masculins / Rosenborg - OL J-1

Du côté des féminines...

Publié le 27 septembre 2005 à 15:55 par AT/PC

Honneur de ligue : l'OL3 ouvre la marche



Après trois journées, le tout jeune groupe entraîné par Jacques Foraison, occupe la tête de son championnat Honneur. Mais des tenantes du titre régional, il ne reste que bien peu « d'anciennes ». Avec une moyenne d'âge de moins de 16 ans, l'effectif est en grande part issue de la formation. Le travail se poursuit donc et la marge de progression est importante.

Car progresser, il le faudra si les Lyonnaises veulent conforter leur place de leaders. Leur première sortie très positive à Ambilly (4-0) lors de la 1re journée avait révélé un groupe déjà aguerri et mature malgré l'inexpérience.

La confirmation attendue lors de la deuxième journée dans un derby toujours engagé face au club partenaire, Saint-Genis-Laval, est demeuré en suspend. Le partage des points (2-2) équitable a démontré certaines lacunes prioritaires à combler.

Le travail entrepris alors afin de peaufiner la cohésion entre les lignes, le soin dans la transmission et l'application dans une construction patiente et posée semblent

nécessiter encore quelques séances insistantes.

C'est ce qu'a démontré le second derby en huit jours disputé dimanche sur le stade de la Terre des Lièvres à Caluire. La victoire 3 à 2 de l'OL acquise un peu dans la douleur et un évident manque de réussite ne suffisent pas à retrouver une certaine sérénité. Au club, on apprécie le travail bien fait. Car ce qui se dégageait comme la force de l'équipe l'an dernier devient un peu un point faible aujourd'hui. En concédant quatre buts en deux rencontres, les aspects défensifs et récupération soulèvent des questions et demandent réflexion.



[IMG36454#W]



INTER / TALONNEES PAR SAINT-ETIENNE RC



« Il n'a pas péril en la demeure, tempère Jacques Foraison. Les filles sont là pour apprendre. Mais je constate que l'on joue par palier. Le manque de constance tient au fait que l'on veut jouer trop vite en phases d'attaque. On se trouve ou trop devant ou trop derrière et l'on oublie le travail avec les récupérateurs. Lorsqu'on les trouve, on tient bien le jeu.

On oublie trop souvent notre jeu d'école, souvent par impatience. »

Les olympiennes d'honneur feront relâche dimanche et ne doutons pas que cette période sera bien employée.

Il le faudra d'ailleurs afin de résister à la pression d'un poursuivant solide : le Saint-Etienne RC, réserve de la D2, talonne en effet l'OL à la différence de but (+5 contre +4). Les Stéphanoises, tout comme les Lyonnaises, comptent deux victoires et ont concédé un match nul contre… Saint-Genis-Laval également (4e à 2 points).

Alors rendez-vous le dimanche 9 octobre à la plaine des jeux de Gerland où les Olympiennes accueilleront Saint-Cyr Féline.





AT/PC
Sur le même thème