Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - Troyes J-3

Du côté de Troyes

Publié le 15 août 2012 à 10:00 par NF

Troyes retrouve la Ligue 1 après cinq années à l’étage inférieure dont une en National… Pour tenter de réussir le pari du maintien, le club aubois a fait l’alchimie entre des jeunes joueurs et d’autres plus expérimentés…

2010, année où l’ESTAC retrouve la Ligue…2. Emmené par son entraineur emblématique, Jean-Marc Furlan, il n’aura fallu que deux saisons pour que le club de l’Aube retrouve l’élite du championnat de France.

Lors de la saison 2011-2012, saison de remontée pour l’ESTAC, le club termine troisième du classement derrière le Sporting Club de Bastia (1er avec 71 points) et le Stade de Reims (2e avec 65 points). Avec 64 points au compteur, Troyes devance Sedan de cinq unités (4ème avec 59 points).  Durant cet exercice, les joueurs Troyens ont inscrit 45 buts pour 35 encaissés. L’attaquant Brésilien, Marcos en fut le meilleur buteur avec 12 réalisations et Julien Faussurier le pourvoyeur  de ballon avec 8 passes décisives.

En coupe de France, l’ESTAC se fait sortir en seizième de finales sur la pelouse du Gazélec Ajaccio (1-0). En coupe de la Ligue, ce n’est guère brillant où le club du président Daniel Masoni est éliminé par Vannes (2-1) dès le premier tour de la compétition.

Durant l’intersaison, Troyes a perdu son défenseur Djibril Sidibé qui a rejoint Lille. Du côté des arrivées, les expérimentés Jérémy Bréchet (ex-Sochaux) et Benjamin Nivet (ex-Caen) ont signé en Champagne-Ardenne. Les jeunes joueurs Jean Bahebeck (Paris SG), Granddi Ngoyi (Paris) et Mohamed Yattara (Lyon) tenteront d’apporter leur fraicheur au collectif Aubois.

Pour sa préparation, le staff troyen a organisé deux stages. Le premier s’est déroulé dans les Vosges (début juillet) et le second (début août) dans l’Oise. Ils ont disputé six matchs amicaux pour un bilan d’une seule victoire (2-0 contre le Red Star 93), de deux résultats nuls (0-0 contre Brest et 1-1 contre Nancy) et de trois défaites (0-3 contre Dijon, 1-0 contre Lille et 1-2 contre Créteil).

Lors de la première journée, Troyes s’est fait surprendre sur sa pelouse par Valenciennes (0-1). Malgré une bonne maitrise technique et une domination certaine, les coéquipiers de Benjamin Nivet n’ont pas réussi à concrétiser leurs occasions.

A noter que cinq joueurs de l’effectif de l’ESTAC ont fait partie de la maison OL. Jérémy Bréchet, formé à Lyon, a joué 163 matchs sous le maillot lyonnais portant même le brassard à quelques occasions. Lancé, dans le grand bain par Gérard Houiller, lors de la saison 2006-2007, Grégory Béttiol jouera quatre matchs avec le maillot de l’OL avant de s’engager avec Troyes avec lequel il a joué 125 matchs pour 16 buts inscrits. Stéphane Darbion a côtoyé le centre de formation rhodanien entre 1998 et 2000. Par la suite, il a porté les maillots de Montpellier, de l’AC Ajaccio, du FC Nantes et de clubs grecs avant de signer cet été avec Troyes. Natif de Lyon, Julien Faussurier a fait toutes ses classes à l’OL. Milieu de terrain de la génération 87, il signe son premier contrat professionnel en 2008 avec les Troyens. Quant à Mohamed Yattara (19 ans), il est prêté pour une saison à Troyes pour découvrir l’élite du championnat et ainsi augmenter son temps de jeu chez les professionnels.

Enfin, le technicien Jean-Marc Furlan a joué deux saisons entre Rhône et Saône (1980-1982). L’ancien défenseur central disputera 45 matchs avec le maillot de l’OL. Nul doute qu’il donnera toute son expérience afin de stopper les velléités offensives de Lisandro et ses camarades.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème