masculins / OL - Monaco J-1

Deuxième étape à domicile

Publié le 11 avril 2009 à 18:58 par R.B

La première franchie dans la Sarthe, l’OL retrouve sa pelouse pour la deuxième des 9 dernières étapes, suite de ce long sprint final. Place aux Monégasques…

Du réalisme, de la solidarité, du talent... quelques épines évitées face au MUC72, un succès… et l’OL a gardé sa première place. La menace plane cependant toujours sur la couronne lyonnaise. Phocéens et Bordelais guettent le faux pas. Les Lillois et les Parisiens ne sont pas encore distancés définitivement. Cela frotte dangereusement dans ce sprint serré engagé maintenant depuis la 28ème journée, où il n’y a jamais eu plus d’un point d’écart entre le leader et son dauphin. Chaque équipe possède ses leaders et ses « grégaris ». Le maillot jaune collectif dépend des uns et des autres. Une bonne nouvelle pour le coursier olympien, Benzema a retrouvé le chemin des filets. Benzema, une arme souvent fatale.

Au Mans, l’OL a donc montré ses forces, mais aussi quelques faiblesses. Si cela a suffi pour prendre la mesure de Manceaux, pas évident que cela fonctionne à chaque coup. Que penser de Monaco, l’adversaire du jour ? Franchement, irrégularité et déception sont les premiers qualificatifs qui viennent à l’esprit. Ce groupe hétéroclite n’a jamais trouvé la cadence pour bien figurer cette saison. L’entraineur Ricardo a cherché en vain la bonne formule (32 joueurs utilisés). Et avec 36 points, l’ASM doit encore assurer son maintien… en attendant peut-être de profonds remaniements dans le sillage de son nouveau président.

Le septuple champion de France chasse les points en étant chassé de très près. Impossible d’imaginer un autre résultat qu’une victoire dimanche soir en sachant que l’OM aura reçu quelques heures auparavant Grenoble et que Bordeaux aura joué samedi à Auxerre. 3 points pour garder à coup sûr sa place de leader. Tout le reste concernant ses adversaires, autre qu’un succès, devenant du bonus. En montrant les mêmes plus qu’au Mans et en gommant ses lacunes, l’OL mettra à la raison les partenaires de Patrick Müller. Réalisme, solidarité, enthousiasme d’un côté. Sans oublier la prestation des cadres. Plus de maitrise, moins d’approximations, d’un autre. Voilà, à priori, le cocktail gagnant.

Toujours privé de Toulalan et Delgado, Claude Puel apportera-t-il du changement à son groupe de départ ? Parions sur de la stabilité en défense. Au milieu, est-ce que Bodmer sera reconduit, tout comme le système de jeu? Enfin, devant, qui va jouer dans les couloirs ?

En conclusion, méfiance avec cette deuxième étape dite de plaine. Elle suit les sprints gagnants contre Sochaux et Le Mans. Une troisième levée de rang est attendue… avant de passer 2 journées en Haute Montagne contre Bordeaux et le PSG.
Sur le même thème