masculins / OL Féminin

Du côté des réserves féminines

Publié le 28 novembre 2005 à 14:10 par AT/PC

<b>Des frissons dans le froid et la neige</b>

Les deux équipes réserves, toutes deux victorieuses 4-3 à Nivollas et 1-0 face à Meythet, ont passé un dimanche assez inconfortable. Non seulement la météo et l'état des pelouses ne se prêtaient pas vraiment à la pratique d'un football flamboyant, mais elles sont tombées toutes deux face à des adversaires déterminées qui leur ont posé de sérieux problèmes. Il n'en demeure pas moins que la D3 de Vincent Ye et l'équipe d'Honneur de Jacques Foraison sont sorties des pièges sans dommage, mais ce n'est pas sans avoir éprouvé quelques des frissons notamment pour la première citée.
A Nivollas Vermelle, les Lyonnaises ont en effet été menées par deux fois à la marque. Après accusées un 2 à 0 à la mi-temps, puis 3-2, elles se sont imposées dans les dernières minutes de la rencontre par 4-3.
« Le terrain enneigé ralentissait considérablement le jeu, explique l'entraîneur. Nous ne nous sentions pas franchement en danger mais Nivollas a réussi à bien exploiter deux erreurs défensives dû, entre autre à de mauvais contrôles dans l'axe, pour nous mettre à deux buts dès le premier quart d'heure. » Vexées et surtout muettes offensivement, les olympiennes ont retrouvé une pelouse plus grasse et moins enneigée en seconde période. Pas de temps à perdre pour revenir dans la partie et éviter le faux pas qui mettait sérieusement en question leur position de leader de la poule.
Ainsi dès cette reprise, l'arrière latéral Candice Pognat sonnait la révolte sur un côté gauche également animé par Aurélie Kaci. La jeune défenseur latérale, par son but d'entrée, ramenait ses partenaires dans le match. Moins de 10 minutes plus tard, Marine Lespinasse pensait avoir réaliser le plus dur grâce à sa belle frappe croisée victorieuse décochée des 18 mètres.
« A 2 à 2, on jouait essentiellement dans leur camp, rapporte Vincent ye, lorsque sur une contre attaque, l'arbitre accorde un coup franc que je juge généreux à la limite des 18 mètres. Nivollas en profite parfaitement pour reprendre l'avantage 3 à 2.
Nous étions menées pour la seconde fois contre le court du jeu, regrette le coach. Mais la très bonne deuxième mi-temps qu'ont livrée les filles a trouvé une juste récompense. Elles n'ont jamais lâché. La prise de risques de la jeunesse possède ses avantages et ses inconvénients. Mais en fin de rencontre elle a payé. Aurélie Kaci nous ramenait à égalité puis Cécilia Josserand, qui disputait son premier match de la saison après une longue blessure, donnait la victoire.
Alors bien sûr, 3 buts encaissés c'est beaucoup. Mais je suis satisfait de la réaction du groupe qui a su conserver son calme et réagir avec intelligence. »
Malgré quelques frayeurs, l'OL2 conserve sa place de leader suivi à trois points par Besançon. Nord Allier pour sa part se situe à cinq points mais compte un match en retard remis dimanche à Sarreguemines.
Le week-end prochain, les Lyonnaises se déplaceront une nouvelle fois pour se rendre à Woippy.


Honneur : le strict minimum

La formation de Jacques Foraison n'a guère été inspirée dimanche sur le terrain n°9 de la plaine des jeux de Gerland et les conditions de jeu n'ont pas favorisé la pratique d'un football technique. La victoire supplémentaire engrangée sur la marque étriquée de 1 à 0 face à Meythet n'est cependant pas faite pour déplaire. Le but inscrit par Déborah Taghavi à la 12e minute sur un centre tir assez puissant qui a fuit les gants de la gardienne n'a pas connu de petit frère. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué, témoin entre autres une transversale et deux poteaux. Mais entre une défense adverse courageuse et de nombreuses maladresses lyonnaises devant le but le tableau d'affichage n'a pas varié.
« Les conditions étaient difficiles reconnaît l'entraîneur Jacques Foraison. Nous avons connu de bonnes phases sur la droite surtout mais beaucoup de déchets techniques dans l'attaque du ballon. Et puis devant, pas de conclusion. Cela a contribué à mettre l'adversaire en confiance. Nous n'avons cependant pas été en danger malgré une charnière expérimentale. »
Les olympiennes demeurent leaders toujours sous la menace du RC Saint-Etienne à égalité de points avec sa victoire 3 à 2 face à Nivollet et d'Ambilly vainqueur à Saint Pierre de Faucigny également 3 à 2 à trois points et son fameux match de retard.
A noter les victoires de Caluire 2 à 1 face à Claix et de Saint-Genis-Laval 2 0 à Saint-Cyr Féline.


Coupe fédérale 13 ans : sans souci

Les moins de 13 ans ont disputé le 3e tour de coupe fédérale samedi dans la Drôme à Etoile sur Rhône. Les jeunes coachées par Lionel Payet ont surclassé les filles de l'US la Véore en leur infligeant un cruel 10 à 0.
La seconde rencontre a été un peu plus délicate mais les Lyonnaises s'en sont très bien tirés en l'emportant 4 à 0 (2-0) sur Grenoble F 38. Au score, elles ont ajouté la manière, de très beaux buts et une sérénité conférée par une excellente défense.
Le groupe : Julie Pérodin, Cindy Berthet, Mégane Lopes-Torres, Amandine Haiber, Ophélie Brevet, Chloé Faillant, Mélissa Haous, Capucine Ferry, Mélissa Neyrard, Amélie Manhès.
Sur le même thème