masculins / Dubaï

Dernier entraînement au stade Rachid Al Maktoum

Publié le 29 mai 2008 à 23:57 par BV

En fin d'après-midi, les Lyonnais ont d’abord rejoint l’hôtel Novotel de Dubaï où une réception a été donnée en leur honneur. « Je suis très honoré d’être ici, a déclaré le président de l’OL, Jean-Michel Aulas. D’une part parce que Novotel est une marque pour laquelle nous gagnons (Novotel est l’un des sponsors maillot de l’OL), d’autre part parce que Dubaï sera demain le haut lieu de l’économie mondiale ». Tous se sont ensuite rendus au stade Rashid Al Maktoum, pour le dernier entraînement de la saison. Un stade dont on a beaucoup de mal à croire qu’il puisse accueillir 25 000 spectateurs comme annoncé. « Le stadium de Villeneuve d’Ascq peut en rassembler 18 000 et il semble plus grand que celui-ci », constate Mathieu Bodmer. Ils devraient en réalité être près de 15 000... en se serrant tout de même un petit peu... Vers 19h45, les 17 joueurs pénètrent sur la pelouse, par endroits jaunie : « Ils ont acheté de la peinture verte pour demain soir », nous confie hilare un des organisateurs. Ca commence à faire beaucoup de vert !

Ils sont 16 joueurs professionnels et … Sonny Anderson. Et, au regard des premiers gestes techniques de « Sonnygoal », il faut bien en convenir : le talent, cela ne se perd pas. Parce qu’il connait la région et le climat qui y sévit, Alain Perrin conseille à ses joueurs : « avant tout hydratez-vous. Buvez beaucoup », déclenchant un éclat de rire général.

Le dernier entraînement de la saison ressemble à tous les entraînements de veille de match : un toro, des exercices de passes et de conduite de balle, du travail devant le but, le tout conclu par une opposition de quatre périodes. A chaque interruption, les joueurs se hâtent péniblement vers la glacière contenant les bouteilles d’eau. Seul point négatif de cette dernière séance : l’arbitrage qui finit la saison au plus mal : tout au long de l’opposition, Fred aura multiplié les simulations, obtenant à chaque fois gain de cause. Il faut dire que l’arbitre ne lui est pas inconnu : Juninho, lequel s’est contenté de courir en compagnie d’Abdel Redissi avant de joueur le rôle de l’homme en noir. En cas de forfait demain, Guy Genet, l’intendant, se tiendrait prêt.

En fin de séance, le Brésilien a reçu, tout comme Jean-Michel Aulas, un trophée des mains des dirigeants dubaïotes. Tout au long de la semaine, « Juni » a été félicité, photographié, sollicité… "On sait qui est la star", rigole Frédéric Roux. On a beau le savoir et s’y attendre, c’est toujours aussi impressionnant.

Tous sont ensuite partis dîner en ville. Demain soir, vers 19h50, ils affronteront le club d’Al Shabab.

[IMG43185#C]L’anniversaire du club d'Al Shabab, conjugué à la perspective d’une rencontre entre deux champions nationaux devrait permettre au stade Rashid Al Maktoum d’accueillir 15 000 spectateurs. Les mauvaises langues racontent que certains d’entre eux seraient payés pour supporter leur équipe…

[IMG43184#C]L'hydratation sera l'un des éléments-clés de la rencontre de demain. Plusieurs joueurs lyonnais ont aujourd'hui eu l'impression "d'avoir perdu 5 kilos".

[IMG43186#C] Ce dernier entraînement de la saison a permis à Sonny Anderson d’effectuer son grand retour dans le groupe lyonnais, confirmant au passage comme l’affirme Bernard Lacombe : « Le talent, cela ne se travaille pas : tu l’as dès le début ou tu ne l’auras jamais ».

[IMG43187#C]Même s'il n'est pas sûr de pouvoir jouer demain, Juninho a une nouvelle fois pu mesurer l'immense cote de popularité dont il jouit auprès des supporters.

[IMG43189#C] La file de quads stationnés sur la piste d’athlétisme n’a pas manqué de déclencher l’hilarité des joueurs : « Ce sont les voitures décapotables promises par le Président », s’est exclamé Cris.
Sur le même thème