masculins / OL Féminin jeunes

Du mieux en Honneur

Publié le 14 mars 2006 à 10:38 par PC avec MG

En Honneur de ligue, A saint-Cyr-Féline (Ardèche), Saint-Cyr-Féline – OL3 féminin 1-1 (1-1) But pour l’OL : Claudia Ruzza (2e).

Le groupe : Marlène Legal – Kim Giraud-Bonne, Julie Bondon, Ariane Mano, Coralie Jousselme (cap), Amélie Barbetta, Marion Hernandez, Charlène Sasso, Lydia Miraoui, Sarah Ghazi, Claudia Ruzza, Julia Menzikian, Maine Salmona.

Les jeunes de Jacques Foraison ont retrouvé des couleurs dimanche sur le plateau glacial de Saint-Cyr. Après quatre défaites de rang, un groupe souvent remanié, une possible victoire en championnat très compromise, les joueuses retenues devaient montrer dimanche leur soif d’apprendre et leur envie de se fondre dans un collectif ressoudé. Si la victoire n’a pas encore signé son retour, elle n’aurait cependant pas été usurpée.

Claudia Ruzza d’une frappe lointaine avait parfaitement ouvert le débat, cueillant à froid, et le terme n’est peut-être pas assez fort, une formation de Saint-Cyr-Féline déterminée et accrocheuse. Cela ne pouvait pas mieux débuter pour ces jeunes lyonnaises en recherche de confiance. Et ce doute qui les habite ne les a pas totalement abandonnés, témoin ces nombreuses occasions restées vaines. A ce jeu-là, l’adversaire requinqué a davantage osé. Et sans vraiment briller, les Ardéchoises ont réussi à revenir au score. La malheureuse Marlène Legal, joueuse de champ, réquisitionnée dans le but pour suppléer aux blessures des gardiennes, s’est vue trahir par la trajectoire capricieuse d’un ballon rendu insaisissable par le vent et les faux rebonds. Revenues à 1-1 (38e), les locales se sont recroquevillées sur leur but parfaitement bien défendu par Sandrine Chadchard, gardienne autoritaire et aux interventions déterminantes.

La seconde mi-temps s’est révélée à sens unique. Mais une domination insolente et une main mise des Lyonnaises sur le jeu ne se traduisent pas à la marque. Dommage ! La manière commence cependant à dissiper les doutes. Le succès n’est pas loin mais le travail quotidien. D’autant que dimanche, les Olympiennes s’en iront défier le leader, le Saint-Etienne RC2, sur ses terres.
Sur le même thème