masculins / OL 1 AJA 1

Dommage… Dommage… Dommage…

Publié le 23 décembre 2010 à 10:35 par R.B

Les Lyonnais ont terminé l’année sur un nul à domicile qui engendre quelques regrets, même s’ils ont ajouté un match à leur invincibilité… Match retour…

En quittant le stade mercredi soir, un supporter disait dommage. « Dommage de n’avoir pas terminé l’année sur un succès. Décidemment, depuis la venue de l’ASSE en décembre 2000, l’OL ne gagne jamais ce match d’avant trêve à Gerland, soit 4 nuls et 2 défaites… ».

Un autre disait dommage. « Dommage qu’en ayant marqué un but chanceux dans le temps additionnel de la première période, on encaisse ce but tout de suite après la pause… ».  Et dommage que l’arbitre n’ait pas sifflé ce hors jeu évident sur le but auxerrois. Quelle erreur !

Un autre pestait. « Ces coups francs, on ne sait plus les frapper… ».  43 ont été tirés directement en 26 matchs pour un seul but… 2 buts ont été marqués après des coups francs… L’OL n’est plus performant sur les phases arrêtées. Et quel carnaval à chaque coup franc pour savoir qui va tirer ! La rencontre face à l’AJA en est le parfait exemple.

Dommage qu’il ait manqué un peu de fraicheur à cette troupe lyonnaise qui incontestablement en avait un coup dans les carreaux. Pied, peu utilisé ces derniers temps, a montré toute la différence  en entrant en jeu.

D’autres pouvaient regretter que ce nul n’ait pas propulsé l’OL en tête de la L1 au regard es autres résultats de la soirée. De toutes les façons, le LOSC ayant un match de retard, ce titre de champion d’automne n’aurait eu aucune véritable valeur.

Au-delà des regrets, constatons que l’OL en est désormais à 12 matchs de rang en championnat sans défaite (7 succès et 5 nuls). Quel retour ! L’OL est placé comme le souhaitait son entraineur Claude Puel. Cela promet pour la suite avec ce championnat serré comme un jean étroit, soit 1à équipes en 5 points.

Constatons que Lloris a fini la première partie de la saison comme il l’avait commencé en étant décisif. Ce gardien est simplement immense.

Constatons que l’OL, privé de Toulalan, Cris, Gourcuff, Ederson, peut envisager d’être encore plus performant dans le jeu et au tableau d’affichage, même s’il a fait incontestablement des progrès au fil du temps.

Constatons enfin qu’il y a nettement du mieux avec les supporters.

La première partie du championnat 2010-2011 s’est donc terminée à Gerland le mercredi 22 décembre. La conclusion ? Tout reste à faire… Cela donne plus d’espoirs que d’inquiétudes. Reste à concrétiser l’optimisme…

Sur le même thème