masculins / stage autriche

Du ballon sous le soleil

Publié le 04 juillet 2011 à 19:47 par R.B/S.G

Pas le temps de lambiner lors de la séance de ce lundi après-midi où les gardiens ont par exemple fait un solide spécifique…

Quel cadre magnifique lorsque le soleil est de la partie. Tout simplement majestueux les alentours du lac. Mais l’ensemble du groupe lyonnais avaient d’autres chats à fouetter que de se pâmer devant le paysage. Une petite partie du groupe PRO2 a travaillé de son côté sur l’annexe du terrain de l’Alois Latini Stadion.

Pour le reste les 4 gardiens (Lloris, Vercoutre, Gorgelin, Lopes) ont bossé avec Joël Bats pendant toute la séance et ils n’ont pas fait semblant ! Pendant le même temps, les joueurs de champ ont commencé leur après-midi par du travail de technique individuelle avant de passer à un exercice de passes à plusieurs. Puis du jeu sans gardien avec ce souci de réussir la transition entre les phases d’attaque et de défense. Le tout en rythme entrecoupé de pauses pour récupérer. Qui dit jeu, dit contacts et amène parfois quelques bobos pour certains à priori sans gros soucis. Si Bastos s’est mêlé au jeu, Cissokho et Gomis ont travaillé avec Robert Duverne avec ou sans ballon. Cissokho devrait reprendre le jeu collectif le 15 juillet.

La séance s’est conclue par des abdos et du gainage. « Cela a été intéressant. On a retrouvé des phases de jeu dans la dernière partie de la séance que l’on avait vues avant. C’est bien. Est-ce-que  l’on pense au match amical de vendredi ? Ce match sera avant tout une séance d’entrainement supplémentaire… ». Propos de Bruno Génésio.

En regagnant le bus, Miralem Pjanic croisait des compatriotes qui bien évidemment ont discuté avec lui et pris des photos avec le drapeau de la Bosnie. Retour à l’hôtel. Ce lundi a été une belle journée de travail. Mardi matin, le réveil musculaire sera toujours aussi tôt (7h 30) avant de passer ensuite à d’autres « amusements »  Quant à « Steph », petite nature, il avait les lèvres en feu en raison apparemment du changement de temps. Mais, pas d’inquiétude particulière… les lèvres n’ont jamais pris une photo !