Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / Stage de Tignes

Début d’après-midi consacré à la presse

Publié le 06 juillet 2012 à 15:16 par R.B

Point presse avec trois lyonnais juste après le déjeuner… Rémi Garde, Lisandro et Clément Grenier étaient sur le devant de la scène…

Forcément, il fut question des récents propos tenus par le président Jean-Michel Aulas. Et des impacts éventuels sur le groupe.

Pour Rémi Garde : « le groupe s’est réfugié dans le travail en ayant été impacté. Il faut avoir l’intelligence de prendre du recul. Je suis d’avis de laisser passer l’orage, de peser ses mots. Il faut aussi que des choses restent dans le groupe ».

Lisandro est aussi clair dans ses propos : « C’est d’abord un peu délicat de parler de cela. Je pense que quand on tient des propos d’une telle dimension, cela amène des conséquences. Alors le groupe est un peu tendu, surpris. Moi, j’ai été surpris par la manière. Après chacun peut penser ce qu’il veut. Je n’aime pas trop la polémique. Vais-je parler avec le président ? Je ne sais pas ». En ce qui concerne la réponse de Clément Grenier, elle est  concise : « un sujet que je n’aborderais pas. Il y a des joueurs plus aptes que moi pour le faire s’ils le souhaitent ».

Sur ce sujet, Rémi Garde précise : « il faut distinguer le fond et la forme. Le diagnostic, on l’a fait ensemble. La manière ? Je sais ce que le président a voulu dire. Je n’ai pas envie de m’exprimer sur ce sujet et je n’ai pas de conseil à lui donner notamment par rapport à son expérience. Je suis là pour entrainer. J’ai accepté la mutation du club. Le président, c’est mon patron et celui des joueurs. Il préside, j’entraine et les joueurs jouent ».

Un sujet moins sensible, le stage. Lisandro : « cela se passe bien. On travaille bien. Pour moi la montagne, c’est particulier. Avant de venir à l’OL, je ne connaissais pas et mon corps n’avait pas l’habitude de travailler ainsi. Mais j’avais déjà eu une expérience avec Puel. Pendant mes vacances, je me suis bien reposé. C’est toujours important ces débuts de saison. Après on verra. J’ai eu les saisons précédentes des blessures, notamment pendant le stage à Tignes… ». « Ce n’est pas facile, mais il faut passer par cette étape. La nuit au refuge était sympa comme l’épreuve sur le glacier. J’aime bien la montagne et le vélo. Gagner la montée de l’Iseran ? On va essayer. J’étais sur le podium, il y a trois ans… ». Propos de Clément Grenier.

Pour Rémi Garde : « tout va bien. Le travail est axé sur l’endurance. On connait la station, l’environnement. Les conditions sont idéales. Globalement l’intensité sera la même tout au long du séjour. »

Quels sont les objectifs individuels et collectifs ?

Pour l’international argentin : « J’ai d’abord des objectifs collectifs. La saison dernière, on avait manqué de régularité… Cette saison, je ne jouerai pas la LDC alors que j’étais habitué à le faire. Elle va me manquer, mais j’ai envie de jouer l’Europa Ligue. Etre meilleur buteur de la L1 ? Pour un attaquant, c’est toujours quelque chose d’important. Mais ce n’est pas mon objectif. Je sais que les buts viendront si collectivement on est bons ».

Clément Grenier : « J’ai toujours envie de mieux, de plus. Je souhaite enchainer les matchs en étant plus régulier. Je veux continuer de progresser. J’espère ne pas être blessé comme par le passé. Ces blessures et mon précédent début de saison m’ont retardé. J’aimerais m’imposer dans mon club formateur. Collectivement, faire mieux que la saison précédente. Il faut commencer en remportant le Trophée des Champions. Il faut que l’on soit plus régulier. L’Europa Ligue ? Jouer à fond cette compétition pour aller le plus loin possible. La concurrence ? Si des joueurs arrivent et apportent au groupe… c’est bien. Je sais en raison de mon contrat que cette saison est importante pour moi, mais je ne me fais pas de souci par rapport à cela ».

Sur ce point, Rémi Garde a déjà donné des réponses lors du point presse à Lyon avant le départ pour Tignes comme le fait d’être européen, de jouer l’Europa Ligue à fond ou encore de remporter le Trophée des Champions. « Le Trophée des Champions est un objectif important, le premier titre de la saison. Le remporter n’enlèverait pas de la pression. Ce serait simplement une bonne entrée en matière. Le jouer à New York, c’est bien pour le football français qui peut ainsi s’exprimer à l’étranger. La seule chose que je redoute, c’est la chaleur ».

Enfin autre sujet d’actualité les départs et les arrivées. « J’espère qu’à la fin du mois d’août, on aura un effectif compétitif, ambitieux. Pour l’instant, ce ne sont que des paroles. On connait la situation du club. Suis-je inquiet ? Pas pour le moment. Si Hugo (Lloris) partait, ce serait une perte importante pour le club et pour moi car je l’aime beaucoup en tant que joueur et en tant qu’homme. Je lui souhaite le mieux possible. Est-ce-que j’ai été contacté ? Comme je n’ai pas d’agent, je peux répondre, non. Je suis très bien à l’OL ». Attendre donc pour Lisandro. Du côté de Rémi Garde, c’est clair : « il est prématuré d’en parler pour l’instant. J’ai d’autres priorités en ce moment, mais cela ne veut pas dire que le club ne travaille pas… Le capitaine pour la saison ? Pas déterminé. Il y a un match vendredi prochain, ce sera peut-être une indication… »

Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !

Sur le même thème