academy / #Gambardella

Du côté du FCSM…avec Éric Hély

Publié le 30 mai 2015 à 11:27 par SC

Jour J. L’entraîneur des U19 sochaliens, Éric Hély, a répondu aux questions du FCSM, quelques heures avant de se tourner vers sa troisième finale de Gambardella, ce samedi contre l’OL.

Éric Hély a une histoire très particulière avec l’OL. Et cela s’est vu lorsqu’il a rencontré le staff lyonnais sur la pelouse du Stade de France lors du repérage de vendredi. Beaucoup de poignées de main chaleureuse. Dans le club rhodanien, certains le connaissent personnellement et beaucoup ont déjà croisé sa route. Gérald Baticle avec Auxerre en 2007 en finale de la Gambardella déjà, Gilles Rousset vainqueur avec lui (Sochaux) de la Gambardella en 1983, Maxence Flachez joueur sochalien de 1996 à 2004 et actuel entraîneur des U19 finalistes cette saison, Joël Fréchet, Stéphane Roche… Avec ses deux succès en Coupe de France des jeunes, une sur le terrain en 1983 et une sur le banc en 2007, Éric Hély est une figure emblématique de cette Gambardella mais aussi et surtout du FC Sochaux-Montbéliard. Il a évoqué cette troisième finale personnelle.

Éric Hély, entraîneur des U19 sochaliens

« Comment présentez-vous la finale à vos joueurs ?

Comme un match normal… même si on sait que c’est un évènement important dans le début de carrière de jeunes joueurs. Pour le moment, ils ont bien abordé les rencontres et notamment la demi-finale. Il faut continuer sur cette voie…Ils sont évidemment conscients de l’importance et ça ne sert à rien d’en parler en permanence. On se prépare normalement et on travaille quelques aspects tactiques, mais sans trop parler de l’Olympique Lyonnais. Il faut s’appuyer sur nos qualités et notre enthousiasme, nous concentrer avant tout sur nos forces.

Quel regard portez-vous sur cette génération prometteuse ?

J’observe qu’ils ont du potentiel, mais il faut que les joueurs gardent à l’esprit qu’il faut travailler cette semaine, dans les mois et les saisons à venir. Une finale de Coupe Gambardella n’est pas un aboutissement et cela ne va pas leur permettre d’être obligatoirement professionnel. Il faut être patient et garder la tête froide.

Certains ont déjà évolué en Ligue 2…

Je ne leur en parle pas forcément car Olivier Echouafni fait le nécessaire. Il ne faut pas non plus oublier que des circonstances particulières ont favorisé leurs débuts en équipe première. Ça ne sert à rien de s’emballer, mais c’est bien car ça leur montre ce qu’il leur reste à accomplir pour progresser. Mais ce n’est qu’un début et il faut rester prudent.

Cette finale est importante pour le club ?

Ça met en lumière tout le travail effectué au centre, dans toutes les catégories d’âge. Ça valorise le travail des joueurs et de l’encadrement sportif comme scolaire. Cela montre qu’on garde au FCSM une place importante pour la formation. C’est peut-être l’essentiel.

Comment vivez-vous l’enthousiasme ambiant ?

C’est normal que toute la lumière soit les U19 car ce sera une finale. Mais ça n’enlève pas que nous avons aussi des joueurs prometteurs dans les autres catégories d’âge. Il ne faut pas oublier que l’équipe qui a atteint la finale est composée de U19, mais aussi de U17. »

Source : http://www.fcsochaux.fr/fr/index.php

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE, partenaires officiels de l’Académie OL.