masculins / Rétro 2008

Décembre, deux beaux cadeaux avant Noël...

Publié le 11 juin 2008 à 08:00 par GG

Le mois de décembre des lyonnais fut relativement contrasté. Avec seulement une victoire et deux nuls en quatre matchs de ligue 1, soit 5 points prit sur 12 possibles, l’OL a vu son rythme domestique se ralentir. Sur la scène européenne en revanche, décembre fut synonyme de coup d’éclat.

Rien de tel, pour bien débuter le dernier mois de l’année, qu’un bon récital à Gerland. Ce dimanche 2 décembre, pour le compte de la 16e journée, c’est le Racing Club de Strasbourg qui subit la foudre lyonnaise. A l’époque, l’équipe de Jean-Marc Furlan, classée dixième, pense pouvoir vivre une saison sans angoisse. Mais face à l’OL, le Racing affiche des carences inquiétantes et encaisse cinq buts. Källström, auteur d’un doublé, Juninho, Benzema et François Clerc, qui inscrit ce soir là son premier but en ligue 1, sont les bourreaux des Alsaciens. Grâce à cette facile victoire 5-0, Lyon s’offre six points d’avance sur son dauphin Nancy (soit le plus gros écart de la phase aller), et son plus large succès de la saison 2007/2008.

A quelques jours des fêtes de fin d’année, l’OL a fait son marché de Noêl contre Strasbourg, mais dans la foulée, les lyonnais vont également connaître le trou normand. En déplacement à Caen, quatre jours avant un crucial rendez-vous à Glasgow, Alain Perrin décide de faire tourner son effectif. Grosso, Benzema, Juninho et Govou notamment ne sont pas titulaires. Sans plusieurs cadres, l’OL souffre et s’incline sur un but de Gouffran. Une défaite sans grande conséquence mathématique. Psychologiquement en revanche, Lyon n’aborde pas de la meilleure des manières le choc de Glasgow.

« Mon objectif, c’est Glasgow ». Plusieurs fois durant sa longue rééducation, Grégory Coupet l’avait avoué, le gardien de l’équipe de France souhaitait faire son grand retour sur les terrains à l’occasion de cette sixième journée de la phase aller de Ligue des Champions. Mais après un match effectué début décembre avec l’équipe réserve de l’OL contre Croix de Savoie (défaite 1 à0), le numéro 1 de l’OL ne s’estime pas encore à 100%. Coupet manquera donc le rendez-vous de Glasgow. Mais pas l’OL...
[IMG43226#R] Dans un stade Ibrox Park chauffé par plus de 50 000 spectateurs, les lyonnais récitent une partition parfaite. Dans l’obligation de s’imposer pour se qualifier, l’OL fait le plus dur au quart de jeu quand Sidney Govou ouvre le score. Durant cette rencontre, les Rangers n’auront qu’une seule vraie occasion de bousculer l’OL, mais quelle occasion... En seconde période, seul à quelques mètres du but, Jean-Claude Darcheville frappe sur la barre transversale. C’est le tournant de cette rencontre, car dans les derniers instants de ce match (85e et 88e), l’OL transforme la balle de match grâce à un doublé de Karim Benzema. Battu 3 buts à 0 à Gerland, Lyon tient sa revanche et sa cinquième qualification consécutive pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions...
Sur le même thème