/32 de finale.

1975-1976 : Une nouvelle année mi-figue mi-raisin.

En championnat, malgré un excellent départ, l'OL se bat une bonne partie de la saison pour assurer son maintien.

En Coupe d'Europe, l'OL n'a une nouvelle fois pas de chance au tirage au sort, tombant sur une des meilleures formations de l'époque, le FC Bruges, futur finaliste de la compétition, malgré une défaite 4-3 à Gerland compensée par un 3-0 au match retour. Au milieu de la saison, Aimé Mignot cède sa place à Aimé Jacquet, qui, après avoir joué à l'OL, termine sa carrière lyonnaise comme entraîneur, de 1976 à 1980.

C'est donc avec lui que l'OL disputera sa 6ème finale de la Coupe de France, contre Marseille. L'OL tentera bien de réaliser la passe de 4, mais le duo Chiesa-Lacombe ne sera pas celui des grands jours, et l’OM inscrira deux buts. La Coupe ne veut pas sourire à l'OL cette saison, et repart à Marseille.

L'effectif : Baldassara, Chiesa, Delestre, De Rocco, Mihajlovic, Lacombe, R. Domenech, Cacchioni, Chemier, L'homme, Valette, Maillard, Maneiro, Marais, Mariot, Bernad, Ferrigno, Garrigues, Genet, Jodar, Lanthier, Paillot.

Meilleurs buteurs : Chiésa (18) - Maillard (11).
Championnat : 16ème sur 20, avec 37 points en 38 matchs.
Coupe de France : Finaliste face à Marseille : 0 - 2.

Entraîneur : Aimé Jacquet 1976 à 1980

1976-1977 : Première saison complète de l'entraîneur Aimé Jacquet.

Elle se terminera par une 6ème place en Championnat privant l'équipe d'une qualification en Coupe UEFA, alors qu’elle était classée 2ème à la trêve, à 1 point du leader.

En raison d'une fin de championnat chaotique, l'OL ne retrouvera pas les routes européennes.

Le parcours en Coupe de France a été ponctué d'une amère défaite en 1/32 de finale.

L'effectif : Chiesa, Delestre, De Rocco, Cornet, Mihajlovic, Lacombe, R. Domenech, Cacchioni, Olio, Maillard, Marais, Mariot, Bernad, Garrigues, Genet, Jodar, Lanthier, Paillot, Broissard, Spiegel, Maroc, Pilloud.

Meilleurs buteurs : Lacombe (21) - Chiésa (12).
Championnat : 6ème sur 20, avec 44 points en 38 matchs.
Coupe de France : Éliminé par Gueugnon en 1/32.

Ainsi se termine l'ère Rochet, qui fut la plus prolifique en terme de titres pour l'OL : 2 Coupes de France, mais aussi 5 participations européennes en 12 ans.

1977-1978 : changement de Président

[IMG29920#R]Robert Michaux remplace le Président Rochet, qui s'est vu reprocher une mauvaise gestion du club.

Avec la reprise du championnat, on découvre le gouffre financier de l'OL qui se verra contraint de vendre Raymond Domenech. Sur le plan sportif, cette année est plutôt catastrophique, avec une élimination en 1/32 de finale de Coupe de France, et surtout un maintien obtenu à la seule différence de but.

L'effectif : Chiesa, Baldassara, De Rocco, Broissard, Gallice, Lacombe, Ravier, R.Domenech, Marais, Bernad, Garrigues, Genet, Jodar, Lanthier, Paillot, Spiegel, Maroc, Xuereb, Delestre, Gabrièle, Olio, Russail, Gibert, Aleksic, Desbouillons, Martinez, Attar.

Meilleurs buteurs : Lacombe (24) - Chiésa (10).
Championnat : 17ème sur 20, avec 31 points en 38 matchs.
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Ajaccio.

1978 -1979 : Départ de Bernard Lacombe

[IMG29988#L]En juin 1978, après Domenech, Lacombe s'en va pour Saint-Étienne afin d'assainir les finances du club . Sportivement, malgré le départ de son attaquant, L'OL réussit un parcours honorable en championnat, terminant à la 7ème place, mais ne brille pas en Coupe de France.

Cependant, la période d'austérité n'est pas encore finie…

L'effectif : Chauveau, Chiesa, De Rocco, Broissart, Gallice, Ravier, Olio, Marais, Garrigues, Genet, Jodar, Paillot, Maroc, Xuereb, Aleksic, Desbouillons, Martinez, Carrié, Tigana, Valadier, Ferrigno

Meilleurs buteurs : Chiésa (9) - Maroc (8)
Championnat : 7ème sur 20, avec 40 points en 38 matchs
Coupe de France : Éliminé par Montpellier en 1/16 de finale

1979-1980 : Une nouvelle saison très difficile pour l'OL.

L'équipe évite la descente directe grâce à une précieuse victoire 1-0 (but sur penalty d’Olio) à domicile, en fin de saison face à Marseille, 19ème. L'Olympique Lyonnais joue donc les barrages face à Avignon.

Aimé Jacquet, qui avait annoncé qu'il quitterait l'OL, tient à laisser à Lyon une équipe de D1. Grâce à son professionnalisme et à celui des joueurs, l’OL assure son maintien au sein de l’élite notamment grâce à sa victoire 6-0 en match aller contre Avignon.

Cette année là, l'OL est champion de France cadet avec au sein de l'équipe un certain Laurent Fournier, dont on reparlera un peu plus tard...

L'effectif : Chauveau, Chiesa, De Rocco, Amouret, Olio, Marais, Genet, Muller, Paillot, Lubin, Xuereb, Aleksic, Desbouillons, Martinez, Carrié, Tigana, Valadier, Ferrigno, Banderan, Zivaljevic, Bruno, Monteilh.

Meilleurs buteurs : Xuereb (10) - Valadier (8).
Championnat : 18 ème sur 20, avec 29 points en 38 matchs.
Coupe de France : Éliminé par Angoulème en 1/32 de finale.

Page suivante