masculins / OL - Real Betis

Du côté du Bétis

Publié le 26 novembre 2013 à 09:29 par SC

L’OL recevra jeudi à 19h le club espagnol du Real Bétis Balompié, à l’occasion de la 5ème journée de la phase de poule d’Europa League. En cas de victoire, une belle option sur la qualification serait prise.

Le Bétis Balompié, à la peine en championnat…

Le club sévillan a ce week-end confirmé encore un peu plus sa place de lanterne rouge dans le championnat espagnol. Après sa claque reçue dans le derby contre le FC Séville, 4 à 0, Bétis accuse désormais un retard de trois points sur l’équipe qui le devance. Lors des 14 premières journées, il a remporté deux victoires, pour trois matchs nuls et neuf défaites. Il n’est que la 17ème attaque du championnat, avec 12 buts inscrits, et la 8ème défense avec 28 buts encaissés.

Le Bétis souffre de son bilan à l’extérieur. Il n’a su ramener qu’un petit point de ses sept déplacements. Bétis Balompié ne se déplace donc pas à Gerland dans les meilleures dispositions…mais il montre clairement un autre visage dans la compétition continentale.

…et à l’aise sur la scène européenne

Les Sévillans ne sont pas les mêmes lorsqu’ils endossent leur tenue de soirées européennes. Après 4 journées disputées en Europa League, le Bétis est leader du groupe I. Il est même toujours invaincu. Grâce à ses deux succès contre le Vitoria et ses deux matchs nuls contre l’OL et Rijeka, il devance les Lyonnais de deux points et pourrait en cas de succès, assurer sa qualification et la première place. En cas contraire, les Sévillans verraient leur adversaire du soir prendre les commandes du groupe.

Le Real Bétis dans l’Hexagone

En sept confrontations avec des équipes françaises, le bilan du Bétis Balompié est de 3 succès, 2 nuls et 2 revers. Les Sévillans, avec deux défaites et un nul, n’ont jamais remporté le moindre match sur le sol français. Ils ont encaissé deux buts lors de chacun de leurs trois déplacements en France.

Quelques retrouvailles et des anecdotes…

 Mouhamadou Dabo fêtera jeudi soir ses 27 ans. Il a rejoint l'OL après avoir joué une saison (2010-11) avec le rival du Bétis, le FC Séville. Miguel Lopes a joué 21 matches avec le Bétis en 2010/11 en Deuxième division espagnole. Steed Malbranque et le défenseur du Betis, Paulão, ont évolué ensemble l'AS Saint-Étienne lors de la saison 2011/12. Bafétimbi Gomis et le franco-polonais Damien Perquis ont eux aussi joué ensemble à Saint-Étienne de 2005 à 2007. Le portier danois du Bétis Stephan Andersen a joué en L1, à Evian. Il n’a jamais gagné contre l’OL, deux défaites et un nul.

Andre Marriner (Ang) au sifflet


Cet arbitre anglais est né le 1 janvier 1973, à Birmingham. Lors sa carrière qui a débuté en 2002 en Angleterre, Andre Marriner a arbitré 320 matchs, durant lesquels il a distribué 968 cartons jaunes et 65 cartons rouges. Il a notamment arbitré 16 matchs européens, dont 12 rencontres de Ligue Europa.

Il a dirigé un match de l’Olympique Lyonnais. Un match de phase de poules de Ligue Europa lors de la saison 2012-13, contre Bilbao (victoire 2-1). Il n’a jamais arbitré le Bétis Balompié.

Sur le même thème