masculins / OM 0 - OL 1

Démonstration au Vélodrome!

Publié le 21 mai 2005 à 22:43 par R.B

[IMG5430L]Une véritable démonstration conclue par une but magnifique de Juninho... les Lyonnais se sont imposés de la tête et des épaules au stade Vélodrome en s'appuyant sur un collectif somptueux. Avec 78 points à une journée de la fin, les coéquipiers de Cacapa possédent la meilleure attaque, la meilleure défense; ils sont aussi à la première place du Challenge du Fair Play et peuvent en battant Nice samedi prochain attiendre le chiffre 81 points... tout simplement époustouflant!

A Marseille, Stade Vélodrome, OM 0 OL 1 (mi-temps : 0 à 0) ; temps : agréable; pelouse : en bon état; spectateurs : environ 57 000 ; arbitre : M. Colombo



OM : Gavanon – Beye (puis Ferreira 85ème), Dehu (cap), Meïté, Taiwo, Costa, N'Diaye, Battles (puis Fiorese 8(ème), Nasri (puis Cheyrou 60ème), Koke, Bamogo.



OL: Coupet – Réveillère, Cris, Cacapa (cap), Abidal, Diarra, Essien, Juninho (puis Clément 71ème), Govou, Wiltord (puis Bergougnoux 85ème), Malouda (puis Nilmar 76ème).



But : Juninho (55ème)



Avertissements : pour l'OM, Bamogo (38ème), Dehu (77ème)





Ce soir pendant 90 minutes, l'actualité lyonnaise se bornera à la pelouse du stade Vélodrome. Titre en poche depuis 2 semaines, cette actualité est déjà presque exclusivement tournée vers le nom du nouvel entraîneur… des recrues… des départs. Aujourd'hui, c'est donc déjà demain pour les supporters du quadruple champion de France. Paul Le Guen a cependant été très explicite. « Je veux que nous soyons professionnels jusqu'au bout. Il faut finir sur une bonne note ; c'est important pour notre image, pour nos supporters et pour la régularité du championnat… ». Paul termine son contrat sereinement, mais surtout pas en roue libre. Ecouté depuis 3 saisons par ses différents groupes, il nous étonnerait fort qu'il ne le soit pas ce soir et samedi prochain pour la venue de Nice au stade de Gerland.



Pour les Marseillais, le présent n'est jamais très loin du futur ! Ce club connaît rarement le calme, la continuité dans ses actions, décisions… C'est en quelque sorte dans ses gènes. Ce samedi, les coéquipiers de Dehu ont besoin des 3 points pour faire un sérieux pas vers l'Uefa. Cependant, pour recevoir le maître incontestable de l'hexagone, les Phocéens n'auront pas tous leurs atouts sur le pré : Barthez, Olembé, Luyindula, Marlet et Pedretti seront pour diverses raisons dans les tribunes. Peuvent-ils inquiéter dans ces conditions des Gones au complet ? Le contexte particulier de l'affiche : l'objectif Uefa et l'envie de se payer du Lyon comme Lille, Caen et le PSG l'ont fait, sont autant d'éléments favorables au dépassement de soi. Enfin, ce sera la dernière sortie de l'exercice à domicile pour les hommes de Philippe Troussier. Autant la réussir…



Pour la cinquième fois de suite, la 9me fois au total, le 11 de départ du champion de France sera le même et sans faire injure à qui que se soit, nous pouvons considérer qu'il constitue l'équipe type de la saison 2004-2005. Une formation qui ne s'est inclinée que face au PSG (5 succès, 2 nuls et 1 défaite).



Monsieur Claude Colombo, comme au match aller, est au sifflet. Le stade vélodrome a fait le plein. Un plateau en argent offert par Dehu à Cacapa, soit les félicitations du club phocéen pour le nouveau sacre lyonnais… Tout est en ordre… la rencontre peut commencer. Les locaux s'installent dans le camp visiteur ; les Gones subissent très légèrement en donnant l'impression de prendre la température. A la 9ème minute de jeu un corner de Juninho trouve la tête de Cris juste au dessus. Les Lyonnais monopolisent désormais le ballon à base de jeu court, de passes redoublées, de décalages. Cela n'empêche pas Bamogo de frapper à côté de la cage de Coupet après une belle action de Taiwo (18ème). Mais les Champions de France remettent les gaz avec une somptueuse action collective côté gauche conclue par un centre dangereux d'Abidal (22ème) ; puis Wiltord frappe de loin largement à côté. L'OL imprime sa supériorité, étouffe, bloque, fait courir les Méditerranéens. Et offre par moment un véritable récital collectif.



Koke profite d'une gourmandise de Juninho pour essayer, de très loin, une frappe… hors cadre (36ème). Sur la remontée de balle, Wiltord réalise un chef d'œuvre technique en pleine course avant de buter sur un Gavanon superbement inspiré (37ème). Un tir contré de Govou (43ème) et Monsieur Colombo siffle la fin d'une première période dominée par les Olympiens du Rhône ; Coupet n'ayant pas eu un seul arrêt à effectuer !



Cela repart sur les mêmes bases… une nouvelle action collective lyonnaise met Réveillère en position de centre pour le but de Wiltord… sorti miraculeusement par le pied de Gavanon (53ème). Nasri, en solo, sème la panique dans la défense bleue. Mais que dire de l'incroyable numéro de Juninho ? 3 feintes de frappe avant de fixer Gavanon et d'ouvrir le score (55ème). Son 13ème but en championnat cette saison. Amplement mérité… et ces Champions extraordinaires continuent… par Wiltord et Govou, 2 fois à bout portant. Quelle démonstration éblouissante ! Malouda s'infiltre, résiste et tire sur Gavanon (67ème). De récupérations propres en sorties remarquables, les Gones « s'amusent » avec sérieux et rendent leurs opposants « minuscules ». Nilmar, entré à la place de Malouda, croque l'imanquable (78ème) devant Gavanon. Clément, ayant remplacé Juninho, apporte son allant… dans la domination interrompue des hommes de Paul Le Guen.



Cheyrou s'illustre sur un centre de Koke, mais reprend au dessus le centre de Koke (82ème). Tout comme Bamogo à bout portant d'une tête au ras du poteau droit de Coupet qui sort en suivant un arrêt décisif dans les pieds du même Bamogo (90ème). 2 coups de chaud sans conséquences pour ces Lyonnais décidemment impériaux signant ainsi un 22ème succès au terme d'une prestation absolument remarquable.





Statistiques :



Corners pour l'OM : 3

Corners pour l'OL : 7

Coups francs pour l'OM : 4

Coups francs pour l'OL : 12

Hors jeu pour l'OM : 1

Hors jeu pour l'OL : 1

Tirs cadrés pour l'OM : 1

Tirs cadrés pour l'OL : 6

Tirs non cadrés pour l'OM : 9

Tirs non cadrés pour l'OL : 10

Coupet arrêts : 4

Coupet arrêts décisifs : 1



Fautes commises : Govou 1, Diarra 1, Bergougnoux 1, Clément 1.

Fautes subies : Essien 4, Abidal 3, malouda 2, Coupet 1, Wiltord 1, Bergougnoux 1.



R.B



















Sur le même thème