masculins / OL - Bordeaux

Derniers instants de calme avant la fête

Publié le 31 mars 2007 à 20:50 par BV au Stade de France

Il était 18h50 lorsque le bus des joueurs olympiens quitta le Grand Hotel d’Enghien-les-Bains pour gagner le Stade de France sous les applaudissements nourris de la cinquantaine de supporters venus les encourager.

En tenue officielle, tous les joueurs s’y engouffrèrent un à un après avoir écouté durant une vingtaine de minutes la « causerie » d’avant match de Gérard Houllier. Les mines graves de Claudio Caçapa et Juninho laissaient transparaitre l’intense concentration inhérente à ces matchs décisifs.

A peine 25 minutes plus tard, la délégation rhodanienne empruntait les derniers mètres de le court parcours la menant vers l’histoire, attendue et acclamée par les supporters rhodaniens ayant fait le déplacement à Saint-Denis. 5ans que les joueurs lyonnais et leur irréductible soutien attendaient ça !

Un bref passage dans les entraves du « SDF » plus tard. 19h30 sur la pelouse. Les tribunes sont encore bien clairsemées. « Quand ça va être plein, ça va être magnifique » remarque Toto Squillaci en admirant le virage où ont commencé à se masser les 30 000 supporters lyonnais. Karim Benzema, Sidney Govou et Sylvain Wiltord l’accompagnent. « Combien a fait l’OM » s’enquerre « Sid ». Kim Källström lit un magazine, seul sur le banc où il va prendre place quelques instants plus tard. Au milieu de la pelouse, Gérard Houllier laisse échapper un rictus de bonheur.

Lorsque Grégory Coupet, Rémy Vercoutre et Joël Bats pénétrèrent sur la pelouse à 20h05, le Stade de France était déjà bien garni. Et c’est sous les premiers « Qui ne saute pas n’est pas lyonnais » que les Girondins de Bordeaux s’y présentèrent à leur tour pour s’échauffer, bien vite suivis des Rhodaniens.

A 20h20, à l’initiative du speaker du stade, l’enceinte comble s’enflamma pour la première fois de la soirée. Certainement pas la dernière !

A peine le temps pour les deux équipes de rejoindre les vestiaires que les échassiers entrèrent pour présenter aux deux kops le trophée récompensant le vainqueur de la Coupe de la Ligue.

20h39 : le nom de Rémy Vercoutre résonne pour la seconde fois à l’annonce des compositions d’une finale de la Coupe de la Ligue.

5 petites minutes plus tard, Ulrich Ramé gagne le « toss » et Fred et Malouda donnent le coup d’envoi. Que la fête commence !

[IMG41987#C]
Sur le même thème