masculins / OL Féminin

Du côté des réserves féminines

Publié le 05 décembre 2005 à 15:15 par AT / PC

<b>D3 : La trêve dans son fauteuil</b><br/><br/> La réserve olympienne féminine a soigné son goal average dimanche à Woippy en s'imposant 6-0 (buts d'Aurélie Kaci 10e, Cécilia Josserand 55e, 59e, 75e, Kenza Dali 62e et Candice Pognat 91e).

Ce long voyage dans l'Est a permis au groupe de Vincent Ye de poursuivre sur la belle deuxième mi-temps développée la journée précédente où, pour mémoire, les Lyonnaises avaient été menées par deux fois (2-0 puis 3-2) pour finalement l'emporter 4-3. Non seulement les jeunes filles se sont fait plaisir mais elles ont également assuré leur place en tête devant Nord Allier à 5 points et un match de retard.
Les Lyonnaises ont malgré tout mis un peu de temps pour affirmer nettement leur supériorité technique en atteignant la mi-temps avec un petit but d'avance. « Le terrain très difficile notamment devant le but adverse en première période ne nous a pas permis de concrétiser nos occasions, ajoutons à cela quelques maladresses, voilà qui explique le faible score à la pause, relatait l'entraîneur Vincent Ye. Rappelons tout de même que Woippy, lanterne rouge du groupe B, évolue avec de très jeunes joueuses. Le club, qui travaille beaucoup à la formation, s'est vu en effet pillé à l'inter saison et doit désormais se reconstruire avec la patience que cela impose.
En seconde période, les Lyonnaises et leur jeu en mouvement n'ont pas fait dans le détail en inscrivant 5 buts, dont un triplé remarqué de Cécilia Josserand qui disputait là son premier match intégral depuis le début de saison. Blessée de longues semaines, l'attaquante semble tout près de retrouver son niveau. De bonne augure peut-être pour l'équipe fanion qui peine à trouver le cadre.
Le championnat de division 3 fait désormais relâche. Les joueuses devraient disputer un match amical avec le RC Saint-Etienne, leader du groupe B de deuxième division.
Place sera ensuite donnée pour certaines moins de 16 ans du club au troisième tour de la coupe fédérale (le 16 décembre à la plaine des jeux de Gerland) et aux stages de Ligue. Un petit programme d'entretien sera également confié à chacune d'elles pour les fêtes, histoire de ne pas perdre le foncier et d'éliminer les petits excès.


L'Honneur tombe dans le piège

La mission du groupe Honneur n'a, pour sa part, pas atteint son objectif. L'équipe de Jacques Foraison enregistre en effet sa première défaite 2 à 1 (but de Marion Hernandez 57e) face à Claix. Ce dimanche offrait pourtant l'occasion aux Lyonnaises de tenir à distance ses plus féroces adversaires que sont Saint-Etienne et Ambilly, protagonistes qui ne sont pas parvenues à se départager dans leur affrontement direct de cette 9e journée (2-2). Mais pour cela, il fallait déjouer le piège dauphinois.
Menées 1 à 0 à la mi-temps suite à une mésentente entre la gardienne et sa défense, les Olympiennes dominaient techniquement la rencontre. Mais face à un adversaire plus que déterminée, s'adonnant à une généreuse destruction en toute impunité, les Lyonnaises n'ont pas su s'adapter et trouver la parade. Marion Hernandez, sur un superbe renversement de jeu de Marlène Legal, redonnait cependant l'espoir en ramenant la parité (57e). Mais déstabilisées par des décisions arbitrales déconcertantes et une envie adverse ravageuse, les locales arrachaient autant le ballon des mains de la pauvre gardienne Alicia Allimoz qu'une discutable victoire après 5 minutes d'arrêt de jeu.
Elles devront digérer cet échec pendant toute la trêve en espérant que Saint-Genis Laval donnera la réplique attendue dimanche prochain face à Ambilly dans son match en retard afin de leur permettre de préserver leur deuxième place au classement.
La leçon devra cependant porter ses fruits. Le beau jeu n'a pas toujours raison. Il convient aussi parfois de faire parler la tactique et la réflexion afin de s'adapter tant bien que mal à l'adversité.


Les 13 ans contrarient le classement

Contrariantes les filles ! Non juste sérieuses, appliquées, et humbles. Leur victoire samedi face au leader Villeurbanne Tonkin 2 à 0 à Gerland n'a pas fait mentir les chiffres. Même le premier du groupe n'a pu faire fléchir cette défense de fer qui n'a concédé que 3 buts en 6 journées. Quant à l'attaque, elle ne s'en laisse pas pour autant compter. Ainsi, Chloé Faillant concluant dès la 6e minute de jeu une très intéressant action collective, ouvrait ainsi la voie à tout le groupe. Capucine Ferry, peu avant le repos, doublait la mise d'un tir cadré dévié par un défenseur villeurbannais. 2-0. Voilà du bon boulot. En seconde période, les joueuses coachées par Lionel Payet ont montré ce qu'esprit de groupe signifie. La défense s'est montrée impeccable dans son rôle de protection mais aussi de relance.
La tête du groupe se trouve confiée pour l'instant à Dardilly (22 points), suivi à un point de Lyon Trinité, l'OL4 et Villeurbanne Tonkin. Mais gardons à l'esprit que l'OL possède un match de retard face à l'ASVEL tout comme la Trinité. Les débats s'annoncent passionnants.

Notre photo : le groupe des 13 ans composée samedi de Julie Perrodin, Cindy Berthet, Margaux Genin, Amandine Haiber, Capucine Ferry, Ophélie Brevet, Chloé Faillant, Viviane Boudaud, Mélissa Nénar, Amélie Manhès, Marine Buet, Astrid Baule.