feminines / Ligue des Champions

Deuxième round !

Publié le 13 novembre 2013 à 20:00 par OT

L’OL féminin accueille le Turbine Potsdam, jeudi soir (20h00), en 1/8 de finale retour de Ligue des Champions, après un succès 1-0 à l’aller.

Quatre jours après leur précieuse victoire 1-0 en Allemagne, les Lyonnaises doivent livrer un nouveau combat pour se défaire de Potsdam, et s’envoler vers les 1/4 de finale de la Ligue des Champions.

Le match aller, très équilibré, d'une rare intensité, et au cours duquel les deux formations auraient pu s’imposer, forcent les joueuses de Patrice Lair à se monter prudentes, à l’aube de ce nouvel affrontement : « C'est une équipe très physique, on connait le jeu allemand, souligne Laëtitia Tonazzi, passeuse décisive au Karl-Liebknecht-Stadion. On a pris l'avantage au match aller mais il va falloir faire attention, être bien en place et exercer notre pressing habituel. » Pour son entraîneur, cela ne fait aucun doute : « Potsdam est meilleur qu’il y a deux ans. L’équipe était à l’époque en fin de cycle, il y a maintenant beaucoup plus de technique et de vivacité. C’est bien équilibré et les trois attaquantes sont très dangereuses.»

Reste à savoir si le Turbine de Bernd Schröder sera capable de maintenir son niveau de jeu hors de ses bases. Car en Ligue des Champions, les Lyonnaises n’ont tout simplement jamais connu la défaite à domicile. Mieux encore, les coéquipières de Lotta Schelin ont pris la bonne habitude d’infliger des corrections à leurs adversaires : 15 buts inscrits et aucun encaissé lors des 4 réceptions de la saison dernière, par exemple, et une victoire 6-0 face à Twente lors du tour précédent. La dernière équipe à avoir marqué à Gerland en Coupe d’Europe n’est autre que Potsdam, qui s’y était lourdement incliné 5-1 en 1/2 finale aller, lors de la saison 2011-2012.

Avec l’aide des plus de 10 000 spectateurs attendus, l’OL compte bien profiter de son aura dès le début de rencontre, jeudi soir : « Je vais mettre en place une équipe assez offensive pour essayer de marquer le plus tôt possible », prévient Patrice Lair, qui connait bien le potentiel offensif de ses joueuses dans leur jardin de Gerland.


Groupe OL féminin :

Gardiennes : Bouhaddi, Peyraud-Magnin
Défenseures : Renard, Kumagai, Viguier, Plaza, Perisset
Milieux : Henry, Bussaglia, Necib, Abily, Dickenmann, Rapinoe, Majri
Attaquantes : Schelin, Tonazzi, Le Sommer, Thomis

Sur le même thème