masculins / OL - Metz J-1

Du jeu... pour un succès

Publié le 22 février 2008 à 18:27 par R.B

En gardant ses vertus européennes, l’OL ne devrait pas être inquiété par la lanterne rouge. Reste donc à reproduire dans l’hexagone ce comportement de champion et garder ainsi Bordeaux derrière soi…

Les Diables Rouges de Sir Alex Ferguson sont partis ; leurs supporters festifs aussi. L’extraordinaire laisse place à l’ordinaire où le jeu et les enjeux différent. D’une qualification éventuelle aux ¼ de finales de la plus belle compétition continentale, on passe à une journée de L1 entre un leader menacé et Metz, un bon dernier de classe déjà condamné à la descente. L'éclectisme fait partie du charme du foot.

Place aux Messins. Les Lorrains portent leur croix depuis le début de saison. Un misérable pécule de 12 points, quelques miettes grappillées équitablement entre voyages et réceptions. Cette équipe prépare déjà demain avec son nouvel entraineur Pouliquen. Il lui reste 13 rencontres pour ne pas entrer dans l’histoire du football français avec des records où le superlatif PLUS et les qualificatifs MAUVAIS, FAIBLE pourraient revenir très souvent. 13 matchs pour améliorer ses comptes, se faire plaisir et se montrer. Dans ces conditions, que vaudront les Grenats ? Un adversaire certainement libéré, fier, moins calculateur, plus joueur. Le côté « déraisonnable » surprendra l’adversaire.

Le sextuple champion de France revient donc aux affaires courantes. Ses récentes performances en déplacements lui imposent une obligation de victoires à la maison, d’autant que Bordeaux a gommé la presque totalité de son retard. Garder à distance les Girondins sans se soucier de leur parcours ? C’est la préoccupation première des Lyonnais. Il sera temps ensuite de comparer, sans oublier l’affrontement direct du 9 mars. Samedi, Alain Perrin l’a annoncé, la méthode sera différente « on ne joue pas pareil en championnat et contre Manchester » ; les acteurs pas tout à fait les mêmes « il y aura de la fraîcheur ».

Cette fraîcheur pourrait se nommer Fred, Keita, Bodmer, Delgado, Ben Arfa… Quant à Cris, il s’agit d’une autre approche. Soit on compte sur lui pour le retour à Manchester, soit on préfère attendre… Et en fonction, il retrouve ou non sa place en défense centrale. Pour l'instant, tout comme Grosso est forfait; Crosas, suspendu. Des titulaires au repos, cela ne devrait gêner en rien la prestation olympienne face au FC Metz. Ces « remplaçants » ayant au passage l’opportunité de concurrencer l’ordre établi du moment. Il y a un monde d’écart entre les 2 formations, à condition de faire le métier à 100%. L'exigence du jour? Du jeu et un succès . Ils semblent logiquement associés à l’attente des supporters.
Sur le même thème