masculins / Dijon FCO-OL

DFCO-OL 4-2 : L’OL perd le fil à Dijon… et Lacazette aussi

Publié le 27 août 2016 à 19:42 par CC

Dans une rencontre largement à sa portée, l’OL a sombré en seconde période pour subir sa première défaite de la saison. Un soirée marquée également par les blessures de Lacazette et Fekir.

. LES TEMPS FORTS .

20' Corentin Tolisso ouvre le score au second poteau 0-1

31' Sammaritano égalise sur un pénalty concédé par Nkoulou 1-1.



28' Reprise acrobatique de Cornet sauvé sur la ligne par Balmont.

37' But de Lacazette sur une frappe du gauche 1-2.

45+1' Egalisation de la tête de Tavares 2-2.

73' Bahamboula donne l’avantage d’une frappe du gauche 3-2.

84' Frappe de Valbuena et arrêt de Reynet.

88' Lees Melou enroule une frappe enroulée du pied droit L’OL 4-2.



. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

L’OL a vécu une soirée cauchemardesque sur la pelouse du stade Gaston-Gérard. Pourtant dans une première période largement dominée, les Lyonnais ont mené deux fois au score après des buts de Corentin Tolisso et d’Alex Lacazette. Mais contrairement à ses deux premières sorties, Anthony Lopes n’a pu garder sa cage inviolée. Les gones ont ainsi été rejoints à deux reprises au score sur un pénalty de Sammaritano puis sur un coup de tête de Tavares. Cela ne s’est pas arrangé en seconde période où les occasions lyonnaises ont été quasiment inexistantes et où la défense a pris l’eau à plusieurs reprises, notamment sur deux nouveaux buts inscrits cette fois par deux remplaçants, Bahamboula et Lees Melou. L’OL cède pour la première fois de la saison et compte six points sur neuf possibles à l’issue du mois d’août.


. LE FAIT DU MATCH .

Alex Lacazette marque puis se blesse

A la 37e minute, tout semblait sourire encore à l’OL et son homme fort, Alex Lacazette. Après son 6e but déjà de la saison en 3 journées (record égalé de Djibril Cissé lors de la saison 2001-2002), son 98e avec l’OL toutes compétitions confondues, l’OL reprenait l’avantage et semblait se diriger vers un 3e succès consécutif. Malheureusement, trois minutes plus tard, le buteur lyonnais sortait sur blessure touchée au genou après un contact avec Cédric Varrault et on connaît la suite…


. LA STAT .

4
L’OL n’avait pas encore encaissé le moindre but avant ce déplacement à Dijon. C’est malheureusement chose faite. Les statistiques font mal puisque Dijon n’a cadré que cinq tirs durant la rencontre. La dernière fois que l’OL avait encaissé 4 buts en championnat c'était lors de la dermier journée de la saison 2015 - 2016 face au stade de Reims (4-1).

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod :

« Il est difficile de trouver une explication sur la façon dont a tourné le match. Même avec le score de 2-2 à la mi-temps, on semblait maitriser la rencontre. En première période, on a eu de nombreuses occasions avec de belles combinaisons mais on a pêché dans la finition. Le point noir est vraiment défensif avec des erreurs clairement évitables. On a donné le bâton pour se faire battre car les Dijonnais ne nous ont rien montré. Il n’y a pas forcément d’inquiétudes à avoir, simplement il faudra gommer ces erreurs car face aux ténors de la Ligue 1 et en Coupe d’Europe, cela pardonnera encore moins. »
...

. FEUILLE DE MATCH .

Stade Gaston-Gérard de Dijon : DFCO-OL 4-2 (2-2)

Arbitre : Johan Hamel. Spectateurs : 10 000.

Buts : Tolisso (20’) et Lacazette (37’) pour l’OL ; Sammaritano (22’ sp), Diony (45’ + 1), Bahamboula (73’) et Lees Melou (88’) pour DFCO

Avertissements : Nkoulou (21’) et Gonalons (74’) à l’OL ; Amalfitano (45’) et Balmont (55’) à Dijon.

Dijon FCO : Reynet - Chafik, Varrault (cap.), Abdelhamid, Rüfli - Marié, Balmont, Sammaritano (Bahamboula, 55’)- Amalfitano, Tavares (Gastien, 75’), Diony (Lees Melou, 62’). Entr. O. Dall'Oglio.

OL : Lopes - Rafael, Yanga-Mbiwa, Nkoulou, Rybus (Ferri, 68’) - Gonalons (cap.), Darder, Tolisso, - Cornet, Lacazette (Valbuena, 45’), Fekir (Grenier,77’). Entr. B. Genesio.

 

...
PSG-OL 4-1 : L’OL s’incline lourdement dans le Trophée des Champions
La marche était trop haute pour des Lyonnais qui ont été très vite dépassés par la vitesse parisienne, notamment lors d’une première période très compliquée.
Les temps forts
9’. But de Pastore sur un centre de Kurzawa 1-0.
14’. Reprise de volée de Lacazette sur le poteau.
19’. But de Lucas après un cafouillage devant la cage 2-0.
34’. But de Ben Arfa d’une demi-volée dans la lucarne 3-0.
54’. But de Kurzawa, seul face à Lopes 4-0.
87’. But de Tolisso de la tête après un centre de Jallet 4-1.
Résumé et enseignements
L’OL ne remportera pas son 8ème Trophée des Champions cette saison non plus. Après avoir subi la loi des Parisiens l’année précédente à Montréal, les Lyonnais ont été dépassés en ce début de saison 2016-17. Les premières minutes olympiennes étaient pourtant plein de promesses, dans la lignée des derniers matchs de préparation avec de la maitrise dans le jeu et quelques offensives intéressantes. Difficile à ce moment-là de s’imaginer que les Lyonnais allaient s’effondrer de cette façon. L’absence de la 9ème minute sanctionnée par le but de Pastore marquait le début du calvaire olympien… avec trois buts encaissés en première période.
Du mieux après l’heure de jeu avec plusieurs positions de frappe trouvées et une mainmise plus importante sur le ballon. Mais les coéquipiers de Pastore, intenable, avaient déjà fait le trou avec un quatrième but en début de seconde période. Le but de Tolisso n’y changera rien… le PSG décroche son 4ème Trophée des Champions de suite.
L’analyse du consultant : Jérémy Berthod
« On a pris une petite claque. Le PSG a largement maitrisé son sujet. On va avoir la tête dans le sac mais il faut vite se remobiliser. Il faut préparer le match de Nancy. La phase de préparation a été bonne. Il ne faut donc pas tout jeter et ne pas faire un drame de cette défaite même si ce score fait mal. »
Feuille de match
Au Worthersee Stadion de Klagenfurt. PSG-OL 4-1 (3-0)
Arbitre : Alexander Harkam.
Buts : Pastore (9’), Lucas (19’), Ben Arfa (34’), Kurzawa (54’) pour le PSG. Tolisso (87’) pour l’OL.
Avertissements : Yanga-Mbiwa (30’), Lacazette (36’) à l’OL.
PSG : Trapp – Aurier, David Luiz (Meunier, 76’), Kimpembe, Kurzawa (Maxwell, 76’) – Motta (cap.), Stambouli, Pastore – Lucas, Di Maria (Verratti, 67’), Ben Arfa. Entr : Unai Emery.
OL : Lopes – Rafael (Jallet, 65’), Yanga-Mbiwa, Nkoulou, Morel – Gonalons (cap.), Darder (Ferri, 76’), Tolisso – Fekir, Lacazette (Valbuena, 46’), Cornet. Entr : Bruno Genesio.
Sur le même thème