masculins / OL - MHSC

Difficile… mais trois points de plus.

Publié le 02 décembre 2012 à 10:35 par R.B

Gomis a offert une nouvelle fois la victoire à l’OL… un OL à deux visages qui a su faire ce qu’il fallait malgré la fatigue et l’envie adverse d’égaliser…

Après la démonstration lyonnaise à Marseille, la mission du nouveau leader était de confirmer face au champion de France en titre ; un champion qui restait sur 5 rencontres de championnat sans défaite. Rémi Garde avait-il des raisons de modifier son onze de départ ? Non à priori, malgré le retour de Gourcuff dans le groupe, en sachant que Lisandro, Lovren, Briand étaient toujours indisponibles et que la rencontre de jeudi prochain face au Shmona servirait certainement « d’intermède » et de changements avant le derby. Pour la première fois cette saison, l’OL présente une équipe qui avait déjà été alignée au départ.  Dans les rangs montpelliérains, le jeune Jonathan Ligali fait ses grands débuts dans la cage en raison des forfaits de Jourdren et de Pionnier.

Un maillot à l’entrainement pour rendre d’abord hommage aux Bad Gones qui fêtaient leur 25ème anniversaire… un virage Nord plus que jamais en effervescence. Les deux équipes avaient joué mercredi soir, championnat pour l’une, et Coupe de la Ligue pour l’autre… avec deux succès à la clef.

Frisquet sur Gerland au coup d’envoi avec la nuit qui descend. Ghezzal frappe le premier sur un coup franc côté droit à côté et un tir lointain cadré. Ligali se fait des frayeurs sur un mauvais dégagement. Un début de rencontre sérieux de part et d’autre. Mais Gomis est intenable. Après une perte de balle héraultaise, Umtiti donne à Grenier qui met dans la profondeur pour le numéro 18 olympien qui frappe et surprend Ligali, coupable (26ème).

Grenier fait briller Ligali sur un coup franc (32ème), avant un festival technique du jeune meneur de jeu lyonnais au milieu d’une superbe séquence de conservation de balle conclue par une frappe juste à côté de Malbranque ! Remarquable… Tout comme un enchainement démarré par une sucrerie de Ghezzal. L’OL règne sur les débats depuis son but et mène logiquement à la pause.

 Le MHSC allait-il rebondir ? L’OL maintenir sa supériorité avec ce trio Gonalons/Grenier/Malbranque ? Les coéquipiers d’Hilton ne sont pas assez précis dans leurs idées. Herrera et Stambouli entrent en jeu (55ème) juste après la première frappe cadrée d’Estrada. Bastos remplace Lacazette (60ème). Les Olympiens jouent plus bas, bougent moins… Camara profite d’une récupération pour frapper… à côté. Cela semble un peu plus compliqué pour le septuple champion de France. René Girard abat sa dernière carte avec Cabella.

Camara inquiète Vercoutre d’une frappe enroulée (70ème). Le MHSC prend le dessus incontestablement dans le jeu. L’OL a-t-il un coup de pompe ? Le suspense est au rendez-vous dans cette fin de match. Gourcuff remplace Ghezzal pour densifier le milieu de terrain… L’OL retrouve le ballon mais montre des signes de fatigue. Fofana entre à son tour pour protéger la victoire. Les derniers instants sont longs pour le leader qui tient finalement ses trois points précieux.

Feuille de match

A Lyon, stade de Gerland, 32 000 spectateurs environ ; arbitre, M. Jaffredo ; OL 1 MHSC 0 (mi-temps : OL 1 MHSC 0).

OL : Vercoutre – Réveillère, Bisevac, Umtiti, Dabo – Gonalons (cap), Malbranque – Lacazette (puis Bastos 60ème), Grenier (puis Fofana 85ème), Ghezzal (puis Gourcuff 74ème)– Gomis. Entr : Garde.

MHSC :Ligali – Congré, Yanga-Mbiwa (cap), Hilton, El-Kaoutari – Pitau (puis Stambouli 55ème), Estrada, Belhanda – Camara, Charbonnier (puis Herrera 55ème), Utaka (puis Cabella 68ème). Entr : Girard.

Buts : pour l’OL, Gomis (26ème)

Avertissements : pour MHSC, El-Kaoutari (16ème), Charbonnier (38ème), puis Yanga-Mbiwa 69ème) ; pour l’OL, Gonalons (22ème)

 

Sur le même thème