masculins / OL - PSG J-2

Du côté des filles: Paris à jouer… à la Plaine des Jeux

Publié le 15 avril 2005 à 19:24 par AT/PC

La saveur des matches de championnat en cette fin de saison n'égale pas vraiment celle de coupe qui représente un challenge encore envisageable pour les Lyonnaises cette saison. Cependant, l'objectif de sortir vainqueur de toutes les confrontations de deuxième partie d'épreuve régulière demeure. Et à cela, l'entraîneur exige la manière. L'OL féminin a désormais deux images à véhiculer : celle de son club qui enchante les amoureux de ballon et celle du football féminin.

La victoire dernière face à Montpellier en quart de finale du Challenge de France a convaincu du simple spectateur au président Aulas. Les filles ont leur place dans le monde du football.

A tel point qu'elles auraient dû fouler la pelouse du grand stade de Gerland dimanche à 18 h 15 en lever de rideau… Soit deux OL – PSG pour le prix d'un. Et chacune se faisait une véritable joie : « C'est une forme de reconnaissance, exprimait la capitaine Cécile Locatelli Cela valorise notre sport et c'est une forme d'intégration que de se produire devant plus de public. »

Pour l'entraîneur, Farid Benstiti, cette autorisation représente « un beau cadeau du président Aulas. C'est plus que nous espérions au départ. C'est pour cela aussi que l'on doit un titre à notre club cette saison. »

Las, le beau projet se voit contrarier par la météo qui, cette année, aura joué de bien mauvais tours aux olympiennes. En effet, afin de préserver la pelouse de Gerland après les fortes pluies de cette fin de semaine, ces dames devront se replier sur leur terrain d'Honneur (N°10) à la plaine des jeux, soit à quelques pas de là. Dommage… vraiment dommage !

Il n'empêche qu'il reste aux Lyonnaises un Paris à gagner, et avec la manière qu'elles savent employer.

« J'espère que l'on fera encore une meilleure prestation que contre Montpellier où il y avait de la pression, confie la capitaine. Le PSG joue le maintien, nous ont veut montrer du jeu, prouver….



L'OL sans Wagner



Les olympiennes évolueront cependant sans leur milieu de terrain américain, Alysson Wagner qui a dû regagner d'autorité son université afin de satisfaire à ses obligations d'étudiantes.

« Elle pourrait revenir pour la finale du Challenge si nous l'atteignons, explique l'entraîneur. Je réfléchis encore si je modifie mon système de jeu et si je me passe de milieu offensif. Avec Alix Faye-Chellali et Ludivine Bruet, je dispose de deux joueuses capables de satisfaire à ce poste. Rien n'est encore vraiment arrêté. »



Dimanche 18 h 15 à la Plaine des Jeux de Gerland (terrain n°10) OL – Paris Saint-Germain.

Le groupe : Hope – Locatelli, Grangeon, Slaton, Ducher, Fair, Blanc, Perrot, Bruet, Morel, Granjon, Brétigny, Creuzet-Laplantes, Welsh.



OL2 sur la défensive



La réserve accueillera Epinal, la lanterne rouge de la poule B de D3 dimanche (15h). Le groupe de Vincent Ye a bien réagi à sa défaite (2-1) contre Macon, dimanche en soumettant Nord Allier qui lutte pour la seconde place, 4-2 en ouverture de ses aînées.

« Normalement, la réception d'Epinal ne devrait pas nous poser trop de problèmes, reconnaît l'entraîneur. Cependant j'exigerais plus de rigueur défensive. En deux matches, on encaisse 4 buts. C'est beaucoup trop. Offensivement, même si l'on tourne pas mal nous devons travailler sur la concrétisation et soigner la finition.

Dimanche (15h) à la plaine des jeux de Gerland, OL2 (2e) – Epinal (12e).

Le groupe : Plasson – Réal, Nigon, Gandonou, Chevreton, Morel, Flint, Niks, Cimetière, Heuillard, Chorfa, Faye-Chellali, Kaci, Pelé



Les 13 ans doivent se ressaisir



Les 13 ans qui demeurent sur deux défaites de rang, leurs premières de la saison, n'aiment pas l'échec. Elles doivent cependant faire face à cette baisse de régime et surtout croire en leur potentiel qui les place encore deuxièmes de leur poule et leur laisse espérer une montée. Pour cela, le groupe d'Anne-Sophie Massard doit se ressaisir dès ce samedi à la Tour de Salvagny.

« Nous ne devons plus faire d'erreur, estime l'entraîneur. Nous avons bien travaillé à l'entraînement, notamment du physique. Cela est souvent révélateur sur la détermination des joueuses ».

Samedi, La Tour-de-Salvagny (9e, 33 points) – OL4 (2e, 55 points) à 14 heures au stade de l'hippodrome.

Le groupe : Ducroux – Giraud-Bonne, Pognat, Taghavi, Martin, Sasso, Miraoui, Croes, Haiber, Bouttaleb, Chaussy, Lopresti, Lopes-Torres.



Chez les jeunes, les benjamines se rendront au LOU à la plaine des jeux des Etas-Unis à 14 h et les poussines iront au Tonkin (14 h).



AT avc PC
Sur le même thème