masculins / Benfica - OL J-1

Dernière répétition au Stade de la Luz

Publié le 01 novembre 2010 à 20:18 par R.B

L’enceinte du Benfica est absolument somptueuse… Les Lyonnais ont passé une petite heure sur sa pelouse…

De l’extérieur, l’Estadio de la Luz est majestueux avec cette couleur rouge. Devant une des entrées, la statue de l’icône Eusebio ; juste en face un monument avec le nom des différents joueurs qui ont porté le célèbre maillot. En entrant à la porte 18, sur le côté, un souvenir triste à jamais : la dernière tenue portée par le joueur hongrois Miklos Feher, joueur du SL Benfica, terrassé en plein match par une crise cardiaque le 25 janvier 2004; un décès à l’âge de 25 ans. Il y  a son maillot déchiré en raison des soins qui lui ont été prodigués par les médecins qui ont tenté de le sauver ; sa paire de crampons ; ses protèges tibias prêtés par Nuno Gomes… Tout simplement bouleversant.

En se rapprochant des vestiaires,, des photos remplissent les murs ; des photos des joueurs du club. On y retrouve une des stars, Coluna, qui a joué à l’OL et qui devrait être présent au match mercredi tout comme Eusebio. Un grand club, c’est aussi un club qui se souvient. Ici on est gâtés.Tiens mercredi, d'anciens joueurs lyonnais ont été invités par le président Jean-Michel Aulas; des anciens qui avaient joué la 1/2 finale contre le Sporting Lisbonne. Fleury Di Nallo, Jean Dumas, Aimé Mignot, Jean Djorkaeff...  Une 1/2 finale de Coupe des Coupes 1963-64.

Le stade est somptueux. Il y a le perchoir d’où le fameux aigle s’envole pour faire le tour des tribunes avant chaque rencontre. L’aigle sur un bouclier, le blason du club. Cela signifie indépendance, autorité, noblesse. Si le présent existe bien, le passé a été tout simplement fabuleux.

Dans ce cadre moderne, fonctionnel, les Lyonnais ont fait une séance traditionnelle d’avant rendez-vous européen. Un échauffement en 3 groupes : les gardiens, le groupe des joueurs titulaires contre Sochaux, le groupe des remplaçants ou des absents samedi soit. A priori, cela va mieux pour Bastos, Pjanic, Makoun. Claude Puerl n’a pas encore arrêté sa formation de départ. Après l’échauffement, toro, puis jeu avec les mains, avant une dizaine de minutes d’opposition où il y a eu beaucoup de beaux buts. Puis retour au calme selon ses désirs. Gourcuff et Grenier en ont profité pour répéter leur jeu long. A 19h, tout le groupe avait quitté la pelouse.

Photos

Entraînement à Lisbonne

8 photos

Sur le même thème