masculins / OL - Nice J-1

Des chiffres... et des records du championnat

Publié le 27 mai 2005 à 10:05 par R.B

[IMG2706L]Si les Lyonnais battent Nice samedi soir, ils termineront leur championnat avec <b>81 points</b>. Ce chiffre constituant le record de points de l'histoire du championnat de France. Un record qu'ils détiennent pour l'instant conjointement avec le <b>Nantes de 95</b> et le <b>Monaco de 97</b> (79 points). Si les <b>Olympiens</b> finissent leur exercice avec plus de 12 points d'avance sur leurs dauphins, ils s'octroieront aussi ce record (12 points, l'écart entre Monaco et le PSG en 97). Ces chiffres sont des chiffres bruts…

Si les Lyonnais battent Nice samedi soir, ils termineront leur championnat avec 81 points. Ce chiffre constituant le record de points de l'histoire du championnat de France. Un record qu'ils détiennent pour l'instant conjointement avec le Nantes de 95 et le Monaco de 97 (79 points). Si les Olympiens finissent leur exercice avec plus de 12 points d'avance sur leurs dauphins, ils s'octroieront aussi ce record (12 points, l'écart entre Monaco et le PSG en 97). Ces chiffres sont des chiffres bruts… n'oublions pas que les championnats ont connu des formes différentes avec 18 ou 20 équipes ; la victoire à 2 ou 3 points… et même un point de bonus à une certaine époque (en 74, 75, 76) pour 3 buts marqués dans une rencontre, puis 3 buts d'écart. Difficile dans ces conditions de faire des comparaisons.



Une comparaison possible peut être faite par la moyenne de points pris par match en mettant, par exemple, la victoire à 3 points. Le record est dans ce cas là la priorité de St-Etienne en 70 avec une moyenne de 2,38 points (saison à 34 matchs). Puis viennent, le Reims de 1960, le St-Etienne de 69, le Nantes de 66 et le Roubaix de 46 avec une moyenne de 2,26. Le Bordeaux de 1985 avec 2,21 ; le PSG de 94, le Nantes de 77 et 80, le Monaco de 61 avec 2,18… Si l'OL termine avec 81 points, il aura une moyenne de 2,13 points pris par match. Cette comparaison ayant aussi la limite des différences d'époque. Que valait le championnat dans les années 60, 70 par rapport à celui du 3ème millénaire ?



Quant au plus gros écart à ce jour, en valeur réactualisée avec la victoire à 3 points, il serait l'apanage de St-Etienne en 1979 par rapport à son dauphin Marseille avec 18 points d'écart et ce en 34 journées ! Ces Verts qui ont aussi la seconde meilleure différence avec 17 points d'écart en 68 par rapport à Nice, dans une saison à 38 matchs.



Si les Gones l'emportent contre Nice, ils totaliseront 23 succès soit un de moins que la saison dernière. Le record appartient à Reims (1960), Monaco (1961), Nantes (1966 et 1980) avec 26 victoires dans un championnat à 20 clubs. Roubaix (en 1947) suit avec 24 succès en compagnie de l'OL (2004). Ces mêmes Gones ont 3 défaites. Le record ? Nantes en 95 avec une seule défaite devant l'OM de 92 et le PSG de 94 (3 défaites).



R.B

Sur le même thème