masculins / Champions League

Des Frenchies à Liverpool

Publié le 13 octobre 2009 à 09:00 par GG

Il y a des clubs comme ça qui ne portent pas chance aux joueurs français ! Le Barca en est un, le Liverpool FC en est un autre.

Dans toute l’histoire du club, dix-sept tricolores ont tenté leur chance chez les Reds. Et pour l’instant le constat est cruel, aucun n’a su rentrer dans le cœur des supporters de Liverpool. Un champion du monde Bernard Diomède, s’y est cassé les dents au début des années 2000. D’autres joueurs de renom n’ont pas fait mieux comme Anelka ou Cissé, acheté plus de vingt millions d’euros en 2004, record de l’époque pour le club. Autre exemple, en 2002, Bruno Cheyrou, étincelle avec le Lille de Vahid Halilhodzic, traverse à son tour la manche. Mais le résultat n’est pas plus convaincant, en deux saisons, le milieu de terrain français n’aura joué que dix-neuf matchs et inscrit qu’un seul but.

Face à ce constat d’échec, les Anglais ont changé de stratégie en investissant dans des jeunes joueurs encore en formation. En 2003, Le Tallec et Sinama Pongolle, chipés au Havre, sont les pionniers et certainement ceux qui ont le plus réussi, car les autres, Carl Medjani, Grégory Vignal ou l'actuel monégasque Djimi Traoré n’ont pas laissé un souvenir impérissable en Angleterre.
Plusieurs lyonnais de naissance sont aussi passés par la Mersey. Jean-Michel Ferri, le plus célèbre d’entre eux, champion de France avec Nantes en 1995, a évolué six mois sous les couleurs de Liverpool. Sans plus de réussite ! Heureusement que Gérard Houllier et Patrice Bergues sont là pour faire remonter la cote de popularité des Français dans le nord de l’Angleterre.
Sur le même thème