masculins / Communiqué du club

Départ de Vikash DHORASOO du P.S.G.

Publié le 12 octobre 2006 à 15:48

L’Olympique Lyonnais tient à apporter quelques précisions et compléments d’informations à l’article publié dans le quotidien Aujourd’hui en France au sujet du licenciement de Vikash DHORASOO.

Le club a effectivement connu quelques situations conflictuelles avec Vikash DHORASOO qui se sont soldées dans deux cas précis, par le prêt du joueur à Bordeaux au terme de la saison 2000/2001 à la demande de l’entraîneur d’alors Jacques SANTINI, et par une mise à l’écart du groupe professionnel la veille d’un déplacement à Auxerre en février 2004 par Paul LE GUEN qui avait réintégré Vikash l’été 2002 lorsque Bordeaux n’avait pas levé l’option d’achat figurant dans le contrat de prêt. Ces décisions avaient alors permis de normaliser les relations à l’intérieur du groupe professionnel.

Jean-Michel AULAS a voulu mettre en exergue la difficulté pour un Président de prendre une telle décision car paradoxalement elle implique une auto-sanction du club. En effet, compte tenu des lois sociales qui protègent de façon extrêmement favorable le salarié dans le cadre d’un contrat à durée déterminé, un licenciement rend sa liberté au joueur qui peut alors signer où il veut et sans indemnité de transfert à régler par son nouveau club qui peut être un concurrent direct .
Il ne s’agit pas d’un problème spécifique au P.S.G. mais d’une situation liée au contrat à temps dont peut être « victime » tout club qui prend une telle décision, comme l’a courageusement fait Alain CAYZAC.

L’Olympique Lyonnais et son Président ont répondu aux questions de ce quotidien, pour apporter leur témoignage en ayant connu Vikash DHORASOO pendant plusieurs saisons et en aucun cas dans la perspective de s’immiscer dans la gestion du P.S.G. L’O.L. tient au contraire à rappeler qu’il est très sensible à la nouvelle orientation prise par le club parisien sous l’impulsion du Président Alain CAYZAC que Jean-Michel AULAS apprécie.