masculins / Bordeaux - OL J-2

Demain... c'est déjà Bordeaux...

Publié le 09 décembre 2004 à 16:47 par R.B

[IMG3971L]Oh ces lendemains de match victorieux… on ne s'en lasse pas. Peu importe la couleur du temps, la chaleur du thermomètre… Les joueurs sortent avec « la banane accrochée aux lèvres ». Les journalistes veulent revenir sur le match de la veille; connaître la préférence d'un tel ou d'un autre pour l'adversaire en 1/8ème de finale... mais personne dans les rangs lyonnais n'a oublié le déplacement à Bordeaux...

Oh ces lendemains de match victorieux… on ne s'en lasse pas. Peu importe la couleur du temps, la chaleur du thermomètre… Les joueurs sortent avec « la banane accrochée aux lèvres ». Nicolas Puydebois avoue qu'il a eu du mal à s'endormir. « Je n'ai pas fêté le succès. J'ai juste eu le contre coup du contrôle antidopage que j'ai eu du mal à satisfaire. Il a fallu que je boive 2 à 3 litres de liquide… alors après je ne t'explique pas tu te lèves sans arrêt. » Nico était bien sûr heureux de la soirée ; heureux pour ses partenaires issus du Centre de Formation qui retourneront pour certains dès samedi avec l'équipe CFA. La suite de la Champions League ? « Peu importe, je n'ai pas de préférence. Nous avons l'ambition d'aller le plus loin possible… alors x ou y… il faudra passer ».



Les joueurs sortent en ordre dispersé. Le sujet à la mode des journalistes tournant sur le nom souhaité de l'adversaire européen des Olympiens en 1/8ème de finale… Est-ce que l'on pose le même genre de questions aux gars du Real, du Barca, du Milanc AC… ? « Mike le monstrueux », coiffé d'un bonnet, confie de sa voix timide qu'il n'a pas de préférence pour le résultat du tirage au sort du 1/8ème de finale. Pour « Antho les yeux bleus », même discours. « Je n'ai pas de préférence et on ne craint personne. De toute façon, aujourd'hui, on ne va pas se prendre la tête… Il faut vite évacuer ce match contre le Sparta et penser à Bordeaux. Il reste 2 matches avant la trêve ; continuons à faire les efforts pour bien terminer la première partie de la saison. On sait qu'en Gironde, cela ne sera pas facile… En tout cas je me suis régalé contre ces Tchèques que j'ai trouvé moyens. Il faut dire qu'en première mi-temps nous avons mis beaucoup de rythme… Sur mon action dans la surface, je ne pense pas que qu'il y ait faute… ».



A quelques mètres de là, c'est ambiance « Do Brasil »… sans le mercure. Et quand Djilla Diarra quitte le parking de Tola Vologe, il ne peut s'empêcher de s'arrêter un instant et de brancher Nilmar : « toi… tu as payé le gardien tchèque pour que tu mettes tes 2 buts… ». Et la réplique fusa immédiatement dans la bouche d'Honorato: "Et, toi à Manchester..."



Peu de temps auparavant, le groupe a récupéré en fonction de son temps de jeu mercredi soir. Wiltord a couru sans gêne apparente ; Abidal s'est entraîné normalement. Hima n'était pas du tout amer de ne pas avoir participé à la fête. « Bien sûr, il y a de la déception, mais j'ai été vraiment heureux de voir mes copains jouer et marquer. C'est bien que les jeunes se soient montrés. Cela me laisse espérer qu'un jour… j'aurais aussi ma chance. En attendant, samedi, je retrouverais l'équipe CFA. Je sais qu'il faut que je sois patient… ». Le froid s'installait de plus en plus sur les installations de Tola Vologe et Bryan Bergougnoux sortait enfin… souriant, apaisé par son premier but avec les pros. « J'ai bien dormi… et je n'ai pas changé, heureusement, parce que j'ai enfin inscrit ce fameux but… ».



Demain, il y aura la mise en place avant le départ pour Bordeaux. Govou, Wiltord seront-ils dans le groupe ? Réponse ce vendredi en milieu d'après-midi. Une chose est sûre, les champions de France ne se sont pas arrêtés de vivre après leur succès 5 à 0 contre le Sparta…



R.B

Sur le même thème