masculins / Stage à Tignes

Deux supportrices attachantes

Publié le 04 juillet 2013 à 14:13 par RB

France et Marie-Christine sont des fidèles supportrices depuis plusieurs années… La passion de l’OL s’est traduite en rencontre avant de les conduire sur le chemin de l’amitié…

A Gerland, à Tignes, aux quatre coins de la France et ailleurs sur le Vieux Continent, elles sont présentes ; présentes sans être envahissantes comme certains. Le foot, l’OL… elles connaissent. Pour ces deux quinquagénaires, l’amour de leur club remonte à leur enfance. «A 7 ans, j’allais à  Gerland avec mon papa et mes frères… ». Ce qui est valable pour France, l’est aussi pour Marie-Christine. « Je suis native du 8ème arrondissement… Je me souviens de l’époque de Bernard Lacombe, Fleury Di Nallo, Serge Chiesa… ».

Le foot comme passion. Le foot qui va les rapprocher il y a quelques saisons. Ce foot ferment d’une amitié désormais indéfectible. « On vient tous les ans passer 3 à 4 jours à Tignes… On est abonnée, Bloc E dans le virage Nord… On se déplace à Marseille, Paris, Nice… et aussi à l’étranger pour les matchs de Coupe d’Europe… ». Présentes au stade toutes les deux pendant que leurs maris qui sont aussi devenus amis regardent souvent les matchs ensemble à la télé.

Je crois que l’on a fait tous les stades en France mis à part deux ou trois.

Avec le temps, elles ont tissé des liens amicaux avec certains joueurs comme Greg Coupet qui leur a fait par exemple  visité les  installations du PSG pendant ces années parisiennes. «Moi, mes chouchous se sont Bafé Gomis, Juninho ou encore Maxime Gonalons qui habite dans la même commune que moi… ». France ne va pour autant « accaparer » les joueurs. Idem pour Marie-Christine qui au sommet de l’Iseran, une première pour nos supportrices, prend avec discrétion des photos. Elle pourrzit zuzssi parler de leur séjour à Madrid avec un détour par le centre d'entrainement du Real pour faire un coucou à Karim Benzema.

Cette passion donne des belles rencontres et permettent aussi de se cultiver. Citer toutes les villes françaises et européennes serait fastidieux. « Je crois que l’on a fait tous les stades en France mis à part deux ou trois. En Europe ? Munich, Madrid, Glasgow, Milan, Manchester, Liverpool, Florence, Lisbonne, Nicosie, Budapest… ». Budapest, une des villes préférées de Marie-Christine qui a des origines hongroises.

Cette passion a permis de rencontrer ces deux fidèles attachantes quand elle parle ballon, OL… mais aussi d’autres choses. France montre la photo de son petit-fils avec le maillot lyonnais… Quant à Marie-Christine, elle a grande envie d’aller à New-York. « Je crois qu’il ne faut pas exagérer… Je ne pense pas que nos maris apprécieraient… ».

Le séjour lyonnais touche à sa fin. Celui de France et de Marie-Christine se termine dans la foulée de l’Iseran.  Un départ en forme d’au revoir. On les retrouvera avec un très grand plaisir à Gerland ou ailleurs. Deux fidèles attachantes sans être envahissantes.

Sur le même thème