masculins / OL - Montpellier 1-2

Douche froide sur Gerland

Publié le 23 décembre 2009 à 21:05 par AG

Malgré une grosse débauche d'energie, les Lyonnais ont bafouillé leur football et ont chuté face à Montpellier (1-2).

[IMG50014#C]

L’OL accueillait le promu montpelliérain dans une ambiance quelque peu électrique. Contrairement à la rencontre face à Boulogne, les supporters lyonnais apportèrent un énorme soutien à leur équipe d’entrée de jeu.

 Sous une fine pluie, les joueurs de Claude Puel mirent tout en œuvre pour mettre la pression sur cette équipe de Montpellier. A la suite d’un coup franc de Costa, Dzodic pensa ouvrir la marque mais celui-ci fut signalé justement en position de hors-jeu par l’arbitre de touche (7e). Maîtres du ballon, Cris et ses coéquipiers se créèrent une première situation dangereuse avec un tir hors cadre à la suite d’un bon centre d’Aly Cissokho (18e). Jérémy Toulalan qui effectuait son retour à Gerland après sa longue blessure, frappa au but mais sa tentative fila à un bon mètre du but de Jourdren (25e). La demi-heure de jeu dépassée, les olympiens combinaient de mieux en mieux mais sans mettre en défaut la formation dirigée par René Girard. Lisandro Lopez se créa la plus belle occasion de la première période en reprenant de la tête un centre de Chelito Delgado (40e). Le portier de Montpellier était malheureusement sur la trajectoire du coup de casque de l’Argentin. Monsieur Duhamel siffla donc la pause sur un score nul et vierge.

Au retour des vestiaires les olympiens continuèrent leur grosse débauche d’énergie. Comme depuis le début, les Montpelliérains opéraient surtout en contre. Justement, sur l’une des contre-attaques, Montano fixait la défense olympienne avant d’expédier le cuir dans la lucarne d’Hugo Lloris (52e). Les visiteurs pouvaient alors exulter. Malgré cette douche froide, les supporters poursuivirent leurs chants. Dans l’obligation de marquer, Claude Puel lança Gomis et Pjanic pour remplacer Govou et Källström (62e). Cris expédia une bonne tête sur un corner de Pjanic mais le cadre se déroba une nouvelle fois (72e). Ce fut un véritable attaque-défense en faveur de l’OL dans le dernier quart d’heure de jeu. Après un corner mal renvoyé, Pjanic adressa un centre au second poteau pour la tête de Bafé Gomis qui égalisa (83e). Alors que Gerland commençait à nouveau à croire à la victoire, les Montpelliérains reprirent l’avantage sur un coup franc de Costa, expédié dans le but par Marveaux (86e). La consternation s’emparait alors de Gerland. Malgré un ultime tir d'Aly Cissokho les lyonnais ne reviendront pas au score au grand désespoir de Gerland.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème