masculins / Lorient - OL 2-4

Direction stade de France !

Publié le 31 janvier 2012 à 23:21

Après avoir été menés 2 buts à 0 les Lyonnais ont retourné la situation de manière incroyable afin d'obtenir leur billet pour la finale.

Le stade de France était en ligne de mire lors de ce déplacement sur la pelouse synthétique du stade du Moustoir. En effet, ce match couperet face à Lorient pouvait donner l’occasion aux Lyonnais d’accéder en finale de la coupe de la Ligue.  Cris retrouvait une place de titulaire après sa blessure qui l’avait écarté des terrains plus d’un mois. Coté bretons, Lamine Gassama était aligné d’entrée quelques jours seulement après avoir quitté la capitale des Gaules. La composition lyonnaise au coup d’envoi était la suivante : Lloris, Réveillère, Cris, Umtiti, Cissokho, Gonalons, Källström, Lacazette, Bastos, Lisandro, Gomis.

Les Lorientais tentaient d’enflammer la rencontre dès les premières secondes. Barthelme était à la conclusion d’une bonne action mais il ne cadrait pas sa frappe (2e). Bafé Gomis répondait quelques minutes plus tard avec une demi-volée monstrueuse bien claquée par Lecomte (6e). Dans la foulée, Lisandro manqua de peu le cadre alors qu’il était seul face au portier breton (8e). Le match était emballant avec un ballon qui allait d’une surface à l’autre. L’argentin de l’OL se créa une nouvelle énorme occasion mais le gardien lorientais était cette fois-ci sur la trajectoire.

Les Olympiens démontraient qu’ils étaient parfaitement entrés dans leur demi-finale. Michel Bastos adressa d'ailleurs un corner rentrant directement sur le poteau adverse (20e). Barthelme lui aussi toucha du bois sur un tir lumineux d’une vingtaine de mètres (25e). Enfin, les joueurs de Christian Gourcuff se créèrent une double occasion en toute fin de mi-temps mais Hugo Lloris se montra décisif. Il n’aura manqué que des buts dans une première période palpitante.


L’intensité ne faiblissait pas à l’entame de la seconde mi-temps. Les joueurs des deux équipes ne calculaient pas et jouaient les coups à fond. Barthelme et Douniama tentaient leur chance mais sans trouver le chemin du cadre (55e). Plus entreprenants, les Lorientais ouvrirent logiquement la marque grâce à Emeghara qui éliminait Cris avant d'ajuster Hugo Lloris avec l’aide involontaire de Sam Umtiti (59e). Ce but donnait des ailes aux merlus qui étaient alors survoltés. Ceux-ci doublèrent la mise sur une contre-attaque rondement menée par Emeghara et conclue par Monnet-Paquet dans un angle fermé (66e).

Malgré ce passage vide, Alex Lacazette entretenait l’espoir en marquant un but d’une frappe dans la lucrane d’une vingtaine de mètres (80e). Ce fut alors au tour des Olympiens de mettre le feu à la fin de rencontre. Bien servi dans la surface, Michel Bastos tenta un tir du droit mais Lecomte repoussa à bout portant (87e). Dans les arrêts de jeu, on se dirigeait tout droit vers une qualification lorientaise mais c’était sans compter sur le courage des Olympiens. Jimmy Briand s’éleva plus haut que tout le monde pour smasher un corner de Clément Grenier au fond des filets et offrir une prolongation à l’OL (93e). L’euphorie s’empara alors des joueurs et du banc lyonnais. Après avoir connu l’enfer en début de seconde mi-temps, les gones arrachaient une prolongation inespérée.

En prolongation, Bafé Gomis, lancé par Bastos, manqua une première fois l’occasion de donner l’avantage à l’OL (102e). En revanche, quelques minutes plus tard, celui-ci propulsa le ballon au fond des filets arpès qu’Alex Lacazette se soit écroulé dans la surface. Menés deux buts à zéro, les joueurs de Rémi Garde étaient désormais en position de se qualifier avec un but d'avance. Le stade de France s’approchait à grand pas ! La fin de rencontre fut tendue. Frustrés, les Bretons livraient leurs dernières forces dans la bataille en s’énervant quelque peu. Alexandre Lacazette se paya même le luxe d'inscrire un quatrième but en toute fin de prolongation afin d'enterrer tout suspense.
Les Lyonnais venaient de décrocher leur billet pour le stade de France à l'issue d'un scénario incroyable.



Sur le même thème