masculins / OL - Strasbourg J-4

Du jaune sans aller au rouge...

Publié le 26 octobre 2004 à 15:26 par R.B

[IMG3562L]En <b>11</b> journées de championnat, l'OL a été sanctionné de <b>23 cartons jaunes </b>et de 0 carton rouge. Si un joueur prend 3 cartons jaunes en 10 rencontres, il a automatiquement un match de suspension. A ce jour, 4 joueurs olympiens sont dans ce cas : Essien, Cacapa, Govou et Réveillère. Nous avons voulu savoir si cela pouvait influencer leur façon de jouer... si Paul Le Guen en tenait compte...

En 11 journées de championnat, l'OL a été sanctionné de 23 cartons jaunes et de 0 carton rouge. Réveillère 5, Juninho 4, Cris 3, Essien 3, Cacapa 2, Govou 2, Nilmar 1, Abidal 1, Diarra 1, Berthod 1 ont donc été pris par le sifflet des différents arbitres. Si un joueur prend 3 cartons jaunes en 10 rencontres, il a automatiquement un match de suspension. A ce jour, 4 joueurs olympiens, avec 2 jaunes, sont sous cette menace: Essien, Cacapa, Govou et Réveillère.



Est-ce que ces joueurs concernés savent qu'ils sont sous la menace d'une suspension en prenant 1 carton jaune contre Strasbourg ? Est-ce que l'entraîneur Paul Le Guen le sait ? Est-ce que cela change leur façon de jouer ? Est-ce qu'il y a un calcul par rapport aux matches à manquer ou non ? Nous avons demander à Paul Le Guen, Cacapa, Réveillère et Govou de répondre à ces questions.



Claudio Cacapa :



« Oui, je sais. Mais je jouerais de la même manière. J'ai ce 2ème carton depuis le match contre Toulouse et cela n'a rien changé. Je ne veux pas être suspendu. Je n'ai jamais été suspendu avec l'OL et je ne veux pas manquer un match. Contre Strasbourg, je serais le même, même si je sais que ce sera mon 10ème match. Pas de calcul. Je veux jouer tous les matches, peu importe la compétition. J'ai envie de rattraper le temps perdu la saison dernière. Claudio n'a pas envie de repos ».



Effectivement, si Claudio ne prend pas de carton contre Strasbourg, il retombera à 1 carton jaune lors des 10 dernières rencontres.



Sidney Govou :



« Oui, je le sais. Yves Colleu me l'a dit. Autrement, je ne le sais pas tout le temps. Quand tu le sais, tu essaies de faire attention, mais franchement, une fois que le match a débuté, tu as tendance à oublier. S'il faut faire une faute utile pour l'équipe, tu l'as fait. Bon, je n'enlèverais pas mon maillot comme à St-Etienne. C'est vrai aussi que si tu as un match « important » à disputer comme Marseille, l'ASSE… je fais certainement un peu plus attention… ». Sait-il qu'il pourrait manquer le match de Coupe de la Ligue contre Lille, s'il venait à prendre un jaune contre Strasbourg?. "Ah non. Je ne le savais pas...".











Anthony Réveillère :



Avec 5 cartons jaunes reçus depuis le début de saison, « Antho » est en tête du hit parade français avec l'Ajaccien Gaspar et le Marseillais Costa. Quand on lui demande le lien qu'il y a avec ces 2 joueurs, l'ancien rennais répond : « ce sont des joueurs de foot ; ils sont plutôt défensifs… ». Mais il apprend, en se marrant, qu'il partage la tête des punis. En revanche pas de doute : « Oui, je sais que j'ai deux cartons jaunes, mais cela ne changera pas ma façon de jouer. De tout manière, même en faisant attention, tu ne sais pas ce qui peut se produire. Regarde à Nice, je prends un jaune, alors que je n'y suis pour rien. Il y a toujours l'appréciation de l'arbitre que tu ne maîtrises pas. En plus à l'extérieur, il y a l'influence du public. S'il faut faire une faute intelligente, je la ferais. Tu fais en revanche un peu plus attention, quand tu as déjà pris un carton dans une rencontre. Mais franchement, tu ne calcules pas et tu ne penses pas au match que tu pourrais manquer. Le coach, nous parle de ce genre de chose à la mi-temps quand un gars a pris un carton. Avec l'effectif que nous avons et le nombre de matches à disputer, je pense que cela ne pose pas de gros problèmes. »



Comment explique-t-il le nombre de cartons sifflés contre l'OL et son nombre de carton? En sachant que la saison dernière à la même époque, les Lyonnais avaient été pénalisés 15 fois au lieu de 23 actuellement.

« Nous n'avons pas une équipe méchante, même si nous n'enlèverons pas le titre du fair play. Nous sommes agressif dans le bon sens du terme avec une bonne assise défensive. Tiens en passant, je préfère gagner 1 à 0 que 4 à 3 et je préfère aussi fair un match nul 0 à 0 que 3 à 3. Je suis défenseur. On prend certes des jaunes, mais on termine à 11 et ceci est important. On défend en bloc ; on sait réagir. Je pense que nous faisons les choses de façon intelligente sur un terrain. Pour ma part, je me souviens que l'on m'a par le passé reprocher mon manque d'agressivité. Je fais des fautes sans doute de manière moins discrète que certains. Je ne me cache, donc je m'expose aux sanctions. Mais depuis que j'ai chaussé des crampons, je n'ai jamais pris de rouge dans un match, ni 2 cartons jaunes dans une rencontre… »



Qu'en pense l'entraîneur Paul Le Guen ?



« Je suis bien sûr au courant de la situation des uns et des autres. Je tiens la comptabilité à jour. Je sais qui est sous la menace d'une éventuelle suspension. Yves Colleu affiche la liste des joueurs avertis dans les vestiaires. Mais je n'en tiens pas compte pour constituer mon équipe. En revanche à la mi-temps ou pendant le match, je peux réagir par rapport à cela. Je pense par exemple au carton jaune de Jérémy Berthod contre Monaco. Je ne fais pas de différence entre les compétitions. Je ne me dis pas un tel va manquer un match de Coupe de la Ligue, c'est préférable… Je raisonne en terme d'effectif global. J'ai 20, 21 joueurs de très bon niveau qui peuvent jouer. Je peux donc remplacer ceux qui seront suspendus et cela ne me pose pas de problèmes. C'est déjà arrivé cette saison. Le fait d'avoir déjà pris 23 cartons jaunes ne me préoccupe pas. Je pense, qu'avec un peu de malice, on aurait pu en éviter quelques uns. Cette saison, nous avons des joueurs qui ont un profil, des caractéristiques différentes de ceux des saisons précédentes. Mais pas question d'encourager les débordements… ».



Réveillère : 4 cartons à l'extérieur sur les 5.

Essien : 3 cartons sur 3 à l'extérieur.

Juninho : 3 cartons sur 4 à l'extérieur.

Govou : 2 cartons sur 2 à l'extérieur.

Cris : 1 carton sur 3 à l'extérieur.

Cacapa : 2 cartons sur 2 à l'extérieur.

Abidal : 1 carton sur 1 à l'extérieur.

Nilmar, Berthod et Diarra, 1 carton sur 1 à domicile.

Soit, 16 cartons sur 23 pris à l'extérieur.



R.B

Sur le même thème